SOURCE: Exportation et développement Canada

Exportation et développement Canada

05 nov. 2014 06h54 HE

Les exportations pétrolières de Terre-Neuve bondiront de 49 %, l'Europe s'affirmant désormais comme un acteur de premier plan

ST. JOHN'S, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR--(Marketwired - 5 novembre 2014) -

La réorientation des expéditions pétrolières de Terre-Neuve permettra aux exportations internationales de la province d'enregistrer une remarquable croissance de 28 % cette année, puis de gagner de nouveau 4 % en 2015, selon les nouvelles prévisions d'Exportation et développement Canada (EDC).

La filière énergétique contribuera le plus à l'évolution positive à court terme des exportations de Terre-Neuve-et-Labrador, car les exportations pétrolières de la province devraient bondir de 49 % cette année. En 2015, cet essor sera ramené au taux plus modeste de 3 %, mais il s'ajoutera au niveau plus élevé atteint.

Peter Hall, l'économiste en chef d'EDC, a expliqué que l'embellie des exportations pétrolières n'est pas tant attribuable à une intensification de la production qu'au fait qu'une proportion du pétrole de la province - auparavant expédiée vers les raffineries canadiennes - prend désormais la direction de raffineries à l'étranger.

" Les nouvelles sources d'approvisionnement issues de l'exploitation des gaz de schiste aux États-Unis mobilisent les capacités inutilisées des raffineries canadiennes ", a déclaré M. Hall. " Terre-Neuve-et-Labrador achemine donc sa production pétrolière vers d'autres marchés, surtout en Europe. "

" Malgré tout, le secteur pétrolier de la province profite globalement d'une conjoncture favorable ", a ajouté M. Hall. " Les cours de l'or noir reculent, mais l'an prochain la production supplémentaire aidera à compenser l'effet sur les expéditions générales. Les nouvelles initiatives de prospection et de mise en valeur lancées en 2012 devraient sans doute compenser le déclin de la production qui s'explique par l'arrivée à maturité de certains puits. " 

Le gisement Hebron, qui compte parmi les projets ayant reçu les plus importantes injections de capitaux dans la province en 2014, commencera à contribuer à la production en 2018.

EDC s'attend à une baisse des cours pétroliers, qui passeront en moyenne de 99,55 USD le baril en 2014 à 92 USD le baril en 2015. Les expéditions pétrolières représentent environ 65 % des exportations totales de Terre-Neuve-et-Labrador.

M. Hall prévoit toutefois que les perspectives pour l'industrie minière, un autre secteur d'importance de la province, seront moins positives puisque les exportations de minerais devraient se contracter de 19 % cette année, surtout sous l'effet de la fermeture des sites miniers de Labrador Iron Mines Holdings et de Wabush, ainsi que du tassement des cours.

La faiblesse des cours limitera également la croissance du secteur l'an prochain, mais EDC escompte tout de même à une hausse de 5 % de l'activité vu que les investissements de la société Tata Steel visant les minerais commenceront à porter leurs fruits.

L'industrie agroalimentaire de Terre-Neuve-et-Labrador, dominée par les poissons et les produits de la mer, continuera de faire les frais du déclin des volumes. Les exportations de cette filière devraient néanmoins progresser respectivement de 5 % et de 7 % en 2014 et en 2015.

Par ailleurs, M. Hall a affirmé que les nouveaux accords de libre-échange avec l'Europe et la Corée du Sud pourraient, dès leur entrée en vigueur, améliorer les perspectives du secteur traditionnel de la pêche, qui est en difficulté.

Le secteur de l'exportation est un contributeur de premier plan à l'économie de Terre-Neuve-et-Labrador. La valeur des ventes provinciales vers les marchés étrangers s'élevait à un peu moins de 12 milliards de dollars en 2013, soit environ un tiers de la production du PIB de la province.

Les Prévisions à l'exportation, publication semestrielle d'EDC, présentent la dernière conjoncture mondiale des exportations, y compris l'information relative aux divers marchés et secteurs, afin d'aider les entreprises exportatrices canadiennes à accroître leurs ventes internationales. Elles analysent aussi un éventail de risques auxquels les exportateurs doivent se préparer. Nous vous invitons à lire les Prévisions à l'exportation d'EDC.

À propos d'EDC

Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions de financement et d'assurance au pays et partout ailleurs dans le monde afin d'aider les entreprises canadiennes de toute taille à profiter des débouchés sur le marché international. En tant que société d'État exerçant ses activités dans un souci de rentabilité et appliquant des principes commerciaux, EDC travaille avec des institutions financières des secteurs privé et public dans le but de renforcer la capacité des entreprises canadiennes de s'implanter sur les marchés étrangers et d'y investir.

Pour plus de renseignements sur la façon dont EDC peut aider votre entreprise, veuillez appeler 1-888-434-8508, ou visiter le www.edc.ca.

Renseignements

  • Porte-parole
    Phil Taylor
    Exportation et développement Canada
    613-598-2904
    ptaylor@edc.ca