Teamsters Canada

Teamsters Canada

14 mai 2008 10h08 HE

Les dirigeants du syndicat des Teamsters pavent la voie pour améliorer la sécurité ferroviaire

Hoffa demande à Ottawa et Washington de faire leur part pour veiller à la sécurité publique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 14 mai 2008) - Vu la hausse du nombre d'accidents ferroviaires au Canada et aux Etats-Unis, les dirigeants de toutes les divisions ferroviaires du syndicat des Teamsters dans les deux pays se réuniront cette semaine pour trouver des moyens d'améliorer la sécurité ferroviaire et lancer un débat public sur la question.

"Les compagnies de chemin de fer aux Etats-Unis et au Canada, en dépit des profits records qu'elles encaissent, ont remis à plus tard les réparations nécessaires pour assurer la sécurité des voies, déclare Jim Hoffa, président général des Teamsters. Chaque mois des rapports font état d'une augmentation du transport de marchandises et de passagers par voie ferroviaire et d'une montée en flèche des profits encaissés par les compagnies de chemins de fer. Toutefois, au lieu de procéder à l'embauche d'un plus grand nombre de préposés à l'entretien des voies, ces entreprises persistent à tenter de fonctionner avec un personnel réduit. Pour assurer la sécurité du public et de nos membres, elles devront changer leurs priorités."

La conférence sur la sécurité ferroviaire qui débute le vendredi 16 mai prochain, à Las Vegas, rassemblera les principaux corps de métiers dans l'industrie ferroviaire, notamment les ingénieurs de locomotives, les chefs de train et les préposés à l'entretien des voies, de même que des représentants du syndicat des Teamsters.

M. Hoffa y sera présent en plus de membres du Comité exécutif général du syndicat des Teamsters à un moment où les divisions ferroviaires s'unissent pour remettre à l'avant-plan ces enjeux en préparation des futures rencontres avec les entreprises ouvrant dans les chemins de fer, dont le Canadien National et le Canadien Pacifique.

"Teamsters Canada travaille de concert avec le gouvernement du Canada pour améliorer la Loi sur la sécurité ferroviaire, mentionne Robert Bouvier, président de Teamsters Canada qui représente 125 000 syndiqués canadiens, dont 11 000 travailleurs de chemin de fer. Cependant, pour créer un réseau ferroviaire vraiment sécuritaire, il faudra faire plus que cela. Nous devrons veiller à ce que les règlements de sécurité déjà en place soient appliqués à la lettre. Nous devrons aussi nous assurer que tous les intervenants - les représentants gouvernementaux, les chefs d'entreprise, les employés des compagnies ouvrant dans l'industrie ferroviaire ainsi que le public - participent activement et s'assurent de trouver des solutions."

"La question de la sécurité ferroviaire a deux visages, explique William Brehl, président de la DPEV de la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada, récemment nommé au Comité consultatif sur la sécurité ferroviaire de Transports Canada. D'un côté, nous devons rendre les voies ferroviaires sécuritaires pour nos membres. De l'autre, nous sommes responsables de la sécurité de l'ensemble de la population canadienne, dont celle des gens qui voyagent par train ou qui habitent à proximité d'une voie. Des solutions à court terme ne suffiront pas pour rendre les voies sécuritaires, mais une chose est certaine : la solution nécessitera un véritable engagement de la part de toutes les parties en cause."

Au Canada, les compagnies ouvrant dans l'industrie ferroviaire exploitent des trains plus longs et plus lourds à des intervalles plus rapprochés. Chaque jour, ces trains transportent des matières dangereuses et traversent des quartiers résidentiels. Un déraillement majeur dans une zone densément peuplée ou écologiquement sensible pourrait avoir des conséquences catastrophiques. Ces dangers potentiels illustrent avec éloquence le besoin pour des inspections plus fréquentes, des travaux d'entretien ainsi que des infrastructures et du matériel ferroviaire sécuritaires.

A propos de la CFTC DPEV

La Conférence ferroviaire de Teamsters Canada - Division des préposés à l'entretien des voies (CFTC-DPEV) est une conférence de Teamsters Canada. Elle représente plus de 4000 préposés à l'entretien des voies ouvrant au Chemin de fer Canadien Pacifique et de près de 25 compagnies de chemins de fer secondaires. Ses membres inspectent, surveillent et réparent les voies, les ponts et les structures du réseau. La CFTC-DPEV a pour mission d'assurer la sécurité des voies nonobstant les obstacles économiques, administratifs ou autres.

Renseignements