SOURCE: TransUnion

TransUnion Logo

18 mai 2016 05h00 HE

Les emprunteurs de subprime contribuent à l'augmentation de 3 % de la dette canadienne

TORONTO, ON--(Marketwired - 18 mai 2016) - Le dernier rapport TransUnion (NYSE: TRUabrégé sur l'industrie canadiennea conclu que l'endettement canadien moyen non hypothécaire a augmenté pour atteindre 21 348 dollars au 1er trimestre 2016, une hausse de 2,7 % depuis le 1er trimestre 2015. L'augmentation a été particulièrement visible dans les régions des champs pétroliers, l'Ontario et le Québec ayant connu les plus fortes augmentations. Les niveaux de dette ont augmenté pour la plupart des produits, les lignes de crédit étant la seule valeur aberrante avec un niveau d'endettement moyen en baisse de 0,54 %.

Niveau d'endettement moyen non hypothécaire par consommateur

             
    T1 2015   T1 2016   Variation en glissement annuel
Tous les produits   20 785 $   21 348 $   2,71 %
Prêts automobiles   19 132 $   19 538 $   2,12 %
Cartes de crédit   3 697 $   3 764 $   1,80 %
Prêts à tempérament   22 504 $   23 591 $   4,83 %
Lignes de crédit   29 816 $   29 656 $   - 0,54 %
             

" Le fait est que, sur le front de la dette, les soldes moyens ne se sont pas beaucoup déplacés, si l'on prend en compte l'ensemble des Canadiens ", a déclaré Jason Wang, directeur des recherches et des analyses pour TransUnion au Canada. " Mais si l'on segmente par niveaux de risque, on découvre un glissement progressif où les consommateurs de " subprime " augmentent leur part de la charge de la dette par rapport à la population à faible risque. "

" Pour les cartes de crédit, par exemple, le solde moyen national n'a augmenté que de 1,8 % par rapport à l'an dernier, mais le taux de croissance des cartes " subprime " était de 5,7 %. En fait, on se rend compte que les segments préférentiels ou optimaux ont en fait réduit leur solde déficitaire. Bien que les consommateurs de " subprime " ne constituent pas la majeure partie des utilisateurs de crédit au Canada, nous comptons bien surveiller de près cette tendance ", a ajouté Wang.

Solde moyen des cartes de crédit par consommateur pour chaque niveau de risque

             
    T1 2015   T1 2016   Variation en glissement annuel
Subprime   6 245 $   6 601 $   5,7 %
quasi subprime   6 100 $   6 260 $   2,6 %
Prime   6 134 $   5 847 $   - 4,7 %
Prime Plus   3 513 $   3 372 $   - 4,0 %
Super Prime   1 596 $   1 573 $   - 1,5 %
Total   3 697 $   3 764 $   1,8 %
             

Différences régionales sur le plan des défauts de paiement

Bien que le taux national de défaut de paiement grave (le ratio de tous les soldes impayés après 90 jours ou plus pour tous les types de prêts non hypothécaires) ait augmenté d'environ 3 %, passant de 2,45 % au 1er trimestre 2015 à 2,52 % au 1er trimestre 2016, certaines des provinces les plus peuplées, comme l'Ontario et la Colombie-Britannique, ont connu une baisse de ce taux. Les plus fortes augmentations des taux de défaut de paiement se sont produites dans les provinces plus touchées par la crise pétrolière, l'Alberta et le Saskatchewan en tête. Cette différence régionale est également systématiquement observée à travers l'ensemble des types de prêt.

Taux de défaut de paiement après 90 jours ou plus pour tous les types de prêts non hypothécaires

             
    T1 2015   T1 2016   PCT annuelle. Variation
Canada   2,45 %   2,52 %   2,98 %
Alberta   2,50 %   2.80 %   11,92 %
Colombie-Britannique   2,47 %   2,43 %   - 1,42 %
Ontario   2,59 %   2,57 %   - 0,80 %
Québec   1,89 %   2,01 %   6,29 %
Saskatchewan   2,88 %   3,04 %   5,56 %
             

" Lorsqu'il s'agit du taux de défaut de prêt, nous considérons deux groupes distincts : les provinces du secteur pétrolier et le reste du pays ", a déclaré Wang. " Nous continuons à voir les défauts de paiement matériels augmenter dans les provinces pétrolières, et nous soupçonnons que cela se poursuivra au cours des prochains trimestres. "

