SOURCE: Graduate Management Admission Council

Graduate Management Admission Council

16 mars 2014 19h00 HE

Les écoles de commerce mènent à l'entrepreneuriat plusieurs années après l'obtention d'un diplôme

Enquête auprès d'anciens élèves : les récents diplômés sont plus prompts à s'engager sur la voie de l'entrepreneuriat

RESTON, VIRGINIE--(Marketwired - Mar 16, 2014) - Plus d'un ancien élève d'école de commerce sur 10 exerce une activité indépendante. En outre, plus ces élèves ont quitté leur école il y a longtemps et plus ils sont susceptibles d'avoir entamé une carrière d'entrepreneur, selon un sondage mondial mené auprès d'environ 21 000 anciens diplômés d'écoles de commerce scolarisés de 1959 à 2013, qui a été publié aujourd'hui par le Graduate Management Admission Council.

« Alors que l'entrepreneuriat est un sujet d'actualité très populaire au sein des programmes actuellement dispensés dans les écoles de commerce, les résultats suggèrent que ces écoles ont toujours préparé leurs élèves à créer et à gérer leur propre entreprise », a déclaré Sangeet Chowfla, président et chef de la direction du GMAC, l'association mondiale des écoles de commerce qui élabore l'examen GMAT. « Même si les anciens élèves ne deviennent pas entrepreneurs dès l'obtention de leur diplôme, ce qui est la tendance parmi les diplômés d'aujourd'hui, leur formation aux affaires apporte de la flexibilité à leur carrière et des compétences qui les aident à créer leur entreprise des années plus tard. »

Menée auprès d'anciens élèves de 132 écoles de commerce du monde entier, l'enquête Alumni Perspectives Survey 2014 constitue le plus grand et le plus approfondi des sondages réalisés par le GMAC. Portant sur plus de cinq décennies de scolarité, il offre un aperçu de la progression de carrière, de la satisfaction au travail par rapport au diplôme obtenu et de l'engagement des écoles.

Sur le plan mondial, la grande majorité des titulaires de MBA et autres diplômes d'affaires de haut niveau associent une haute valeur à leur diplôme (94 %), déclarent être très satisfaits de leur emploi (83 %) et précisent avoir atteint ou dépassé leurs attentes en termes de retour sur l'investissement financier qu'ont représenté leurs études supérieures (79 %). De manière générale, le pourcentage d'anciens élèves se déclarant satisfaits de leur diplôme d'affaires, emploi et carrière augmente avec leur ancienneté dans le monde du travail.

Dans l'ensemble, cette enquête a révélé que 79 % des anciens élèves scolarisés de 1959 à 2013 travaillent actuellement pour un employeur, 11 % sont des travailleurs indépendants et 5 % sont retraités. Ces résultats comprennent un aperçu des entrepreneurs également anciens élèves d'écoles de commerce :

  • Les diplômés d'écoles de commerce devenus aujourd'hui travailleurs indépendants constituent 5 % des élèves diplômés de 2010 à 2013 et 23 % des élèves diplômés avant 1990. Le délai moyen s'écoulant entre la remise du diplôme et l'exercice d'une activité indépendante varie également selon la décennie d'obtention de ce diplôme : trois ans pour les élèves diplômés de 2000 à 2009, neuf ans pour ceux diplômés dans les années 1990, 15 ans pour ceux diplômés dans les années 1980 et 20 ans pour ceux diplômés avant 1980.

  • 45 % des entrepreneurs diplômés de 2010 à 2013 ont créé leur entreprise dès l'obtention de leur diplôme, par rapport à seulement 7 % de ceux ayant obtenu leur diplôme avant 1990.

  • 14 % des jeunes diplômés créateurs d'entreprise (de 2012 à 2013) travaillent dans le secteur de la technologie, par rapport à seulement 2 % de ceux ayant obtenu leur diplôme avant 1990. Plus de 3 anciens diplômés indépendants sur 10 travaillent dans le secteur des produits et services ou du conseil (31 % dans chaque secteur).

  • Les taux d'entrepreneuriat chez les anciens diplômés d'écoles de commerce varient selon les régions du monde et sont plus élevés en Asie/Océanie, au Canada et en Amérique latine qu'aux États-Unis. Dans toutes les régions, la proportion de diplômés exerçant une activité indépendante augmente avec leur ancienneté dans le monde du travail.

« Si je n'avais pas bénéficié d'une formation à l'entrepreneuriat [pendant ma scolarité en école de commerce], je n'aurais probablement pas créé ma propre entreprise et je ne serais donc pas devenu indépendant sur le plan financier ni n'aurais enseigné l'entrepreneuriat à mon tour », a précisé un ancien élève.

Pour tout complément d'information sur cette enquête et pour consulter le rapport de synthèse, veuillez consulter le site gmac.com/alumniperspectives. Les données issues de cette enquête ou d'autres sont également présentées dans les rubriques « Value of the MBA (in 3D) » et « B-School for Entrepreneurial Success » du site gmac.com/newscenter.

À propos du GMAC : Le Graduate Management Admission Council (gmac.com) est une organisation éducative à but non lucratif d'écoles supérieures de commerce de premier plan. Il est aussi propriétaire du Graduate Management Admission Test (GMAT), qui célèbre actuellement ses 60 ans et continue d'être utilisé dans le cadre de plus de 6 000 programmes supérieurs de gestion et de commerce à travers le monde. Le GMAC est basé à Reston, en Virginie, et possède des bureaux régionaux à Londres, New Delhi et Hong Kong. Seul examen normalisé conçu expressément pour les programmes internationaux d'enseignement supérieur en gestion et commerce, le GMAT est proposé en permanence dans près de 600 centres d'examen répartis dans plus de 113 pays. Pour de plus amples informations sur l'examen GMAT, veuillez consulter le site mba.com. Pour tout complément d'information sur le GMAC, veuillez consulter le site gmac.com/newscenter.

Renseignements