BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

03 oct. 2014 06h00 HE

Les Canadiens ont vu leurs budgets des dépenses pour l'été augmenter, mais pas exploser, selon BMO

- Plus de la moitié des Canadiens ont respecté leur budget

- L'excédent des dépenses a atteint en moyenne 1 165 $, les vacances étant responsables de la plupart des dépassements

- Cette réalité signifie que certains consommateurs devront réduire leurs dépenses pour les fêtes de fin d'année

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 3 oct. 2014) - Selon les résultats d'un sondage de BMO publiés aujourd'hui, plus de la moitié des Canadiens (55 pour cent) ont respecté leur budget de dépenses pour l'été, tandis que les autres 45 pour cent ont dépensé en moyenne 1 165,53 $ de plus que le budget qu'ils s'étaient fixé.

Le sondage, effectué par la firme Pollara, a permis de comprendre quels sont les principaux secteurs pour lesquels les Canadiens ont dépassé leur budget de dépenses pour l'été :

  • Vacances : en moyenne, 1 283 $ de plus que prévu ont été dépensés pour des voyages de fin de semaine et des escapades estivales prolongées.
  • Achats spontanés : le budget a été dépassé de 350 $ pour des achats non planifiés.
  • Loisirs : un surplus de 368 $ a été dépensé pour les repas au restaurant, les sorties dans les bars et autres formes de divertissement.
  • Articles de consommation saisonniers : les activités des enfants, l'habillement ainsi que l'équipement sportif et de plein air ont coûté en moyenne 379 $ de plus que prévu.

Financement d'activités supplémentaires pour l'été

Pour financer leurs dépenses additionnelles, les Canadiens qui ont dépassé leur budget ont puisé dans leurs épargnes, ont coupé dans d'autres dépenses, se sont endettés un peu plus, ou ont reporté les remboursements sur leurs dettes existantes. Certains de ceux qui ont trop dépensé devront également faire face aux conséquences lorsque les mois d'hiver arriveront, alors qu'ils devront réduire leurs dépenses pour les fêtes de fin d'année, ou annuler des vacances prévues en hiver.

Financement des dépenses supplémentaires Échelle nationale
Épargne existante 48 %
Réduction des dépenses dans d'autres secteurs au cours de l'été 35 %
Endettement supplémentaire ou report des remboursements sur les dettes existantes 27 %
Réduction des dépenses pour les fêtes de fin d'année ou annulation des vacances d'hiver 20 %

« Il peut être particulièrement tentant, durant les mois d'été, de puiser dans ses épargnes et de s'endetter un peu plus », a déclaré Tony Tintinalli, vice-président régional, BMO Banque de Montréal. « Les activités supplémentaires de l'été peuvent rapidement devenir un poids financier une fois l'hiver venu, en particulier lorsqu'il faut trouver un équilibre entre des remboursements sur la dette plus importants, les dépenses pour les fêtes de fin d'année, et les coûts supplémentaires associés à l'hiver canadien. »

Selon M. Tintinalli, les Canadiens doivent tenir compte de l'ensemble de leur situation financière au moment d'élaborer leurs budgets pour l'hiver. Une planification serrée des dépenses, associée à une augmentation de l'épargne ou au remboursement des dettes, peut aider à retrouver la santé financière et à éviter des complications futures.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 31 juillet 2014, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à plus de 586 milliards de dollars et son effectif comptait plus de 47 000 employés.

Renseignements