" Alors que les institutions financières sont naturellement enclines à concentrer leur attention et leurs ressources (en particulier dans le domaine de la gestion de risque) sur leur exposition aux champs de pétrole, il est important de noter que la robustesse des dépenses de consommation et les performances des crédit à la consommation en dehors des provinces pétrolières ne devraient pas être ignorées ", a ajouté Wang. " Les prêteurs seront susceptibles de bénéficier d'un marché du crédit à la consommation en général sain et performant dans le reste du Canada, particulièrement dans les zones où la tendance est à la stabilité dans l'utilisation du crédit et où la taille des marchés de consommation offre de bonnes possibilités de croissance. "

Les défauts de paiement sur les carte de crédit de retour aux niveaux de 2014

Les défauts de paiement sur les cartes de crédit canadiennes ont augmenté de plus de 14 % entre le 1er trimestre 2015 (1,81 %) et le 1er trimestre 2016 (2,06 %). Malgré cette hausse, les défauts de paiement sur les cartes de crédit se situent désormais aux niveaux " normaux " observés pour la dernière fois en 2014.

" La tendance des défauts de paiement sur les cartes de crédit est intéressante pour plusieurs raisons. Les données du 1er trimestre 2015 constituaient le niveau le plus bas observé par TransUnion depuis au moins 2009. Toutefois, le Canada était techniquement en récession lors de la première moitié de 2015 ", a ajouté Wang. " Comment cela est-il possible ? Eh bien parce que les défaut accusent généralement un retard. L'apparente amélioration du début 2015 n'était que la manifestation tardive de la reprise économique de 2014. Toutefois, lorsque la baisse du pétrole a commencé a avoir une incidence disproportionnée sur certaines provinces en 2015, le taux de défaut de paiement sur les cartes de crédit nationales n'a commencé à monter que quelques trimestres plus tard, ce qui explique l'importante augmentation d'une année sur l'autre. Ce phénomène prouve l'importance de l'utilisation d'indicateurs avancés lors de la surveillance et de la gestion des risques par les prêteurs. "

Plus d'informations sur le rapport de TransUnion sur l'industrie canadienne peuvent être consultées ici.

À propos du rapport TransUnion sur l'industrie canadienne
Le rapport TransUnion sur l'industrie canadienne est une solution approfondie prenant en compte la totalité de la population. Il fournit chaque trimestre des informations statistiques basées sur les informations contenues dans la base de données de TransUnion sur le crédit à la consommation et prend en compte pratiquement chaque dossier de crédit actif en notre possession. Chaque fichier contient des centaines de variables de crédit qui illustrent l'utilisation et les performances des crédits à la consommation. En s'appuyant sur le rapport abrégé sur l'industrie, les institutions de tous les secteurs peuvent analyser les dynamiques de marché au cours de cycles complets d'entreprise pour comprendre le comportement des consommateurs au fil du temps et à travers différents lieux géographiques partout au Canada. Les entreprises peuvent accéder à plus d'informations et s'abonner au rapport abrégé sur l'industrie à l'adresse http://www.transunioninsights.ca/IIR/.

† Les niveaux de risque sont définis au moyen de l'échelle de risque exclusive de TransUnion. Subprime = 599 ou plus bas ; Quasi-prime = 600-699; Prime = 700-779; Prime Plus = 780-829; Super Prime = 830 ou plus élevé

À propos de TransUnion (NYSE: TRU)
L'information constitue un outil puissant. Chez TransUnion, nous comprenons cela. Nous nous engageons à trouver des moyens novateurs pour permettre aux individus de prendre des décisions meilleures et plus éclairées grâce aux informations que nous leur fournissons. Nous aidons à découvrir les histoires uniques, les tendances et les idées derrière chaque donnée, à l'aide d'informations historiques ainsi que d'autres sources de données. Cela permet à des marchés et à des entreprises de tous types de mieux gérer les risques et aux consommateurs de mieux gérer leur crédit et la divulgation de leurs renseignements personnels et d'identité. Aujourd'hui, TransUnion touche les consommateurs et les entreprises de plus de 30 pays à travers le monde sur les cinq continents. Basée à Burlington en Ontario, TransUnion fournit des services locaux et du soutien partout au Canada. Grâce à la puissance de l'information, TransUnion s'efforce de créer des économies plus fortes ainsi que des familles et des collectivités plus sûres dans le monde entier. Nous appelons cela " l'information pour le bien ". Visitez www.transunion.ca pour en savoir plus.

Renseignements