Deloitte

Deloitte

16 nov. 2010 08h00 HE

Les Canadiens ne dépenseront pas autant pour leurs achats des Fêtes en réaction à la lenteur de la reprise économique

- Les résultats du sondage mené par Deloitte révèlent les tendances 2010 en matière de magasinage des Fêtes

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 16 nov. 2010) - Selon les résultats d'un sondage publié aujourd'hui par Deloitte, une grande partie des Canadiens résistent à la récession. En effet, 56 pour cent des répondants ont indiqué avoir très confiance ou plutôt confiance en leur sécurité d'emploi, et 72 pour cent ont déclaré que leur situation financière était semblable à celle de l'an passé, ou meilleure. De plus, une majorité de Canadiens, soit 85 pour cent, s'attendent à ce que la situation économique demeure identique ou s'améliore en 2011. « Vu la récession économique mondiale, ce sont des nouvelles encourageantes », a déclaré Martine Laberge, associée et leader du groupe Commerce de détail de Deloitte à Montréal.

Malheureusement pour les détaillants, les Canadiens ont l'intention de demeurer prudents lorsque viendra le temps de faire leurs achats des Fêtes. Toujours d'après les résultats, 52 pour cent des répondants prévoient dépenser la même somme que l'année passée pour leurs achats des Fêtes, 44 pour cent d'entre eux ont indiqué qu'ils dépenseraient moins d'argent et seulement quatre pour cent des Canadiens ont prévu augmenter leurs dépenses – ces données représentent peu ou pas de changements par rapport aux dépenses des consommateurs des deux dernières années. Par ailleurs, le niveau actuel de confiance des consommateurs est légèrement plus bas que celui noté pendant la première moitié de l'année 2010, et les ventes enregistrées pendant la période de la rentrée scolaire ont été décevantes, selon Mme Laberge. « Cette tendance, combinée aux résultats du présent sondage, indique que les détaillants devraient s'attendre à réaliser de modestes gains par rapport à la dernière période des Fêtes, mais sans plus, affirme Mme Laberge. Cela dit, ne vous attendez pas non plus à de gros rabais, car les détaillants ont bien géré leur niveau de stocks », fait-elle remarquer.

Les résultats du présent sondage sur les achats des Fêtes indiquent que c'est le désendettement qui ralentit la consommation. Trois quarts des répondants ont d'ailleurs indiqué qu'ils rembourseraient leurs dettes ou qu'ils économiseraient s'ils recevaient une prime ou un revenu supplémentaire. « Il est sage de vouloir rembourser ses dettes ou d'épargner, puisque le niveau d'endettement au Canada s'est accru pendant la récession, affirme Mme Laberge. À titre de comparaison, le niveau d'endettement des Américains a diminué, si bien qu'à l'heure actuelle, l'endettement des Canadiens et des Américains est presque au même niveau ».

Principales tendances qui marqueront la période de magasinage des Fêtes

Cette année, les détaillants devront attirer les consommateurs à l'intérieur de leur magasin.

Afin d'attirer les Canadiens dans les magasins, les détaillants organiseront divers événements innovants pour diriger les consommateurs et mettront mieux leur marchandise en valeur. De nombreux détaillants utilisent maintenant les médias sociaux et offrent des promotions en ligne afin d'attirer les consommateurs plutôt que d'avoir recours aux médias plus traditionnels et d'offrir de gros rabais. Cependant, les consommateurs auront les prix à l'œil : 56 pour cent des répondants s'attendent à acheter tous ou presque tous leurs cadeaux en solde. « Les consommateurs tiendront compte des prix et auront recours aux nouvelles technologies en ligne pour les vérifier une fois qu'ils auront mis les pieds dans le magasin, explique Mme Laberge. Cette tendance devrait inciter les détaillants à bien définir leur stratégie de justification des prix. »

Les consommateurs ne devraient pas attendre les gros rabais

La plupart des détaillants ont bien géré leurs niveaux de stocks, se concentrant sur les taux de ventes plutôt que sur l'approvisionnement des tablettes. Puisque les niveaux de stocks sont limités, les succès commerciaux seront rapidement épuisés.

