Affaires indiennes et du Nord Canada

Affaires indiennes et du Nord Canada

21 févr. 2008 10h30 HE

Les Cris de la Baie James et le gouvernement du Canada forment une nouvelle relation grâce à un partenariat

MISTISSINI, QUEBEC--(Marketwire - 21 fév. 2008) - L'honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, ainsi que Matthew Mukash, grand chef des Cris du Québec, ont signé aujourd'hui l'Entente concernant une nouvelle relation entre le gouvernement du Canada et les Cris d'Eeyou Istchee.

"L'engagement de notre gouvernement et l'approche décisive qu'il a adoptée permettent de mettre le passé derrière nous et de donner aux Cris la possibilité de devenir de véritables partenaires du développement économique et de l'exploitation des ressources dans le Nord québécois, a affirmé le ministre Strahl. La nouvelle relation constructive que nous tissons avec les Cris d'Eeyou Istchee permettra à ces derniers d'acquérir une plus grande autonomie, ce qui aura pour résultat d'accroître leurs perspectives d'avenir et celles de l'ensemble de la population canadienne."

L'Entente, qui prévoit une indemnité de 1,4 milliard de dollars, est de nature générale :

- elle met un terme au litige portant sur la façon dont la Convention de la Baie-James et du Nord québécois (CBJNQ) a été mise en oeuvre dans le passé;

- elle règle d'autres conflits qui ne sont pas liés nécessairement à la CBJNQ;

- elle clarifie les responsabilités fédérales qui reviendront à l'Administration régionale crie pour les vingt prochaines années;

- elle établit un processus de modernisation de la gouvernance crie en deux phases;

- elle met en place un dispositif de résolution des conflits.

"Cette entente est tournée vers l'avenir, car elle donne aux Cris les ressources nécessaires pour veiller au respect des obligations que la Convention de la Baie-James et du Nord québécois de 1975 imposait au Canada, mais qui n'avaient pas été remplies, a signalé le grand chef Mukash. Elle enclenche aussi ce qui constitue probablement l'initiative la plus importante depuis 1975, soit la création d'un nouveau gouvernement cri. Je compte travailler avec le Canada et le Québec à court terme afin de réaliser ce projet au bénéfice de tous."

Conclue en 1975, la CBJNQ est le premier traité moderne du Canada. Elle a permis de régler des questions territoriales et autres remontant à la fin des années 1800. Les Cris du Québec assumeront des responsabilités fédérales principalement dans les domaines de l'administration de la justice et du développement économique et social.

Dans le cadre d'une deuxième phase de négociations, le Grand conseil des Cris et le gouvernement du Canada se pencheront sur la modernisation du régime de gouvernance cri. La première étape consistera à déterminer quelles "compétences et autorités" feront l'objet de négociations sur l'autonomie gouvernementale avec le gouvernement cri.

Les Cris d'Eeyou Istchee vivent dans neuf collectivités situées le long des côtes de la baie James et de la baie d'Hudson ainsi qu'à l'intérieur des terres.

Ce communiqué et d'autres renseignements sont diffusés sur Internet à l'adresse suivante : www.ainc-inac.gc.ca.

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Chuck Strahl
    Cabinet du ministre
    Josée Bellemare, Attachée de presse
    819-997-0002
    ou
    Affaires indiennes et du Nord Canada
    Relations avec les médias
    819-953-1160
    ou
    Bill Namagoose
    Directeur exécutif et négociateur cri
    613-725-7024
    Billnama@gcc.ca