The Florida Department of Citrus

The Florida Department of Citrus

29 janv. 2013 08h00 HE

Les Canadiens et le stress : il n'a rien de saisonnier

Le trois-quarts des Canadiens estiment qu'une alimentation équilibrée peut contribuer à leur bien-être, mais peu d'entre eux mettent cette croyance en pratique

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 29 jan. 2013) - En cette période de l'année, on parle beaucoup du blues de l'hiver et de moyens de le prévenir et le combattre. Toutefois, un nouveau sondage commandé par le Florida Department of Citrus (FDOC) a permis de constater que les Canadiens devraient peut-être réfléchir davantage à des moyens de surmonter le stress en tout temps de l'année. Selon ce sondage, 67 % des Canadiens évaluent leur stress quotidien comme modéré ou davantage, et de ce nombre, 38 % estiment vivre chaque jour un degré de stress élevé. De plus, 46 % des Canadiens disent que le stress n'est lié à aucune période particulière de l'année.

Bien que les Canadiens comprennent les effets du stress et savent comment améliorer les choses, un grand nombre d'entre eux ne mettent pas en pratique les étapes qui pourraient faire en sorte qu'ils se sentent mieux, et ce, même s'ils les connaissent : elles consistent à faire de meilleurs choix alimentaires et de l'activité physique, et à adopter un régime plus équilibré.

Pour les Canadiens, maintenir un régime équilibré exige plus d'efforts lorsqu'ils sont stressés

En matière de saine alimentation, nos comportements ne sont pas toujours le reflet de nos croyances. Bien que le trois-quarts (77 %) des Canadiens jugent qu'un régime équilibré peut contribuer à leur bien-être physique et psychologique et que 59 % croient que modifier leur alimentation pourrait les aider à combattre le stress, nombreux sont ceux qui se rendent compte que ce n'est pas facile. En fait, plus du tiers (36 %) des Canadiens estiment que l'incapacité d'avoir une saine alimentation est causée par le stress et que celui-ci conduit souvent à de mauvais choix alimentaires (40 %).

« Ne pas se sentir en contrôle est l'un des plus importants facteurs qui contribuent au stress et qui nous incitent à manger sous l'effet des émotions, » indique Lydia Knorr, diététiste pour la FDOC. « Les Canadiens peuvent garder le contrôle sur leurs choix alimentaires et aider à apaiser certains des symptômes du stress en préparant des aliments à l'avance et en ayant des choix santé à portée de la main. Puisque l'hypertension est l'un des effets secondaires du stress, je n'hésite pas à recommander des aliments riches en potassium comme les agrumes, car ils peuvent contribuer à réduire les risques de tension artérielle élevée. »

L'exercice n'est pas une priorité lorsque les Canadiens sont stressés

Le stress a aussi des effets négatifs sur la fréquence à laquelle les Canadiens font de l'exercice. Malgré le fait que de nombreuses personnes estiment que l'exercice aide à apaiser les symptômes du stress, près de la moitié des Canadiens (43 %) disent faire moins d'exercice qu'à l'habitude ou cessent carrément de bouger lorsqu'ils sont stressés. En fait, l'exercice, avec les amis et la famille, est considéré comme une manière courante de soulager le stress pour les Canadiens.

« Je crois que le plus grand défi auquel les Canadiens ont à faire face est de trouver l'énergie nécessaire pour faire de l'exercice après une longue journée stressante, » estime Eva Redpath, experte en mise en forme pour le FDOC. « Je recommande une collation riche en vitamines telle qu'un verre de jus d'orange ou de pamplemousse pur de la Floride, qui regorge de sucres naturels, pour obtenir l'énergie nécessaire. Ce petit effort en vaut la peine, puisqu'une séance d'entraînement peut vous aider à abaisser la pression et à vous sentir bien et prêt à maintenir de saines habitudes de vie. »

Les Canadiens savent comment avoir une alimentation équilibrée, mais n'en suivent pas les consignes

En plus de croire que bien manger et adopter de saines habitudes de vie aide à se sentir mieux même lorsque le stress s'installe, les Canadiens savent également très bien comment avoir une alimentation équilibrée. Pour l'exercice, c'est la même chose : comme le dit l'expression populaire, les bottines ne suivent pas toujours les babines.

Bien que le Guide alimentaire canadien pour manger sainement recommande de 7 à 10 portions de fruits et de légumes par jour, seuls 10 % des Canadiens disent en consommer autant. La quantité moyenne de portions de fruits et légumes consommée chaque jour par les Canadiens est de quatre, et 22 % des Canadiens n'en consomment que deux. Ils ne peuvent prétexter qu'ils sont mal renseignés, puisque 61 % disent qu'idéalement, ils devaient consommer au moins cinq portions de fruits et légumes chaque jour.

« Un régime alimentaire nutritif joue un rôle essentiel pour aider à assurer son bien-être physique et affectif, » ajoute madame Knorr. « Manger plus de fruits et de légumes chaque jour ne devrait pas constituer un grand défi. Ajouter simplement au repas des fruits frais en saison tels que les pamplemousses de la Floride permet de profiter d'un supplément d'énergie naturel et d'une bonne dose d'éléments nutritifs essentiels comme la vitamine C. C'est aussi un avantage de plus pour les Canadiens qui sont au nombre d'un sur quatre à considérer que la maladie est un effet secondaire du stress. »

D'autres grandes lignes du sondage

  • Il n'est pas surprenant que le travail, les études et les questions d'argent soient considérés comme les principales sources de stress par plus de la moitié des Canadiens; l'équilibre entre la famille et les autres activités du quotidien suit de près, avec 41 %. De plus, 29 % des Canadiens estiment que leur santé est l'une des principales sources de stress dans la vie quotidienne.
  • La plupart des Canadiens (78 %) n'attribuent pas le stress à la ville ou au quartier où ils vivent.
  • La moitié des Canadiens disent que le stress nuit à leur sommeil (52 %) ou les rend irritables ou en colère (50 %).
  • Une proportion de 56 % des Canadiens dit manger moins que cinq portions de fruits et de légumes par jour.

À propos du Florida Department of Citrus (FDOC)

Le Florida Department of Citrus (FDOC) est un organisme de direction du gouvernement de la Floride responsable du marketing, de la recherche et de la réglementation de l'industrie des agrumes de la Floride. Ses activités sont financées par une taxe versée par les producteurs sur chaque boîte d'agrumes acheminée vers les divers canaux de distribution. Parmi les nombreuses variétés d'agrumes de la Floride disponibles dans les supermarchés canadiens, on trouve notamment les pamplemousses Ruby Red, Flame et Marsh, ainsi que les jus d'orange et de pamplemousse purs de la Floride, offerts toute l'année.

À propos de ce sondage

Les résultats présentés sont fondés sur un sondage mené par EKOS Research Associates du 1er au 17 décembre 2012. Grâce à un panel hybride en ligne et téléphonique Probit© d'EKOS, 2 026 Canadiens de 18 ans et plus ont répondu au sondage. Les données ont été pondérées par région, par âge, par sexe et par région urbaine ou rurale à l'aide de plus récentes données du recensement.

Renseignements

Webosphere

Voir le site