Association canadienne de gastroentérologie

Association canadienne de gastroentérologie

17 mai 2012 10h11 HE

Les délais d'attente des patients atteints de maladies gastro-intestinales s'allongent partout au Canada, selon des données récentes

L'ACG se joint à son homologue ontarienne pour faire part de son inquiétude face à la décision du gouvernement de réduire les honoraires des professionnels médicaux

OAKVILLE, ONTARIO--(Marketwire - 17 mai 2012) - L'Association canadienne de gastroentérologie (ACG) se joint aujourd'hui à la Ontario Association of Gastroenterology (OAG) pour dénoncer la décision prise par le gouvernement de l'Ontario, le 7 mai 2012, de réviser la structure tarifaire d'environ 40 interventions et services médicaux fournis par les médecins en Ontario. Les coloscopies figurent parmi les examens médicaux visés par une coupure de 10 % des honoraires professionnels.

Citant les résultats initiaux récents compilés en avril 2012 dans le cadre de l'enquête sur l'accès aux services de gastroentérologie (SAGE, Survey of Access to GastroEnterology) menée par l'Association canadienne de gastroentérologie, Desmond Leddin, directeur de l'enquête, affirme que « lorsque l'on compare les données des enquêtes effectuées en 2005 et en 2008, on constate que les délais d'attente des patients atteints de maladies gastro-intestinales ont augmenté partout au Canada ».

« À la lumière des renseignements fournis par l'enquête nationale de l'ACG, la nouvelle structure des honoraires professionnels en Ontario nous rend inquiets pour la sécurité des patients », affirme Dan Sadowski, président de l'ACG.

« Nous savons maintenant, preuves à l'appui, que les délais d'attente des patients ont augmenté au cours des sept dernières années. C'est pourquoi nous ne pouvons pas accepter une décision du gouvernement - en Ontario ou ailleurs au Canada - qui diminue l'accès à des interventions médicales importantes ou en augmente les délais d'attente, notamment pour la coloscopie, qui peut prévenir le cancer et en diminuer la fréquence. »

Près de 20 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer du côlon chaque année au Canada, dont le tiers mourra des suites de la maladie. Malgré ces statistiques, l'ACG et l'OAG s'entendent pour dire que le dépistage du cancer est un succès au Canada, et que la prévention et le dépistage précoce grâce à l'accès à la coloscopie est la clef de voûte dans la lutte pour réduire le fardeau de la maladie. Ce fait est démontré par les statistiques de la Société canadienne du cancer publiées le 9 mai qui montrent une diminution des décès par cancer colorectal due à un meilleur dépistage.

« Grâce aux programmes de dépistage par coloscopie, nous avons fait des progrès importants pour réduire la fréquence du cancer colorectal à l'échelle nationale », rappelle Dan Sadowski. « Nous craignons que la décision du gouvernement de l'Ontario de réduire les honoraires professionnels aura deux conséquences regrettables. La première, c'est que les délais d'attente, qui sont déjà longs, s'allongeront encore en raison d'une diminution de l'accès aux examens de dépistage du cancer. La deuxième, c'est qu'elle ouvrira la voie à des décisions politiques similaires dans d'autres régions du Canada. Dans les deux cas, ce sont les patients qui feront les frais de ces décisions. »

Liens :

Baisse du taux de mortalité par cancer au Canada -
http://www.cancer.ca/Canada-wide/About%20us/Media%20centre/CW-Media%20releases/CW-2012/Canadian%20Cancer%20Statistics%202012.aspx?sc_lang=fr-ca#ixzz1v8KPutld

Ontario Association of Gastroenterology - www.gastro.on.ca

À propos de l'Association canadienne de gastroentérologie

L'Association canadienne de gastroentérologie (ACG) a été fondée en 1962. Elle a pour mandat de soutenir l'étude de la santé et des maladies des organes du tractus digestif et de prendre part à ces recherches, de favoriser le progrès de la science et de l'art de la gastroentérologie en faisant preuve de leadership en matière de soins des patients, de recherche, d'enseignement et de perfectionnement professionnel continu, ainsi que de promouvoir et de maintenir les normes déontologiques les plus élevées. L'ACG compte plus de 1100 membres, notamment des gastroentérologues, des chirurgiens, des pédiatres, des spécialistes de la recherche fondamentale et des infirmières. Visitez le site Web de l'Association canadienne de gastroentérologie (www.cag-acg.org) (en anglais) pour obtenir des renseignements généraux et une liste complète des programmes concernant la qualité et l'éducation.

Renseignements