PriceMetrix Inc.

PriceMetrix Inc.

05 mars 2012 09h00 HE

Les comptes à honoraires ont fortement augmenté en 2011, mais les résultats ont été dans l'ensemble mitigés pour les conseillers du secteur détail, selon le rapport annuel de PriceMetrix

Les conseillers ont considérablement amélioré la composition de leurs portefeuilles en réduisant la proportion des petits ménages

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 5 mars 2012) - L'année 2011 a été une période de croissance modeste pour la gestion de patrimoine, selon un nouveau rapport annuel sur l'état de la gestion de patrimoine du secteur détail de PriceMetrix, le premier choix de solutions de veille économique pour les courtiers au détail en Amérique du Nord. La production moyenne des conseillers a augmenté de un pour cent, pour s'établir à 537 000 $. Cependant, la valeur moyenne des actifs sous gestion a parallèlement chuté à 74 millions de dollars en 2011, contre 79 millions de dollars en 2010.

« La gestion de patrimoine du secteur détail se porte bien même si les revenus et surtout les actifs n'ont pas augmenté autant qu'en 2010, a commenté Doug Trott, président et chef de la direction de PriceMetrix. Nos données montrent que la valeur moyenne des actifs a augmenté par rapport à 2009 et que le revenu moyen a progressé, de 453 000 $ en 2009 à 537 000 $ en 2011. »

Les conseillers et les sociétés de gestion de patrimoine ont fortement rééquilibré leurs portefeuilles en se défaisant des ménages plus petits et moins productifs et en augmentant le pourcentage de ménages de plus grande valeur et plus rentables. Le nombre moyen de ménages par conseiller a baissé de huit pour cent en 2011, de 192 à 177; la baisse a principalement concerné les petits ménages, c'est-à-dire ceux qui ont moins de 250 000 $ en placement. Pour l'ensemble du secteur, le pourcentage de petits ménages dans le portefeuille du conseiller moyen a reculé de 71 % à 65 %. Cela a eu un effet positif, puisqu'entre 2010 et 2011, le revenu moyen par ménage a augmenté de sept pour cent, passant de 2 954 $ à 3 174 $, un signe que les conseillers consacrent aujourd'hui plus de temps aux clients plus importants et plus productifs.

« Ayant moins de ménages à servir, les conseillers peuvent s'occuper plus efficacement des clients restants et de leurs comptes et concentrer leurs efforts à accroître le nombre de ménages et de comptes qu'ils désirent, a souligné M. Trott. »

Il y a de nouvelles preuves qui montrent que c'est ce qu'ils font. Ils ouvrent moins de petits comptes et se concentrent à en ouvrir de plus importants. Les actifs apportés par les gros ménages, c'est-à-dire ceux qui ont au moins un million de dollars d'actifs à placer, représentent actuellement 57 % de l'ensemble des nouveaux actifs, soit une hausse de 12 % par rapport à 2009. Les conseillers ouvrent aussi plus de comptes pour les ménages qu'ils ont déjà en portefeuille. Le pourcentage de ménages ayant plus d'un compte a augmenté de 52,8 % en 2009 à 56,2 % en 2011.

Pour produire ce rapport, PriceMetrix, s'est fondé sur des données agrégées représentant trois millions d'investisseurs, 500 millions d'opérations, un million de comptes à honoraires, quatre millions de comptes transactionnels et plus de 900 milliards de dollars d'actifs placés. Ce rapport est le deuxième rapport annuel de PriceMetrix sur l'état de la gestion de patrimoine.

PriceMetrix a aussi constaté que les conseillers et sociétés optent de plus en plus pour les comptes à honoraires. Le nombre de comptes à honoraires du conseiller moyen a augmenté de dix pour cent en 2011 à 85. Le nombre moyen de comptes à honoraires par conseiller a progressé de plus de 35 % depuis 2009. La proportion des actifs à honoraires a aussi augmenté à 13 % de l'ensemble des actifs tandis que les revenus tirés de cette catégorie de comptes représentent dix pour cent des revenus totaux.

Si le revenu tiré des comptes à honoraires est en progression, le revenu moyen sur actifs a baissé. Le R/A moyen des comptes à honoraires a reculé de 1,23 % en 2009 à 1,19 % en 2011. Ce recul s'explique en partie par la tarification. En effet, les tarifs appliqués aux nouveaux comptes sont très inférieurs à ceux des comptes existants, ce qui est inquiétant vu le nombre et la taille des nouveaux comptes ouverts. Le R/A des nouveaux comptes est de seulement 1,06 %.

« Les conseillers peuvent améliorer considérablement leurs affaires s'ils réussissent à augmenter les tarifs qu'ils demandent pour les nouveaux comptes à honoraires, a souligné Doug Trott. Et certains signes montrent qu'ils y parviennent. En 2009, le R/A des nouveaux comptes était de 1,03 %; il est aujourd'hui de 1,06 %. »

PriceMetrix note dans son rapport que les conseillers et leurs sociétés de courtage ont d'autres moyens d'accroître leurs revenus en 2012 :

  • Le portefeuille du conseiller typique est composé à 30 % de ménages rapportant moins de 150 $ de revenus par an. Les conseillers peuvent se défaire de ces petits clients et les remplacer par des clients plus rentables.

  • Les tarifs appliqués à de nouveaux clients à honoraires sont inférieurs de 11 % à ceux des clients en portefeuille. Les conseillers peuvent travailler à réduire l'écart de tarifs entre les anciens et les nouveaux comptes.

  • Plus de 100 points de base séparent le plein tarif des tarifs réduits sur les comptes à honoraires. En supprimant cet écart, les conseillers amélioreront considérablement le rendement de leurs portefeuilles.

  • Quarante-quatre pour cent des ménages n'ont qu'un seul compte. Ouvrir des comptes supplémentaires pour les ménages existants est un autre moyen pour les conseillers d'accroître leurs affaires.

Les maisons de courtage peuvent aussi aider leurs conseillers à exploiter toutes ces possibilités d'accroître leurs revenus en leur donnant de l'information sur la tarification comparative et en investissant dans des outils qui peuvent les aider à repérer les occasions, à établir des objectifs, à ajuster leurs tarifs et à suivre les résultats.

PriceMetrix

PriceMetrix est le premier choix de solutions de veille économique pour les courtiers de détail en Amérique du Nord. Nous aidons des sociétés de gestion de patrimoine à améliorer la croissance de leurs revenus en permettant aux conseillers de déceler les possibilités de perte de revenu et de les pallier. En combinant notre savoir-faire sectoriel et des données agrégées du marché, nous aidons nos clients à augmenter la rentabilité globale de leurs sociétés.

PriceMetrix mesure directement des données agrégées représentant 3,2 millions d'investisseurs, 500 millions d'opérations, 1 million de comptes à honoraires, 4 millions de comptes transactionnels et plus de 900 milliards de dollars d'actifs placés. PriceMetrix combine son processus breveté de collecte et de classification des données avec des évaluations exclusives de revenus, des actifs et des ménages pour créer la base de données de gestion de patrimoine de détail la plus granulaire possible disponible aujourd'hui.

PriceMetrix a été fondée en 2000, son siège social est situé à Toronto (Ontario) et elle assure des services à une vaste clientèle aux États-Unis et au Canada. Pour en savoir davantage sur ce qui amène nos clients à nous apprécier, consultez le site www.pricemetrix.com, appelez-nous au 1 866 955-0514 ou écrivez-nous à l'adresse info@pricemetrix.com.

Renseignements