Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)

Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)

15 juil. 2008 15h02 HE

Les Canadiens se prononcent sur la chasse commerciale aux phoques : C'est assez!

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 juillet 2008) - Un sondage dévoilé aujourd'hui révèle que les Canadiens souhaitent non seulement que l'on mette fin à la chasse commerciale aux phoques, mais aussi que le gouvernement cesse de dépenser l'argent des contribuables pour en faire la promotion à l'étranger. Ce sondage a été mené récemment à l'échelle pancanadienne par Environics à la demande du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

"Ce que ce sondage nous dit, c'est que les Canadiens en ont assez, expliquait Sheryl Fink de l'IFAW. Les contribuables ne veulent tout simplement pas que le gouvernement fédéral continue à dépenser leur argent pour soutenir la chasse commerciale aux phoques."

Près de 79% des Canadiens interrogés croient que le gouvernement devrait cesser d'investir argent et énergie pour défendre la chasse aux phoques et qu'il devrait plutôt se concentrer sur des dossiers plus importants.

"Les démarches récentes du Canada pour défendre et promouvoir la chasse commerciale ne sont absolument pas au diapason des préoccupations réelles des citoyens du pays", ajoutait Fink.

La semaine dernière, Loyola Sullivan, l'ambassadeur canadien pour la conservation des pêches, a reconnu que le gouvernement avait récemment organisé de 170 à 180 rencontres pour défendre la chasse aux phoques en Europe. Pourtant, 75 % des Canadiens s'opposent à ce que l'on utilise l'argent de leurs impôts pour envoyer des délégations en Europe pour promouvoir la chasse.

"Il est clair que le gouvernement canadien ne présente pas à l'Union européenne un portrait réaliste de l'appui des Canadiens envers la chasse commerciale aux phoques" ajoutait Fink.

On s'attend à ce que la Commission européenne annonce cette mois qu'elle interdit le commerce des produits du phoque. Le sondage a révélé qu'une vaste majorité de Canadiens (86 %) croient que l'Union Européenne est en droit de restreindre ce commerce si elle le désire. Les répondants ont aussi indiqué qu'ils s'opposaient à ce que le gouvernement canadien conteste devant l'Organisation mondiale du commerce les interdictions adoptées par la Belgique et les Pays-Bas.

"Au lieu de gaspiller l'argent des contribuables pour défendre une industrie qui se meurt, les Canadiens veulent que le gouvernement fédéral investisse dans des projets durables et profitables à long terme pour tous les citoyens".

Les résultats détaillés du sondage seront disponibles à partir de 16 h, jeudi le 17 juillet, au http://www.ifaw.org/ca/sealpoll.

Renseignements

  • IFAW Canada
    Rob Rosenfeld
    Directeur des communications
    613-241-3982, poste 221
    613-852-0589 (cellulaire)