BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

05 juil. 2013 06h00 HE

Les Canadiens d'un océan à l'autre font un effort pour consommer des produits locaux, selon les résultats du troisième Sondage annuel de BMO sur l'alimentation

- Le sondage révèle pourquoi les Canadiens sont prêts à acheter et à manger des aliments cultivés localement.

- Un mouvement locavore - ceux qui font un effort en vue de manger des aliments locaux - se développe à l'échelle du pays.

- Disparités régionales : les Albertains achètent de la viande de bœuf, tandis que les Québécois préfèrent le fromage, que les Ontariens s'intéressent au vin, et que les Canadiens de l'Atlantique consomment du poisson.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 5 juillet 2013) - Le fait de soutenir l'économie, les agriculteurs et les emplois à l'échelle régionale, en plus de profiter d'aliments d'une fraîcheur et d'un goût supérieur, tout cela compense pour les coûts plus élevés de la nourriture dans le cas des gens qui font le choix de consommer des produits locaux, selon les résultats du troisième Sondage annuel de BMO sur l'alimentation. Le rapport publié à la suite du sondage révèle également quels sont les produits que les Canadiens achètent à l'échelle locale et pourquoi, et démontre certaines disparités d'une province à l'autre, sur un certain nombre de produits.

Voici les principales raisons qui incitent les Canadiens à consommer des aliments cultivés à l'échelle locale :

  • la nourriture est plus fraîche et a meilleur goût (97 pour cent);
  • cela soutien l'économie locale (97 pour cent);
  • cela appuie les agriculteurs de la région (96 pour cent);
  • cela crée des emplois locaux (93 pour cent);
  • c'est meilleur pour l'environnement (88 pour cent);
  • cela permet d'acheter des produits biologiques (76 pour cent);
  • cela coûte moins cher (71 pour cent).

« Nous constatons, depuis trois ans que nous effectuons ce sondage, que les Canadiens ne faiblissent pas dans le soutien qu'ils apportent aux agriculteurs de leur région. Une écrasante majorité de répondants nous ont dit être conscients de l'importante contribution des producteurs agricoles à l'économie locale et à la création d'emplois », a expliqué David Rinneard, directeur général, Services financiers aux agriculteurs et aux agroentreprises, BMO Banque de Montréal. « L'industrie agricole canadienne est un facteur-clé de l'économie au pays. Nous continuerons à travailler avec nos clients de ce secteur afin de trouver de nouvelles façons d'accroître la productivité et de demeurer concurrentiels à l'échelle internationale. »

L'étude révèle que les Canadiens cherchent à acheter des légumes qui sont cultivés à l'échelle locale, plus que n'importe quel autre produit. De plus, bien qu'il existe des disparités régionales, on constate qu'un mouvement « locavore » se développe partout au Canada.

Les Albertains achètent de la viande de bœuf locale plus souvent, tandis que les Ontariens soutiennent une industrie viticole en croissance, en achetant du vin produit localement 40 pour cent du temps. Pour leur part, les résidents de la Colombie-Britannique et de l'Ontario achètent des fruits cultivés à l'échelle locale plus souvent que les consommateurs des autres provinces. Les résidents du Canada atlantique sont plus enclins à acheter du poisson pêché localement, tandis que les Québécois, eux, se tournent davantage vers le fromage produit près de chez eux.

Aliment Fréquence d'achat (ensemble des régions) C.-B. Alberta Prairies Ontario Québec Canada atlantique
Légumes 82 % 85 % 74 % 74 % 84 % 81 % 79 %
Pain 75 % 71 % 73 % 72 % 71 % 82 % 81 %
Fruits 74 % 80 % 54 % 60 % 79 % 76 % 72 %
Volaille 64 % 64 % 64 % 63 % 66 % 61 % 70 %
Bœuf 60 % 59 % 74 % 60 % 58 % 55 % 66 %
Fromage 59 % 52 % 50 % 46 % 60 % 71 % 53 %
Poisson 44 % 55 % 27 % 35 % 43 % 40 % 66 %
Vin 31 % 32 % 16 % 17 % 40 % 27 % 26 %

« Les agriculteurs canadiens ont profité d'une hausse de la demande et de meilleurs prix à la suite de la sécheresse qui a frappé la région du Midwest américain l'été dernier, et qui a affecté les récoltes au sud de la frontière », a expliqué Aaron Goertzen, économiste, BMO Marchés des capitaux. « L'augmentation des stocks à la suite des récoltes de cette année - et de la reprise chez les agriculteurs américains - entraînera probablement une baisse des revenus pour les agriculteurs canadiens, mais elle signifie aussi que les consommateurs nord-américains devraient observer une réduction des prix dans les magasins d'alimentation. »

Les résultats cités dans ce rapport proviennent d'un sondage effectué en ligne par la firme Pollara, du 14 au 17 juin 2013, auprès d'un échantillon de 1 000 Canadiens. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 555 milliards de dollars au 30 avril 2013 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de gestion de patrimoine et de banque d'affaires et de services aux sociétés.

Renseignements