Expedia.ca

Expedia.ca

30 nov. 2011 07h00 HE

Les Canadiens ne peuvent pas décrocher du travail même lorsqu'ils sont en vacances

Selon le dernier sondage concernant le manque de vacances, la plupart d'entre nous vérifions notre courrier électronique ou notre boîte vocale professionnels durant nos vacances

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 30 nov. 2011) -

Note par l'éditeur: Il y a une graphique associée à ce communiqué de presse.

À l'attention des rédacteurs en affaires, mode de vie, voyages, et carrières :

Imaginez ce qui suit : vous êtes en vacances, profitant d'un repos bien mérité. Soyez honnête : votre téléphone intelligent ou votre ordinateur portable est-il toujours à portée de main?

Si vous répondez oui, vous n'êtes pas le seul. Selon le sondage concernant le manque de vacances de 2011, mené en ligne par Harris Interactive pour le compte de Expedia.ca, une majorité des employés Canadiens - 62 pour cent - disent qu'ils vérifient régulièrement - ou du moins parfois - leur courrier électronique ou leur boîte vocale professionnels pendant leurs vacances. L'étude constitue une analyse annuelle des habitudes de vacances dans plusieurs pays et continents. Vingt pays sont représentés dans l'étude de 2011 qui s'est déroulée en Amérique du Nord, en Europe, en Asie, en Amérique du Sud et en Australie.

Fait intéressant, les Canadiens figurent en réalité au bas de la liste des pays dont les vacanciers vérifient fréquemment leurs messages professionnels, se classant 14e sur les 20 pays étudiés. Les répondants en Inde étaient les plus susceptibles de rester en contact avec le bureau durant leurs vacances (89 pour cent), suivis de près par les Italiens (88 pour cent), les Français et les Japonais, qui partagent la troisième place à 87 pour cent. Les Danois étaient les moins susceptibles de consulter leurs messages professionnels, plus de 50 pour cent d'entre eux affirmant ne jamais le faire. Au Canada en particulier, les Britanno-Colombiens viennent en tête du palmarès, 68 pour cent d'entre eux vérifiant régulièrement ou parfois leurs messages professionnels. En revanche, à 58 pour cent, les Québécois se trouvent au bas de la liste.

«Le sondage de cette année a mis en évidence la tendance constante de l'incapacité des travailleurs de décrocher du travail et de profiter pleinement des vacances, a déclaré Jennifer Callegaro, responsable principale, marketing, Expedia Canada. Pour certains, il est difficile de ne pas avoir la technologie, comme les téléphone intelligents, à portée de main pour s'assurer que tout se passe bien au bureau, mais nous ne devrions pas sous-estimer les avantages des vacances sur notre bien-être physique et mental - à domicile et au travail.»

Les travailleurs continuent de laisser des jours de congé - mais les choses s'améliorent

Bien que la majorité des Canadiens ne semblent pas pouvoir décrocher complètement du travail, la bonne nouvelle est que, selon le sondage, un nombre croissant d'entre eux prennent presque tous les jours de congé qui leur sont attribués par leurs employeurs. Cette année, les répondants ont indiqué qu'ils prévoient prendre 15 des 16 des jours de congé auxquels ils ont droit - une amélioration par rapport au sondage de l'année dernière, qui a révélé que les Canadiens laissaient cinq jours de congé inutilisés, en moyenne. Néanmoins, bien qu'un jour de congé inutilisé puisse sembler négligeable, quand il est multiplié par la taille de notre main-d'œuvre, le temps inutilisé se traduit par environ 17 millions(1) de jours inutilisés en général, au Canada.

Bien que les travailleurs canadiens aient droit à moins de jours de congé que de nombreux autres pays dans le monde entier, nous ne laissons pas autant de jours inutilisés que nos homologues mondiaux. En effet, en Italie, les travailleurs ont laissé sept des 28 jours auxquels ils avaient droit, suivis des Japonais, où six sur 11 jours de congé restent inutilisés. L'Inde s'est classée troisième, les travailleurs redonnant cinq jours de congé sur 25 à leur employeur.

Qu'est-ce qui nous garde au travail?

