Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

06 juil. 2012 21h53 HE

Les employés de Cameco qui travaillent dans les usines de fabrication de combustible acceptent l'offre contractuelle de la compagnie

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 6 juillet 2012) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMÉS EN $ CAN (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui qu'environ 120 employés syndiqués travaillant dans ses usines de fabrication de combustible de Port Hope et Cobourg, en Ontario, avaient voté en faveur de l'acceptation d'une nouvelle convention collective.

Représentés par le Local 14193 du Syndicat des Métallos (USW), les employés ont accepté un contrat de trois ans qui comprend une augmentation salariale de 5,25 % sur la durée de l'entente. La convention précédente a expiré le 1er juin 2012.

Cameco est l'un des deux fabricants canadiens de grappes de combustible destinées aux réacteurs nucléaires Candu et fournit également diverses composantes de réacteurs nucléaires. La main-d'œuvre employée par Cameco dans ses usines de fabrication de combustible, directeurs et employés non-syndiqués inclus, totalise environ 320 personnes.

Profil

Cameco, dont le siège social se trouve à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus grands producteurs mondiaux d'uranium. Les produits d'uranium de la société sont utilisés pour générer de l'électricité dans des centrales nucléaires du monde entier, et procurent les sources d'énergie les plus propres disponibles sur le marché actuellement. Les actions de Cameco sont cotées aux bourses de Toronto et de New York.

Telles qu'utilisées dans le présent communiqué de presse, les expressions « Cameco » et la « société » se rapportent à Cameco Corporation, une entreprise canadienne, ainsi qu'à ses filiales et sociétés affiliées, sauf avis contraire.

Renseignements

  • Cameco
    Contact auprès des investisseurs:
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Contact auprès des médias:
    Gord Struthers
    (306) 956-6593