Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

11 mars 2011 15h15 HE

Les Canadiens et les Canadiennes ont besoin de plus d'emplois et de meilleurs emplois

Le président du CTC répond aux données sur l'emploi de Statistique Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 11 mars 2011) - Les Canadiens et les Canadiennes ont besoin de plus d'emplois et de meilleurs emplois pour qu'une vraie reprise économique se produise, selon Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

Il commentait la publication par Statistique Canada de son Enquête sur la population active de février 2011. En février, il y avait 1 448 500 personnes en chômage, soit beaucoup plus que les 1 138 400 d'octobre 2008. Le taux de chômage est demeuré élevé en février 2011, soit de 7,8 %, alors qu'il était de 6,1 % en octobre 2008.

« Depuis deux ans, environ un million et demi de Canadiens et Canadiennes sont en chômage et un grand nombre de membres de la population travaillent à temps partiel à de bas salaires », dit M. Georgetti. « Une économie saine ne se bâtit pas sur le chômage et les bas salaires. »

M. Georgetti incite le gouvernement conservateur à déposer un budget favorable à l'emploi le 22 mars. « Les gens qui ont eu de bons emplois permettant de faire vivre une famille ont dépensé leur argent dans la communauté et payé leur part d'impôts. La création de bons emplois est le meilleur moyen pour le gouvernement d'accroître les recettes publiques et d'équilibrer son budget. »

M. Georgetti incite également le gouvernement fédéral à procéder à des investissements à long terme dans l'infrastructure publique et l'amélioration de services publics tels que les services de garde d'enfants et les soins aux aînés. « Ces investissements créeront beaucoup plus d'emplois par dollar que toute réduction de l'impôt sur les sociétés. »

Analyse rapide de Sylvain Schetagne, économiste principal du CTC

En février 2011, l'économie canadienne comprenait moins d'emplois à plein temps mais plus d'emplois à temps partiel, à son compte et temporaires. Ce ne sont pas là les signes d'une forte reprise de l'emploi.

Le taux de chômage est demeuré de 7,8 % mais la qualité des emplois a baissé considérablement le mois dernier. Le nombre des emplois à plein temps a diminué de 23 800 tandis que celui des emplois à temps partiel a augmenté de 38 900, la croissance nette n'étant que de 15 100 emplois. En février 2011, le Canada avait 156 100 emplois de moins qu'en octobre 2008, soit avant le début de la grande récession.

En février, le nombre des personnes travaillant à leur compte a augmenté de 25 500 pendant que le nombre des salariés et salariées diminuait de 10 400. Dans le secteur privé, le nombre des emplois a diminué de 20 000. Le nombre des emplois temporaires a augmenté considérablement de février 2010 à février 2011, passant de 1 646 300 à 1 740 000, malgré ce que certaines personnes ont qualifié de forte reprise de l'emploi.

Le nombre des Canadiens et Canadiennes en chômage a à peine changé en février (-1 100). Le Canada avait 334 700 sans-emploi de plus qu'avant le début de la grande récession. Cela correspond à une augmentation de 30 %.

En février 2011, plus d'un sans-emploi canadien sur cinq (21 %) était en chômage depuis plus de 6 mois. Par contraste, en février 2008, soit avant la récession, environ un sans-emploi sur dix (11,9 %) était en chômage depuis plus de 6 mois.

Le vrai taux de chômage (celui qui comprend les sans-emploi, les personnes qui se sont découragées de chercher du travail, celles qui attendent que leur emploi commence et celles qui travaillent involontairement à temps partiel) était de 11,7 % en février 2011. C'est le même taux qu'en février 2009, au début de la grande récession.

La proportion des Canadiens et Canadiennes ayant un emploi qui travaillent à temps partiel (19,7 %) a augmenté de nouveau en février 2011 pour friser le niveau record du début de la grande récession.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail de district. Site web : www.congresdutravail.ca.

Renseignements

  • CTC
    Sylvain Schetagne
    Economiste principal
    613-526-7412
    ou
    CTC
    Dennis Gruending
    Communications
    613-526-7431
    Mobile: 613-878-6040
    dgruending@clc-ctc.ca