Pourquoi garder une réserve de jours en banque? Globalement, et pour la majorité des employés canadiens, le fait de ne pas pouvoir se le permettre et le manque de temps de planification sont les principaux éléments dissuasifs contre la prise de vacances, raisons données par 26 et 14 pour cent des Canadiens, respectivement. Parmi les autres principaux «obstacles» à la prise de vacances, citons la peur d'être perçu négativement par le patron et le manque de soutien de la direction.

Au niveau national, ces chiffres sont le plus élevés en Ontario, où neuf pour cent ont affirmé que les vacances seraient perçues négativement par leurs supérieurs, en comparaison avec la moyenne nationale de six pour cent. Bien que la majorité des Canadiens estiment que leur patron les encourage à prendre tous leurs jours de congé, ce nombre est nettement inférieur au Québec, où seulement 68 pour cent estiment bénéficier du soutien du patron.

«Les travailleurs canadiens ne devraient jamais laisser le temps ou l'argent leur barrer la route à des vacances bien méritées. Les futurs voyageurs devraient planifier leurs vacances aussi tôt que possible, car les meilleurs taux sont offerts le plus souvent 60 jours avant la date de départ; sans mentionner que cela donne aux employeurs suffisamment de préavis pour se préparer, a déclaré Mme Callegaro. Le coût des vacances pourrait également être réduit en combinant le billet d'avion et la réservation d'hôtel, permettant ainsi aux clients d'Expedia.ca d'économiser en moyenne plus de 300 $ par voyage sur certaines des meilleures aubaines.»

Qu'arrive-t-il quand le travail entrave vraiment les vacances? Trente-huit pour cent des Canadiens disent qu'ils ont dû annuler ou reporter leurs projets de vacances en raison du travail. Les Coréens ont été les plus touchés à cet égard, les deux tiers d'entre eux ayant annulé ou retardé leurs vacances en raison des exigences du travail - et, au départ, ils ne prennent en moyenne que sept jours de vacances par an. À l'échelle nationale, un Albertain sur deux a affirmé avoir annulé des vacances en raison du travail, alors que 67 pour cent des Québécois ne l'ont jamais fait.

L'étude concernant le manque de vacances de 2011 a été commandée par Expedia et exécutée par Harris Interactive. Vous pouvez trouver plus de détails sur les résultats du sondage au www.expedia.ca/lemanquedevacances2011.

Manque de vacances au Canada - D'autres révélations régionales :

Qui ne prend pas de vacances?

  • Les Albertains reçoivent environ 20 jours de congé par an en moyenne, mais n'en prennent que 15, la région connaissant le plus grand nombre de jours de congés inutilisés.
  • Les Canadiens des provinces de l'Atlantique leur emboîtent le pas; en effet, ceux-ci n'utilisent pas quatre de leurs 20 jours de vacances, alors que les Québécois complètent le trio de tête avec une moyenne de trois jours inutilisés sur les 20 auxquels ils ont droit.
  • En revanche, les Ontariens et les Britanno-Colombiens reçoivent et prennent 15 jours de congés annuels, une tendance similaire à celle dans les Prairies où les employés déclarent prendre les 20 jours de congé qui leur sont alloués.

Où les Canadiens aimeraient-ils aller en vacances?

  • La plage remporte la palme! Les vacances reposantes en bord de mer représentent le choix numéro un des Canadiens dans toutes les provinces.
  • À 18 %, les vacances en plein air orientées vers l'exercice étaient le deuxième choix préféré par les Britanno-Colombiens et les Albertains.
  • À 12 %, les Canadiens dans les provinces de l'Atlantique étaient les plus friands de vacances dans un parc à thème, par comparaison avec la moyenne nationale de 7 pour cent.

Avec qui?

  • Les Canadiens prennent des vacances le plus souvent avec leur famille immédiate, y compris les enfants (47 pour cent), les résidents des Prairies étant les plus susceptibles de le faire (60 pour cent).
  • Partir uniquement avec son conjoint ou partenaire était le deuxième choix le plus populaire à l'échelle nationale (42 pour cent); les Canadiens dans les provinces de l'Atlantique se classent premiers, 52 pour cent d'entre eux ayant déclaré prendre des vacances à deux seulement dans l'année écoulée.

Pourquoi ne pouvons-nous pas partir en vacances?

