Financement agricole Canada

Financement agricole Canada

28 déc. 2012 04h30 HE

Les emprunteurs commettent cinq erreurs fréquentes lorsqu'ils demandent un prêt, selon FAC

REGINA, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 28 déc. 2012) - À l'approche de la nouvelle année, Financement agricole Canada (FAC) suggère que les agriculteurs et les agroentrepreneurs peuvent accroître la probabilité de se voir accorder un prêt en présentant un plan d'affaires solide avec des prévisions réalistes.

« Lorsqu'une institution financière refuse une demande de prêt, cela ne veut pas nécessairement dire que le projet n'est pas valable », explique Rémi Lemoine, chef de l'exploitation à FAC. « Parfois, le refus est davantage attribuable à la manière dont l'entrepreneur présente son analyse de rentabilisation et son plan d'atténuation du risque. Les demandeurs devraient garder à l'esprit que le prêteur peut généralement leur faire des suggestions qui amélioreront leurs chances d'obtenir un prêt à une date ultérieure. »

FAC a relevé cinq erreurs souvent commises par les emprunteurs potentiels :

  1. Absence d'un plan d'affaires ou présentation d'un plan d'affaires incomplet, ce qui est pourtant l'élément clé de toute demande de prêt d'une entreprise.
  2. Budget prévisionnel trop optimiste.
  3. Prise en compte insuffisante des dépassements de coûts des projets.
  4. Analyse du marché qui n'est pas fondée sur des données rigoureuses.
  5. Consultation minimale de comptables, d'avocats ou d'autres propriétaires d'entreprise.

« L'obtention d'un prêt commercial repose avant tout sur la préparation », affirme M. Lemoine. « Certains documents, comme le plan d'affaires, les prévisions de trésorerie, les états financiers et un bon rapport de solvabilité, sont de précieux atouts. Ils peuvent aider à persuader un prêteur que le prêt est nécessaire à la croissance de l'entreprise et qu'il représente un bon placement par rapport au risque. »

Un bon plan d'affaires fait état des possibilités et des difficultés. Il permet au producteur ou à l'agroentrepreneur d'agir et de mesurer ses progrès. Les demandeurs devraient s'entourer de conseillers et de mentors qui peuvent critiquer et valider leur plan d'affaires avant de présenter une demande de prêt. FAC met un modèle de plan d'affaires à la disposition des demandeurs à www.fac.ca/plandaffaires.

« Un mentor pourra vous dire si vos prévisions budgétaires sont trop élevées, ce qui pourrait vous amener à réexaminer votre plan. Un bon entrepreneur peut parer aux imprévus et devrait être sûr des chiffres qu'il avance », souligne M. Lemoine.

« Bien que les agriculteurs et les agroentrepreneurs soient toujours très occupés, il importe qu'ils consacrent du temps à la réflexion », fait remarquer M. Lemoine. « La planification est essentielle au succès d'une entreprise. La réussite des entreprises individuelles contribue à la vitalité du secteur et à la vigueur de l'économie canadienne. Un emploi sur huit au Canada est lié au système agricole et agroalimentaire. »

FAC analyse les demandes de prêt en fonction des critères suivants :

  1. Le caractère : formation, connaissances, expérience, compétences financières, antécédents de crédit et intégrité
  2. La capacité : résultats financiers antérieurs et prévus, revenu extérieur, fonds de roulement et qualité des actifs à court terme
  3. L'engagement : niveau de capital investi par l'emprunteur et celui auquel il a accès.
  4. La garantie : garantie disponible et offerte, commentaire sur l'évaluation
  5. Les conditions : lois, marché, économie et environnement

À titre de prêteur responsable, FAC fournit aux producteurs de la formation en gestion. Entre autres, elle offre gratuitement des séminaires, des vidéos, des baladodiffusions et d'autres occasions d'apprentissage. Vous trouverez de plus amples renseignements à www.fac.ca/apprentissage.

FAC est responsable sur les plans social et environnemental. Ses activités en matière de responsabilité sociale d'entreprise ciblent cinq secteurs d'intervention, soit l'agriculture et l'alimentation, les clients, la communauté, les employés et l'environnement. La formation continue et l'apprentissage sont des moyens par lesquels FAC soutient le développement d'une industrie agricole canadienne durable, concurrentielle et novatrice.

En tant que plus important prêteur à l'industrie agricole canadienne, FAC œuvre pour l'avenir de l'agroindustrie. FAC a un portefeuille de première qualité de plus de 24 milliards de dollars et vient de connaître une 19e année consécutive de croissance. FAC est solide et stable; elle s'est engagée à servir l'industrie, peu importe le cycle économique. FAC offre du financement, de l'assurance, des logiciels, des programmes d'apprentissage ainsi que d'autres services commerciaux aux producteurs, aux agroentrepreneurs et aux entreprises agroalimentaires. Passionné de l'agriculture, le personnel de FAC est voué à la réussite de la clientèle et de l'industrie. Pour en savoir plus, visitez www.fac.ca. Suivez FAC sur Twitter à @FACagriculture.

Renseignements