Imagine Canada

Imagine Canada

18 nov. 2014 06h00 HE

Les Canadiens donnent la priorité aux organismes caritatifs dans leurs dons des fêtes de fin d'année, mais attachent trop d'importance aux frais généraux : enquête

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 18 nov. 2014) -

Note aux rédacteurs : des vidéos sont associées à ce communiqué de presse.

Une forte majorité de Canadiens manifesteront leur générosité pendant ces fêtes de fin d'année en donnant aux organismes caritatifs, mais ils sont nombreux à craindre excessivement que leurs dons financent les frais généraux, selon une enquête administrée par Léger pour le compte d'Imagine Canada.

Cette enquête, consacrée aux dons de bienfaisance pendant la période des fêtes et aux attitudes à l'égard des dons de charité, a permis de constater que 62 pour cent des Canadiens ont l'intention d'effectuer des dons aux organismes caritatifs pendant les fêtes. Ils sont huit sur dix (81 pour cent) à décrire leur motivation par leur désir « d'aider les moins chanceux ».

Constatations sur les dons des fêtes de fin d'année

  • Trente-trois pour cent des répondants ont l'intention de faire don de leur temps, plutôt que d'argent, à une cause caritative.
  • Trente-trois pour cent des répondants veulent donner l'exemple à leurs enfants ou à d'autres en leur montrant qu'il est important de redonner.
  • Vingt-six pour cent des répondants prévoient effectuer un don en l'honneur d'une personne au lieu d'un cadeau traditionnel.
  • Quarante-deux pour cent des répondants déclarent être motivés par le plaisir de donner et par la célébration de l'esprit des fêtes.
  • Soixante et un pour cent de ceux qui n'effectuent pas de don de charité l'expliquent par un manque d'argent.

La nouvelle moins réjouissante est cependant que près des deux tiers (65 pour cent) des répondants de l'enquête pensent que les organismes de bienfaisance dépensent trop en administration. Les personnes interrogées n'étaient que sept pour cent à rejeter l'idée que les organismes caritatifs dépensent trop pour l'administration.

Les frais généraux sont également devenus un des facteurs les plus importants examinés par les Canadiens quand on leur demande de donner. Quatre répondants sur dix (39 pour cent) ont indiqué avoir fait un don dans le passé, en toute connaissance de cause, quand l'organisme de bienfaisance leur a démontré que leur don bénéficierait à sa mission et qu'il ne financerait pas ses frais généraux.

Les seuls facteurs les plus importants pour les gens quand ils décident de donner ou de s'abstenir étaient « l'intérêt pour la cause » (41 pour cent) et « l'organisme de bienfaisance partage mes valeurs » (40 pour cent).

« Pendant cette période des fêtes, les Canadiens aideront des milliers d'organismes de bienfaisance à remplir leurs missions respectives et leur générosité est admirable », a déclaré Bruce MacDonald, président-directeur général d'Imagine Canada, l'organisme-cadre national qui sert les organismes de bienfaisance. « En revanche, l'idée que les frais généraux sont critiquables est une conception erronée très répandue. La véritable mesure de l'efficacité d'un organisme caritatif, c'est son impact sur la cause à laquelle il se consacre. L'administration efficace d'un organisme de bienfaisance permet la collecte de fonds, l'infrastructure et la dotation en personnel indispensables pour remplir sa mission. Un véritable impact exige un véritable investissement. »

Selon Imagine Canada, la préoccupation des donateurs à l'égard des frais généraux soulève de graves questions sur la capacité des organismes caritatifs d'offrir de la valeur, si la volonté de soutenir l'infrastructure est minime ou inexistante. À vrai dire, la recherche permet de conclure que des dépenses administratives réduites peuvent limiter l'efficacité d'un organisme de bienfaisance.