  • Les Britanno-Colombiens étaient les plus susceptibles de dire qu'ils ne peuvent pas se permettre de prendre des vacances (34 pour cent), comparativement à la moyenne nationale de 26 pour cent.
  • Les Albertains étaient les plus susceptibles de déclarer ne pas avoir assez de temps pour planifier comme la raison principale de ne pas utiliser tous leurs jours de congé (23 pour cent comparativement à la moyenne nationale de 14 pour cent).
  • Neuf pour cent des Ontariens craignent que l'utilisation de tous leurs jours de congé soit perçue négativement par leur employeur - le taux le plus élevé parmi toutes les régions.

Conseils d'Expedia.ca pour les personnes en manque de vacances

Alors que 2011 tire à sa fin et que les entreprises commencent à vérifier le nombre de jours de congé inutilisés, préparez vos plans de vacances à l'avance grâce aux conseils suivants d'Expedia.ca :

Considérez vos vacances comme une partie bien méritée de votre carrière, et non un luxe professionnel. Faites équipe avec d'autres au bureau pour promouvoir les bienfaits des vacances et assurer un large soutien quand les employés partent en vacances.

La planification préalable des vacances non seulement permet-elle d'obtenir la meilleure aubaine possible, mais prépare vos collègues à votre éventuel départ. En laissant des notes détaillées sur les travaux en cours et en désignant un remplaçant en votre absence, vous vous assurez que vos vacances sont exemptes de tracas professionnels.

Si vous sentez le besoin de vérifier comment les choses vont au travail, fixez des limites pour vous et vos collègues. Informez-les que vous ne serez pas «sur appel» ou en contact fréquent, et consacrez le temps minimum nécessaire pour vérifier vos messages. Ne brisez pas vos propres règles et résistez à la tentation de faire un suivi auprès du bureau tout au long de vos vacances.

Les promotions peuvent se traduire en des économies énormes. La promotion annuelle Évasion hivernale d'Expedia.ca, qui sera lancée ce mois, offre des réductions sur les forfaits vacances vers plusieurs destinations du Sud, tous appuyés par notre garantie du meilleur prix. Pour ceux qui aiment profiter d'offres en ligne quotidiennes, Expedia.ca a aussi fait équipe avec Groupon pour offrir des rabais de plus de 50 pour cent sur les hôtels, les vols et les voitures, que vous pourrez échanger quand vous serez prêt à prendre des vacances bien méritées.

À propos d'Expedia.ca

Expedia, Inc. exploite Expedia.ca, le site de voyage en ligne offrant des services complets le plus fréquenté au Canada. Pour aider les Canadiens à planifier et à acheter leurs voyages, Expedia.ca leur propose un choix inégalé de vols nolisés et réguliers, de locations de voitures, de réservations d'hôtels, de forfaits vacances, d'activités à destination, de croisières, d'assurances voyage, ainsi que de commentaires de voyageurs. Expedia.ca met en outre à la disposition de ses clients des conseillers qui peuvent être joints en tout temps par téléphone grâce à un numéro sans frais, ou encore par courriel.

Expedia et le sondage Manque de vacances sont des marques déposées ou des marques de commerce d'Expedia, Inc., aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Les autres logos, noms de produits ou noms d'entreprises qui figurent aux présentes sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. © 2011 Expedia, Inc. Tous droits réservés. CST: 2029030-50

Énoncé de méthodologie

Harris Interactive® a organisé le sondage en ligne pour le compte d'Expedia.com entre le 19 septembre et le 9 octobre 2011 parmi un échantillon national représentatif de la main-d'œuvre adulte dans les pays ci-dessous (16 ans et plus ou adultes employés de 18 ans). Chaque pays a été pondéré selon des coefficients de propension et/ou des données démographiques afin de refléter la main-d'œuvre active totale dans le pays. Les pays participants incluent : États-Unis (520), Canada (1080), Mexique (411), Argentine (301), Brésil (308), Royaume-Uni (440), Allemagne (402), France (409), Italie (400), Espagne (428), Norvège (300), Suède (300), Danemark (301), Irlande (301), Pays-Bas (300), Japon (300), Inde (302), Corée du Sud (300), Singapour (300) et Australie (400). Pour obtenir plus d'information sur la méthodologie utilisée, communiquez avec la personne-ressource pour les médias d'Expedia.ca ci-dessus.

Pour voir la graphique associée à ce communiqué, veuillez visiter le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/expediamanquedevacances.jpg.

(1) Statistique Canada - Enquête sur la population active 2011

Renseignements