Ernst & Young

24 janv. 2013 09h00 HE

Les entreprises du marché intermédiaire privé ne peuvent se permettre de rester au point mort en 2013, selon Ernst & Young

L'incertitude mondiale persistante incite les entreprises à évaluer les possibilités de croissance

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 24 jan. 2013) - Les entreprises canadiennes qui exercent leurs activités sur le marché intermédiaire privé croiseront bien des embûches communes sur le chemin de la croissance et de la rentabilité pour l'année à venir.

Les perspectives de 2013 que présente Ernst & Young sur le marché intermédiaire privé prévoient qu'une économie mondiale chancelante, et tout particulièrement celle des États-Unis, sera la cause fondamentale du ralentissement de la croissance et d'une diminution de la demande dans les secteurs de la construction, de la fabrication, de la vente au détail et de la vente en gros, entre autres.

«La réussite en présence d'une baisse de la demande commence par une introspection de son entreprise et par une évaluation des moyens, du bassin de clientèle et du capital dont vous disposez pour croître, affirme Luc Charbonneau, associé et leader des Services à l'entrepreneuriat d'Ernst & Young. Si une croissance durable est impossible, les entreprises doivent alors déterminer s'il n'y a pas là une possibilité de réduire les coûts ou d'améliorer leur efficacité en interne. »

Pour demeurer concurrentielles cette année, les entreprises devront porter un regard critique sur les aspects suivants :

  1. Main-d'œuvre. Revoir la productivité et les avantages qu'offrent vos équipes.
  2. Relations avec les fournisseurs. Déterminer si les fournisseurs vous apportent tous de la valeur.
  3. Gamme de produits. Déterminer si les marges brutes correspondent bel et bien aux prévisions.
  4. Structure organisationnelle. Veiller à ce que chaque entité juridique détienne les actifs adéquats, que les risques de responsabilité soient minimisés et que les coûts soient bien gérés.
  5. Structure du capital. Déterminer si les ratios emprunts/capitaux correspondent bien à la tolérance au risque.
  6. Planification de la relève. Faire en sorte que votre entreprise soit bien structurée pour l'avenir.
  7. Planification successorale. Veiller à ce que les besoins de planification successorale soient bien structurés.
  8. Expansion mondiale. Envisager la possibilité de prendre de l'expansion à l'étranger.
  9. Possibilités de transactions. Examiner des possibilités d'acquisitions à l'échelle nationale ou internationale.
  10. Portée mondiale. Gérer des installations, des bureaux ou des équipes de vente à l'étranger.

« La capacité de profiter pleinement des occasions d'affaires cette année dépendra de la capacité des entreprises du marché intermédiaire privé d'évaluer de façon objective leur position sur le marché et d'agir en conséquence, que ce soit en étendant leurs activités à l'étranger ou en tirant sa révérence à l'industrie, poursuit M. Charbonneau. Les entreprises ne peuvent se permettre de rester immobiles. »

À propos d'Ernst & Young

Ernst & Young est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. À l'échelle mondiale, les 167 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser leur potentiel.

Pour en savoir plus, visitez www.ey.com/ca/fr.

Ernst & Young désigne l'organisation mondiale des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients.

Renseignements