« Des dépenses judicieuses et la responsabilité financière sont importantes, mais les frais généraux ne permettent pas de mesurer l'efficacité de l'activité au service d'une cause, explique Bruce MacDonald. Nous conseillons aux Canadiens d'interroger les organismes de bienfaisance sur l'utilisation de leurs fonds et sur les raisons pour lesquelles l'infrastructure est essentielle. La meilleure approche consiste à faire la connaissance des organismes de bienfaisance et des organismes sans but lucratif que vous soutenez et à examiner leur aptitude à faire toute la différence. »

Les Canadiens qui souhaitent en savoir plus sur les organismes de bienfaisance peuvent accéder gratuitement à une mine d'informations offerte par Imagine Canada (www.imaginecanada.ca). Un bon point de départ est le Guide sur les dons de bienfaisance et ses conseils pratiques pour les donateurs; le Portail DonAction (www.portaildonaction.ca) qui offre une présentation de haut niveau de chaque organisme de bienfaisance enregistré du pays et Source OSBL (www.sourceosbl.ca) d'Imagine Canada qui contient des faits et des chiffres sur les organismes de bienfaisance et les organismes sans but lucratif.

Campagnes à envisager par les Canadiens pour cette saison des dons des fêtes

Dans sa campagne sur le crédit d'impôt allongé (http://www.imaginecanada.ca/fr/credit), Imagine Canada demande aux organismes caritatifs de dire à leurs députés d'appuyer le crédit d'impôt allongé pour aider les Canadiens à donner plus tout au long de leur vie afin de façonner les communautés ici et dans le monde entier. Plus de la moitié des donateurs disent qu'ils augmenteraient leurs dons, si les incitatifs fiscaux étaient meilleurs. S'il est mis en place, le crédit d'impôt allongé pourrait offrir aux Canadiens un incitatif de plus pour donner plus.

Pour ceux qui envisagent de commencer à donner maintenant aux organismes de bienfaisance, Mes beaux moments (http://mygivingmoment.ca/fr) est une campagne visant à inspirer et à aider les Canadiens à découvrir ce qu'ils ont à donner à leurs communautés, à leurs voisins, aux organismes caritatifs et aux causes. Cette campagne a été inspirée par Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada.

Mardi je donne (http://givingtuesday.ca/fr/#.VGn6Wslqwtk) est une journée nationale du don qui a lieu le 2 décembre. Tout comme le Vendredi noir et le Cyberlundi donnent le coup d'envoi à la saison du magasinage des fêtes, Mardi je donne ouvre la saison des dons des fêtes. Cette journée honore et stimule les dons et les activités bénévoles qui soutiennent tous les organismes de bienfaisance et organismes sans but lucratif. Mardi je donne au Canada est une initiative de CanadaDon.org et de DONNE3. Ce mouvement a vu le jour aux États-Unis en 2012, à l'initiative de la Fondation des Nations Unies, du 92nd Street Y et de plusieurs autres organismes communautaires.

Méthodologie

Une enquête auprès de 1 543 Canadiens a été effectuée du 27 au 30 octobre 2014, en utilisant le panel LegerWeb de Léger. Un échantillon aléatoire de la même taille produirait une marge d'erreur de ± 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

À propos d'Imagine Canada

Imagine Canada est un organisme caritatif national dont la mission est de faire la promotion des organismes caritatifs du Canada. Nos trois grands objectifs sont de renforcer la voix collective du secteur, de créer des possibilités d'établissement de liens et d'apprentissage mutuel et de renforcer la capacité du secteur de réussir.

Pour voir les vidéos associées à ce communiqué, veuillez consulter les liens suivants :

Au coeur de nos vies. https://www.youtube.com/watch?v=XdUq8OYyG90

Nous sommes les organismes caritatifs et les organismes sans but lucratif du Canada / 60 secondes. https://www.youtube.com/watch?v=3AYeQoXonx0

Renseignements

  • Sophie Allard
    AH!COM
    sa@ahcom.ca
    514.499.3030, poste 771