SOURCE: TransUnion

TransUnion

30 nov. 2017 06h00 HE

Les crédits à la consommation continuent d'afficher de bonnes performances au Canada, malgré des disparités annoncées pour certains produits de prêt en 2018

Le nouveau rapport sur l'industrie de TransUnion prévoit une légère hausse du taux de défaut de paiement des cartes de crédit

TORONTO, ON--(Marketwired - Nov 30, 2017) - Le léger ralentissement de l’économie canadienne, combiné à l’augmentation des taux d’intérêt, devrait exercer une certaine pression sur la performance globale des crédits à la consommation en 2018. En dépit de ces difficultés, les constatations du dernier rapport sur l'industrie canadienne de TransUnion (NYSE: TRU) montrent que les Canadiens devraient maintenir leur taux de défaut de paiement à un niveau relativement stable l’année prochaine.

Les taux de défaut de paiement graves de la part des consommateurs (90 jours de retard ou plus pour les cartes de crédit et 60 jours de retard ou plus pour tous les autres produits de crédit) pour dettes non hypothécaires devraient rester pratiquement inchangés l'année prochaine, avec une augmentation de deux points de base prévue au quatrième trimestre 2018 (2 pdb), soit 5,65 % par rapport à 5,63 % à la même période l'an passé. Le taux de défaillance grave associé aux prêts hypothécaires devrait également rester inchangé l'année prochaine, et passer à 0,56 % au quatrième trimestre 2018 (contre 0,55 % à la même période l'an passé). La disparité la plus importante devrait concerner les cartes de crédit à utilisation générale. TransUnion prévoit que le taux de défaut de paiement grave devrait passer à 3,63 % au quatrième trimestre 2018, contre 3,02 % pour la même période en 2017.

« Les Canadiens devraient continuer à bien s'en sortir en 2018, mais il n’est pas exclu que les cartes de crédit subissent, l’année prochaine, la hausse la plus élevée en matière de taux de défaut de paiement, a déclaré Matt Fabian, directeur de la recherche et de l'analyse industrielle pour TransUnion Canada. L'anticipation d'une nouvelle augmentation des taux d’intérêt globaux et le ralentissement de l’économie canadienne en 2018 devraient influer sur les niveaux de défaut de paiement des cartes de crédit.

Nous avons également constaté une légère hausse du nombre de cartes de crédit délivrées à des consommateurs présentant des pointages de crédit non optimaux au cours de l’année écoulée. Ce changement pourrait être une conséquence de la volonté des prêteurs de permettre l'accès au crédit à davantage de consommateurs et de la confiance générée par les bonnes performances des cartes de crédit au cours des dernières années. Les consommateurs à haut risque présentent généralement un taux de défaut de paiement élevé, mais, dans l'ensemble, les taux de défaillance devraient rester dans les limites acceptables. »

Des études antérieures menées par TransUnion ont conclu que les consommateurs canadiens, lorsque confrontés à des difficultés financières, sont plus enclins à rembourser leurs dettes de carte de crédit en dernier lieu, préférant se concentrer sur le remboursement de leurs prêts-auto et prêts immobiliers si le choix leur est donné. Cette étude a également établi que les Canadiens cherchent généralement à rembourser leur crédit immobilier en priorité, surtout lorsque le marché immobilier est vigoureux. « Les consommateurs ayant souscrit à un emprunt immobilier souhaitent généralement préserver leur avoir immobilier. C'est une autre raison pour laquelle le non-paiement des cartes de crédit pourrait augmenter, tandis que celui des emprunts immobiliers devrait rester stable », a ajouté M. Fabian.

TransUnion a également noté que le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque du Canada s'est montré plus conservateur quant aux perspectives économiques du pays, comparativement aux rapports précédents. La Banque du Canada a mis en évidence des risques tels que les modifications apportées aux règlements de l'ALENA et du Bureau du surintendant des institutions financières, la baisse des exportations et une sensibilité accrue des ménages à une potentielle hausse des taux d'intérêt. Ces risques sont considérés comme des facteurs qui pourraient contribuer à une baisse du PIB au cours des prochaines années.

           Taux de défaut de paiement grave (60 jours de retard ou plus)           
                                                                            
----------------------------------------------------------------------------
         Produit        T3 2017 (en cours) T4 2017 (projection)     T4 2018    
                                                               (Projection)  
----------------------------------------------------------------------------
                                                                            
     Prêts hypothécaires      0,56 %             0,56 %             0,55 %     
----------------------------------------------------------------------------
                                                                            
      Cartes de crédit        3,19 %             3,02 %             3,63 %     
----------------------------------------------------------------------------
   Total des prêts non hypothécaires                                                       
     Produits de crédit       5,59 %             5,63 %             5,65 %     
----------------------------------------------------------------------------

Tandis que le taux de défaut de paiement chez les consommateurs demeure généralement stable, TransUnion prévoit que le solde non hypothécaire des consommateurs devrait augmenter d'un peu moins de 1 % l’année prochaine, passant à 22 440 $ au quatrième trimestre 2018, contre 22 249 $ au quatrième trimestre 2017. Le solde moyen non hypothécaire des consommateurs devrait également augmenter pour les cartes de crédit à des fins générales, passant à 4 220 $ au quatrième trimestre 2018, contre 4 155 $ au quatrième trimestre 2017.

