Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

09 juil. 2010 14h52 HE

Les bonnes nouvelles sur l'emploi sont éclipsées par les pertes dans le secteur manufacturier,dit Georgetti

Le président du CTC réagit aux données sur l'emploi de Statistique Canada pour juin

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 9 juillet 2010) - Il y a avait quelques bonnes nouvelles au sujet de l'emploi au Canada en juin, mais elles sont éclipsées par les pertes continuelles d'emplois dans le secteur manufacturier, dit Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada. Georgetti réagissait à la publication des données de Statistique Canada sur la population active pour juin 2010.

Statistique Canada a rapporté que 93 000 emplois ont été créés en juin, mais que presque la moitié de ces emplois était à temps partiel et qu'il y a eu des pertes d'emplois dans le secteur manufacturier. « La création d'emplois est toujours une bonne nouvelle, dit Georgetti, mais trop de ces nouveaux emplois sont à temps partiel et précaires. »

Georgetti explique qu'il est particulièrement inquiet de la perte continuelle d'emplois dans le secteur manufacturier. Plus de 14 000 emplois ont disparu dans ce secteur entre mai et juin. « Le nombre d'emplois manufacturiers a atteint son plus bas niveau au Canada depuis 35 ans, » indique Georgetti. « C'est très inquiétant et nos gouvernements à tous les niveaux devraient être préoccupés. Le Canada doit se doter d'une stratégie industrielle et les gouvernements doivent poursuivre les mesures de relance économique qui nous ont empêché de sombrer dans une profonde récession », ajoute-t-il.

Le taux de chômage en juin s'élevait à 7,9 %. Le Canada comptait 1,475 million sans-emploi en juin, un chiffre bien supérieur par rapport à 1,137 million en octobre 2008.

Analyse rapide de Sylvain Schetagne, économiste principal du CTC

La performance du marché du travail en juin 2010 s'est avérée plutôt positive. Le nombre d'emplois à plein temps au Canada est en hausse assez rapide (+48 900), mais pas aussi rapidement qu'en mai (+67 300). Le nombre d'emplois à temps plein est toujours inférieur au nombre que nous avions en octobre 2008 (-127 200). Le nombre d'emplois à temps partiel, en grande partie de nature involontaire, a aussi augmenté en juin (+44 400). En tout, 19,2 % des travailleuses et travailleurs canadiens occupent un emploi à temps partiel, une proportion plus élevée qu'en octobre 2008 (18,6 %).

Le taux de chômage était en baisse en juin à 7,9 %, mais le taux de sans-emploi à long terme demeure élevé. Le pourcentage de personnes au chômage pendant plus de six mois s'élevait à 20,5 % en juin, toujours au-dessus de la barre de 20 % depuis janvier 2010. Avant la crise, la taux de chômage à long terme était autour de 12 %.

Le taux de chômage « réel », qui comprend les travailleuses et travailleurs découragés et ceux qui travaillent à temps partiel indépendamment de leur volonté, s'établissait à 10,6 % en juin 2010, un taux considérablement plus élevé qu'en octobre 2008 (8 %).

Les emplois créés le mois dernier étaient tenus par des hommes et des femmes, et ce dans tous les groupes d'âge et dans la plupart des industries. Les mauvaises nouvelles sont que l'emploi dans le secteur manufacturier a atteint le plus bas niveau jamais observé. En juin 2010, le nombre d'emplois dans le secteur manufacturier s'élevait à 1 735 500, une perte de 14 300 emplois par rapport au mois précédent. Il s'agit du niveau le plus bas observé au cours des 35 dernières années. En fait, ce niveau est plus bas que le plus bas niveau observé au début des années 1980 et des années 1990, et le plus bas niveau observé depuis le début de la présente «grande récession» .

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Sylvain Schetagne
    Economiste principal
    613-526-7412
    ou
    Congrès du travail du Canada
    Dennis Gruending
    Communications
    613-526-7431
    Mobile: 613-878-6040