BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

24 mai 2012 06h00 HE

Les entreprises canadiennes privilégient les études postsecondaires chez leurs candidats, selon un rapport de BMO

Les diplômés ayant fait des études spécialisées sont très en demande dans l'économie du savoir canadienne

- Le tiers des nouveaux postes offerts par les entreprises canadiennes ne nécessitent pas d'études postsecondaires.

- Cinquante-sept pour cent des nouveaux titulaires de postes nécessitaient une formation ou une expérience de base ou plus poussée.

- Le rapport démontre que les attentes varient selon les secteurs.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 24 mai 2012) - À l'approche du début des emplois d'été au pays, un nouveau rapport de BMO Banque de Montréal annonce de bonnes nouvelles aux étudiants ayant fait des études postsecondaires, ainsi qu'aux autres Canadiens qui cherchent à rehausser leur niveau d'études et de compétences.

Le rapport publié aujourd'hui révèle en effet les données suivantes :

  • Soixante-dix pour cent des entreprises canadiennes recherchent des candidats ayant fait des études postsecondaires.
  • Le tiers d'entre elles recherchent des candidats ayant fait des études spécialisées.
  • À hauteur de 40 pour cent, les entreprises des secteurs du gaz et du pétrole, des mines et de la construction sont celles qui ont le plus recherché d'autres études postsecondaires spécialisées.

« En plus de modifier les types d'emploi créés partout au pays, la concurrence, l'économie du savoir en pleine expansion et les changements démographiques transforment les exigences de formation et de compétences que les entreprises établissent pour leurs candidats », a indiqué Cathy Pin, vice-présidente, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. « En fait, nombre des PME canadiennes les plus dynamiques et dont la croissance est la plus rapide sont axées sur l'innovation et dépendent de la capacité et des compétences de leurs employés à créer de nouveaux produits et services, et à améliorer leur productivité. »

Bagage académique recherché

Les résultats du sondage concordent avec les données de Statistique Canada qui démontrent une demande croissante du marché du travail pour des candidats ayant fait des études ou des formations postsecondaires, par rapport à ceux qui n'en ont pas fait. Au Canada, de 1990 à 2010, le nombre annuel d'emplois obtenus par des diplômés postsecondaires a plus que doublé, passant de 1,9 million à 4,4 millions, pendant qu'au cours de la même période, les possibilités d'emploi offertes aux Canadiens qui détenaient un diplôme d'études secondaires (ou moins) chutaient de presque 1,3 million.

Dans le nouveau sondage de BMO, seulement un tiers (32 pour cent) des entreprises interrogées ont indiqué qu'elles envisageaient d'embaucher des candidats n'ayant pas fait d'études ou de formations postsecondaires.

Province ou région
NATIONAL OUEST ONTARIO EST
Aucunes études postsecondaires requises 32 % 36 % 31 % 31 %
Études collégiales 22 % 14 % 27 % 21 %
Études universitaires 15 % 16 % 16 % 12 %
Études postsecondaires spécialisées 33 % 37 % 28 % 37 %

D'autres études postsecondaires spécialisées ont été amplement citées comme exigence par les entreprises qui cherchent à combler des postes dans les provinces de l'Ouest et de l'Atlantique, à raison de 37 pour cent.

« En moyenne, plus vous êtes éduqué, plus vous avez de chances de trouver du travail », a poursuivi Sal Guatieri, économiste en chef chez BMO Marchés des capitaux. « Le taux d'emploi des candidats ayant fait des études postsecondaires était de 71 pour cent en 2011, comparativement à 62 pour cent pour ceux qui ne détenaient qu'un diplôme d'études secondaires et à seulement 40 pour cent pour ceux qui n'avaient pas terminé leurs études secondaires ».

Besoin de formation

Le sondage de BMO a par ailleurs démontré, qu'une fois en poste, 57 pour cent des nouveaux titulaires de postes nécessitaient une formation ou une expérience de base ou plus poussée.

  • Les entreprises ontariennes (22 pour cent) étaient les plus portées à dire que leurs nouveaux employés nécessitaient une formation et une orientation importante comparativement à celles de la région de l'Atlantique (10 pour cent).
  • À l'échelle nationale, les entreprises ont indiqué que seulement le quart (26 pour cent) des employés récemment embauchés apportait une base solide de connaissances et de compétences avec eux dans leurs nouvelles fonctions.

Le sondage en ligne a été réalisé par Léger Marketing entre le 21 mars et le 12 avril 2012 auprès d'un échantillon de 500 propriétaires canadiens de petites entreprises. Un échantillon aléatoire de cette taille comporterait une marge d'erreur de ±4,38 %, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-américain de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif totalisant 525,5 milliards de dollars et d'un effectif de plus de 47 000 employés au 30 avril 2012, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires au détail, de la gestion de patrimoine et des services d'investissement.

Renseignements