En revanche, le solde moyen des prêts hypothécaires devrait légèrement diminuer et passer à 239 056 $ au quatrième trimestre 2018, contre 240 029 $ au quatrième trimestre 2017. « Les prêts hypothécaires constituent ici une exception, mais cela est attribuable au fait que la forte augmentation des prix de l’immobilier semble avoir pris fin pour le moment », a indiqué M. Fabian.

Les prêts-auto et les marges de crédit contribuent à la belle performance du troisième trimestre

Les prêts-auto ont à nouveau enregistré un résultat robuste au troisième trimestre 2017, le nombre de nouveaux prêts-auto souscrits ayant augmenté de 9,4 % comparativement à l’année précédente. Le solde moyen a augmenté de 1,5 % par rapport au troisième trimestre 2016, passant à 20 160 $. Le taux de défaut de paiement grave a augmenté de 9 points de base, finissant le trimestre avec une hausse de 1,93 %.

« Le marché du crédit automobile continue son expansion, atteignant des niveaux de ventes records. Cela explique le fort taux de nouveaux crédits souscrits et l'augmentation du solde moyen. Les ventes d’automobiles devant atteindre 2 millions de nouveaux véhicules en fin d’année, nous prévoyons de bons résultats à court terme », a déclaré M. Fabian.

Les marges de crédit, utilisées par 9,2 millions de Canadiens au troisième trimestre de 2017, ont retrouvé un certain dynamisme après une période antérieure d'activité modérée. Le nombre de consommateurs ayant accès à une marge de crédit a augmenté de 1,76 % au cours de la dernière année. Cette hausse du volume est le résultat d'une croissance annuelle globale de 3,7 % des souscriptions par le segment de consommateurs Super Prime, soit ceux qui présentent le niveau de risque le plus faible. « Les marges de crédit existantes et nouvelles ont augmenté de 2,7 % et 6,4 % respectivement, une augmentation qui suggère un renouveau de la demande des consommateurs et une activité plus élevée de la part des prêteurs dans ce segment », a ajouté M. Fabian.

          Crédit à la consommation/taux de défaut de paiement pour le Canada au T3 2017         
                                                                            
----------------------------------------------------------------------------
                 Solde moyen annuel       Grave            Annuel     
                                % de changement dans le 
				taux de défaut de paiement*    Point de base   
                                                         Changement (en pdb)  
----------------------------------------------------------------------------
   Cartes de crédit       4 085 $      2,05 %        3,19 %           +5 pdb     
----------------------------------------------------------------------------
Prêts à tempérament      25 706 $      5,26 %        4,15 %         - 39 pdb     
----------------------------------------------------------------------------
    Prêts automobiles    20 160 $      1,47 %        1,93 %           +9 pdb     
----------------------------------------------------------------------------
 Marges de crédit        29 652 $    - 0,19 %        1,22 %          -13 pdb     
----------------------------------------------------------------------------
  Prêts hypothécaires   238 573 $      4,29 %        0,56 %          - 8 pbb     
----------------------------------------------------------------------------

* Le taux de défaut de paiement grave est de 60 jours et plus pour tous les produits de crédit, sauf pour les cartes de crédit (90 jours et plus)

De plus amples renseignements relatifs au rapport de TransUnion sur l'industrie canadienne au troisième trimestre 2017, y compris des détails sur une variété de produits de crédit, sont disponibles ici. On y trouvera des informations supplémentaires sur les tendances en matière de solde et de défaut de paiement pour les prêts automobiles, les prêts à tempérament, les marges de crédit et les prêts hypothécaires.

À propos des rapports de TransUnion sur l'industrie canadienne
Le rapport TransUnion sur l'industrie canadienne est une solution de fond prenant en compte la totalité de la population. Ce rapport fournit chaque trimestre des informations statistiques basées sur les informations contenues dans la base de données de TransUnion sur le crédit à la consommation et prend en compte pratiquement chaque dossier de crédit actif en notre possession. Chaque fichier contient des centaines de variables de crédit qui illustrent l'utilisation et les performances des crédits à la consommation. En s’appuyant sur le rapport abrégé sur l'industrie, les institutions de tous les secteurs peuvent analyser les dynamiques de marché au cours de cycles complets d'entreprise pour comprendre le comportement des consommateurs au fil du temps et à travers différents lieux géographiques partout au Canada. Les entreprises peuvent accéder à davantage d’informations et s'abonner au rapport abrégé sur l'industrie à l'adresse http://www.transunioninsights.ca/IIR/.

À propos de TransUnionNYSETRU)
L'information constitue un outil puissant. Chez TransUnion, nous le savons. Nous nous engageons à trouver des moyens novateurs pour permettre aux individus de prendre de meilleures décisions en utilisant les informations que nous leur fournissons. Nous aidons à découvrir les histoires uniques, les tendances et les idées derrière chaque donnée, à l’aide d'informations historiques ainsi que d'autres sources de données. Cela permet à des marchés et à des entreprises de tous types de mieux gérer les risques et aide les consommateurs à mieux gérer leur crédit et la divulgation de leurs renseignements personnels et d'identité. Aujourd'hui, TransUnion touche des consommateurs et des entreprises dans plus de 30 pays à travers le monde sur les cinq continents. Basée à Burlington en Ontario, TransUnion fournit des services et une assistance locale partout au Canada. Grâce à la puissance des technologies de l'information, TransUnion s’efforce de créer des économies et des familles plus fortes ainsi que des collectivités plus sûres dans le monde entier. Nous appelons cela « l'information pour faire le bien ». Pour en savoir plus, veuillez visiter www.transunion.ca.

Renseignements