La concurrence s'intensifiera parmi les détaillants

Les détaillants canadiens devront faire face à une concurrence plus féroce en raison des entreprises étrangères qui s'installent au Canada, et encore plus d'arrivées prévues au cours des prochaines années.

En outre, la parité du dollar canadien et de la devise américaine pourrait inciter les Canadiens à faire leurs achats de l'autre côté de la frontière. Les résultats du sondage mené par Deloitte montrent que 38 pour cent des répondants ont l'intention de visiter les États-Unis pour faire leurs achats des Fêtes. Mme Laberge a toutefois fait remarquer que, même si le dollar canadien est plus fort en ce moment qu'à pareille date l'an passé, le nombre de Canadiens qui traversent la frontière cette année n'est pas beaucoup plus élevé en raison des procédures à la frontière, de l'augmentation du prix de l'essence et d'une plus grande variété de produits de détails offerts au Canada.

L'utilisation des médias sociaux et d'Internet a atteint un point de non-retour parmi les consommateurs

Soixante-dix pour cent des Canadiens consulteront les blogues, les forums publiés sur les médias sociaux, les sites Web des magasins et d'autres sites de magasinage en ligne pour étudier les prix, chercher des idées de cadeaux, trouver des rabais et lire les commentaires et les recommandations. D'après Mme Laberge, l'utilisation d'Internet et des médias sociaux pour faire des achats a atteint un point de non-retour, car les Canadiens ont modifié leur façon de magasiner.

Dans ses commentaires sur les technologies utilisées par les consommateurs canadiens pour faire leurs achats, Mme Laberge a indiqué que l'on ne s'attendait pas à ce que l'utilisation des applications mobiles atteigne la masse critique avant la prochaine période des Fêtes. Elle a aussi fait remarquer que les Montréalais semblaient être les plus prompts à adopter cette nouvelle technologie, puisque 19 pour cent d'entre eux disaient y avoir recours, comparativement à 14 pour cent à l'échelle nationale. « Il faut s'attendre à ce que le nombre d'utilisateurs augmente en continu au cours des années à venir, car un plus grand nombre d'applications sera mis à la disposition des consommateurs et le paiement mobile deviendra possible. » 

Différences régionales en matière de consommation

Les différences régionales joueront probablement un rôle dans la façon dont les détaillants vivront la prochaine période des Fêtes. La sécurité d'emploi, l'un des principaux facteurs qui influencent les décisions en matière de dépenses, varie de manière significative d'une province à l'autre. Par exemple, 70 pour cent des répondants qui habitent les provinces de l'Atlantique ont indiqué avoir très confiance ou plutôt confiance en leur sécurité d'emploi, comparativement à 57 pour cent des résidents de Montréal, de Toronto et de Vancouver.

À propos du sondage mené par Deloitte

Ce sondage a été commandé par Deloitte et mené par une firme de recherche indépendante entre le 22 septembre et le 6 octobre 2010, dans l'ensemble du pays. Le sondage a porté sur un échantillon de 2 000 personnes et a une marge d'erreur totale de plus ou moins cinq points de pourcentage.

À propos de Deloitte

Deloitte, l'un des cabinets de services professionnels les plus importants au Canada, offre des services dans les domaines de la certification, de la fiscalité, de la consultation et des conseils financiers grâce à un effectif de plus de 7 700 personnes réparties dans 58 bureaux. Au Québec, Deloitte exerce ses activités sous l'appellation Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. Deloitte et Touche s.r.l., société à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet membre canadien de Deloitte Touche Tohmatsu Limited.

La marque Deloitte représente une ou plusieurs entités de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, une société privée à responsabilité limitée par garantie du Royaume-Uni, ainsi que son réseau de cabinets membres. Chaque cabinet membre constitue une entité juridique distincte et indépendante. Veuillez consulter le site www.deloitte.com/view/fr_CA/ca/apropos/index.htm pour obtenir une description détaillée de la structure juridique de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres.

Renseignements

  • Deloitte
    Jeanne d'Arc Umurungi
    Ligne directe : 416 874-3518
    Portable : 416 434-8789
    jumurungi@deloitte.ca