BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

20 févr. 2013 09h00 HE

Les Canadiens pensent que la "cenne noire" n'est pas encore morte, selon un sondage de BMO

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 20 fév. 2013) - Selon les résultats d'un sondage effectué pour le compte de BMO Banque de Montréal, les trois quarts des Canadiens (73 pour cent) s'attendent à ce que les détaillants, y compris les petites entreprises, continuent à accepter les pièces d'un cent au moment de payer - indépendamment du contexte ou du montant de l'achat - et ce, malgré les projets visant à les éliminer. De plus, le sondage a permis d'apprendre que 59 pour cent des Canadiens s'attendent à ce que les petites entreprises ajustent leurs prix à l'avantage du consommateur, et que 57 pour cent s'attendent au contraire à ce que l'ajustement se fasse au profit des détaillants.

« Les entrepreneurs canadiens qui réussissent offrent non seulement les produits et services que les Canadiens recherchent, mais ils mettent aussi beaucoup d'efforts en vue de combler les besoins et les attentes des consommateurs. Suite à la décision qui a été prise de retirer la pièce d'un cent de la circulation, il ne fait pas de doute que les entreprises canadiennes continueront à faire ce qui est nécessaire afin de maintenir et de renforcer les solides relations qu'elles entretiennent avec leurs clients », a expliqué Steve Murphy, premier vice-président, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. « Au fur et à mesure que la pièce d'un cent sera éliminée, il est peu probable que les petites entreprises observent une différence notable dans le nombre de transactions, car de nombreux détaillants sont équipés pour accepter également les transactions par carte de débit et de crédit. »

Le sondage, effectué par la firme Pollara, a également révélé ce qui suit :

  • près des deux tiers des personnes interrogées (66 pour cent) paient actuellement leurs achats quotidiens par carte de débit ou de crédit;
  • la majorité des Canadiens (67 pour cent) croient que le service s'accélèrera parce qu'un nombre moins élevé de clients paieront avec de la monnaie.

Le gouvernement fédéral a proposé une ligne directrice que les détaillants pourront appliquer de façon volontaire : ils pourront ainsi arrondir le montant à la baisse s'il se termine par un un, un deux, un six ou un sept, et à la hausse s'il se termine par un trois, un quatre, un huit ou un neuf.

« Certains commerçants adapteront leurs caisses enregistreuses, tandis que d'autres inciteront leurs employés à arrondir la facture de façon manuelle, une fois que les taxes auront été ajoutées au sous-total », a ajouté M. Murphy.

Les commerçants qui voudront alléger leurs poches pourront se servir de l'une des nombreuses machines à compter la monnaie mises à leur disposition par BMO. Pour de plus amples renseignements, consultez notre site Internet, à l'adresse www.bmo.com. Pour trouver un compteur de monnaie BMO près de chez vous, rendez-vous à l'adresse https://localisateur.bmo.com.

Le sondage de BMO sur la pièce d'un cent a été effectué par la firme Pollara Strategic Insights. Les résultats mentionnés dans le présent communiqué sont tirés d'entrevues effectuées en ligne, entre le 7 et le 10 février 2013, auprès d'un échantillon de 1 400 Canadiens âgés de 18 ans et plus et choisis au hasard. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 2,6 pour cent, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 525 milliards de dollars au 31 octobre 2012 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services d'investissement.

Renseignements