L'Association canadienne pour la prévention du suicide (ACPS)

L'Association canadienne pour la prévention du suicide (ACPS)

03 févr. 2012 08h00 HE

Les Canadiens pressent le parlement à appuyer le projet de loi pour une stratégie nationale pour la prévention du suicide

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 3 fév. 2012) -

Expéditeur : L'Association canadienne pour la prévention du suicide (ACPS), l'Association des psychiatres du Canada, l'Association canadienne pour la santé mentale, la Société canadienne de psychologie, Living Works, l'Association québécoise de prévention du suicide et Your Life Counts

En octobre dernier, lorsque la Chambre des communes s'est prononcée sur une motion proposée par le ministre Bob Rae au sujet d'une stratégie pour la prévention du suicide, les Canadiens ont été touchés par la passion avec laquelle les membres de la Chambre se sont exprimés sur cette importante question de santé publique et tragédie nationale. « Nous avons été très émus par les récits personnels et par le fait que cette question va au-delà de nos différences et peut nous unir, dit Dammy Damstrom Albach, président de l'ACPS. Nous sommes tous touchés par le suicide, et nous partageons le fardeau et la responsabilité de le prévenir. »

« Nous avons besoin de voir nos politiciens fédéraux faire preuve de leadership et coordonner une réponse à ce problème de santé publique complexe et dévastateur, dit la docteure Fiona McGregor, présidente de l'Association des psychiatres canadiens. Prévenir le suicide fait partie intégrante de l'amélioration des soins en santé mentale. »

En octobre dernier, les membres du parlement ont montré aux Canadiens que la question du suicide est non partisane. Tim Wall, directeur général affirme, « Les parlementaires ont manifesté leur inquiétude et, ce que nous avons tous constaté, un engagement à continuer à travailler ensemble afin de passer à l'action. »

« Un appel à l'action qui trace la voie vers la prévention du suicide au Canada doit adresser les multiples éléments qui mettent les gens à risque, promouvoir les éléments qui les protègent et livrer les services et appuis qui leurs sont nécessaires, déclare la docteure Karen Cohen, présidente-directrice générale de la Société canadienne de psychologie. Le suicide est la deuxième principale cause de décès parmi les jeunes et atteint son taux le plus élevé à l'âge mûr ou plus tard dans la vie. Les coûts personnels et sociétals du suicide sont inestimables. »

L'année dernière deux projets de loi d'initiative parlementaire sur le besoin d'une stratégie nationale pour la prévention du suicide ont été déposés à la Chambre par les députés Harold Albrecht et Megan Leslie. On s'attend à ce qu'un de ces projets de loi se rende à la Chambre pour une deuxième lecture. Selon Damstrom Albach, nous sommes à un moment critique dans l'histoire de la prévention du suicide et de l'histoire du Canada. Les Canadiens demandent au gouvernement du Canada d'élaborer une vision nationale et une structure pour la prévention du suicide depuis plus de dix ans. Wall explique, « Nous croyons qu'une stratégie nationale ou une structure créera la vision qui unit nos efforts à travers le Canada, qu'elle encouragera la collaboration, le partage de connaissances et d'expériences et sauvera des vies. » Jusqu'à maintenant le Canada a ignoré les principes directeurs énoncés par les Nations Unies (NU) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui reconnaissent le suicide comme crise sanitaire mondiale. Ils exhortent chaque pays à élaborer une stratégie nationale pour la prévention du suicide et à établir un organisme de coordination national adéquatement financé.

L'ACPS exhorte tous les membres du parlement à appuyer ces projets de loi. L'ACPS encourage également tous les Canadiens à démontrer leur appui en signant la pétition de M. Albrecht disponible en ligne à : www.haroldalbrechtmp.ca/~harolda1/cmsAdmin/uploads/Petition_SuicPrev_Oct11.pdf.

Il invite aussi les organismes et les groupes communautaires d'envoyer des lettres d'appui à M. Albrecht à harold.albrecht@parl.gc.ca ou Madame Leslie à megan.leslie@parl.gc.ca.

Il est temps d'agir. Des vies en dépendent!

Renseignements