Association canadienne des dépanneurs en alimentation

Association canadienne des dépanneurs en alimentation

27 nov. 2012 11h00 HE

Les communautés lancent un appel à l'action sur le tabac de contrebande

Près de la moitié de la population de l'Ontario et du Québec s'inquiète du commerce de tabac de contrebande

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 nov. 2012) - L'Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA), accompagnée de ses homologues régionaux, était sur la Colline parlementaire à Ottawa, aujourd'hui, pour rencontrer des parlementaires et aborder la question du tabac de contrebande.

Par l'intermédiaire de leurs conseils municipaux, au cours des six derniers mois, 40 % des résidents de l'Ontario et du Québec ont adopté des motions contre le tabac de contrebande et ont demandé à tous les paliers de gouvernement de donner suite aux promesses budgétaires d'ajouter des ressources additionnelles.

« Nos communautés sont très préoccupées par les répercussions du tabac de contrebande, » a déclaré le président de l'Association Québecoise des Dépanneurs en Alimentation (AQDA), Michel Gadbois. « Il est temps pour tout le monde de s'asseoir à la table pour discuter de cette très sérieuse question de sécurité publique, » a ajouté Dave Bryans, PDG de l'Association ontarienne des dépanneurs en alimentation (AODA).

Selon des rapports de renseignement produits par la GRC, la propagation du tabac de contrebande résulte de la croissance d'une économie clandestine alors que plus de 175 groupes criminels ont été identifiés comme étant impliqués dans ce commerce. Le tabac illégal est vendu sans contrôle de vérification d'âge ce qui le rend plus accessible aux jeunes.

« Le Conseil de santé d'Ottawa et les conseillers municipaux, dans le cadre de notre initiative pour un Ottawa sans tabac, a fait de notre ville la première municipalité en Ontario prenant l'importante décision de condamner l'utilisation et la vente du tabac de contrebande, » a déclaré le maire d'Ottawa, Jim Watson.

Des communautés telles que Cornwall, Kingston, Thunder Bay, Sudbury, Mississauga, Hamilton et bien d'autres ont aussi adopté des motions similaires partout en Ontario. Au Québec, des centaines de municipalités se sont regroupées pour lutter contre ce commerce illégal.

L'ACDA est également préoccupée par le commerce trans-frontalier de produits du tabac illégaux. L'Accord par-delà la frontière contient une proposition canado-américaine visant à transférer le poste frontalier canadien maintenant situé à Cornwall (Ontario) à Massena dans l'état de New-York.

« Transférer ce poste frontalier est une préoccupation majeure pour notre Association, » a déclaré Alex Scholten, président de l'Association canadienne des dépanneurs. « Éliminer ce point d'inspection critique entre l'Île de Cornwall et le continent ouvre la porte à un plus grand trafic illicite ».

Contexte : dans son mémoire prébudgétaire déposé auprès du ministre Flaherty et du Comité des finances, l'ACD a demandé au gouvernement fédéral de donner suite à son engagement à l'effet d'embaucher 50 agents de la GRC de plus et a demandé qu'ils se consacrent à la région de Cornwall en attendant le transfert de la frontière.

Renseignements

  • Katlyn Harrison
    613-235-1400 x 226