Deloitte

Deloitte

01 déc. 2010 08h00 HE

Les fluctuations du marché international contraignent les sociétés minières à modifier leurs stratégies d'affaires

Un rapport de Deloitte dévoile dix des tendances et défis les plus importants que les sociétés minières connaîtront en 2011

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 1 déc. 2010) - Alors que les économies émergentes dans le monde continuent leur industrialisation rapide, la demande pour des matières premières connaît une ascension fulgurante. Pourtant, au même moment, un grand nombre de pays prennent des mesures pour protéger leurs propres réserves en freinant l'exportation de ressources naturelles et en fermant certains marchés d'approvisionnement traditionnels. Selon un nouveau rapport publié par Deloitte aujourd'hui, ces mesures font plus qu'influer sur le prix des matières premières. Elles changent la façon dont les sociétés minières font leurs affaires.

« La combinaison de l'envolée du prix des matières premières, la pénurie de main-d'œuvre et la demande excédant l'offre fait en sorte qu'on se croirait de retour à l'âge d'or de l'essor minier », commente Glenn Ives, leader du secteur minier nord-américain et président du conseil chez Deloitte Canada. « Mais les facteurs d'augmentation de la demande d'aujourd'hui sont toutefois différents et les sociétés minières devront modifier leur façon de gérer la croissance si elles souhaitent suivre le rythme », ajoute-t-il.

Selon le troisième rapport annuel sur le secteur minier mondial intitulé Tracking the Trends 2011: The top 10 issues mining companies face in the coming year (Tendances 2011 : Aperçu des 10 principaux défis des sociétés minières), l'axe mondial s'est déplacé au cours des 18 derniers mois. En effet, avec l'augmentation de la demande en provenance d'économies émergentes, le flux des matières premières se transporte de plus en plus vers des pays non membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Le rapport explique, toutefois, que même si le fort appétit des économies en développement pour les matières premières envoie des signaux de demande à l'industrie minière, ceux-ci sont atténués par les difficultés qu'il y a à obtenir des licences d'exploitation pour de nouvelles mines et à trouver une main-d'œuvre qualifiée.

« Les forces du marché sont actuellement loin d'être représentatives », précise Philip Hopwood, leader du secteur minier nord-américain chez Deloitte. « L'augmentation de l'intervention gouvernementale sous la forme de nationalisation de l'industrie minière ou de nouveaux régimes d'imposition et de redevances, combinée à une infrastructure inadéquate et à un manque de professionnels compétents, ont fait en sorte qu'il est extrêmement difficile pour les sociétés minières d'ouvrir de nouvelles mines ou d'agrandir les mines existantes afin d'accroître les réserves. Ces tendances entraînent une pénurie de matières premières qui amène les sociétés minières à repenser leurs stratégies opérationnelles », ajoute-t-il.

La voracité de la Chine pour les matières premières entraîne une augmentation des nouvelles acquisitions

Pendant que la majorité du monde se faisait tout petit en attendant le passage des récentes turbulences économiques, les acquéreurs chinois ciblaient des marchés miniers étrangers. Comme l'explique le rapport, en 2009 seulement, ce pays a établi un record en faisant 33 acquisitions atteignant une valeur combinée de 9,2 milliards de dollars; entre-temps, presque trois quarts (73 %) des sociétés chinoises prévoient que le rythme des transactions se poursuivra. À l'heure actuelle, même si les sociétés minières continuent d'avoir des difficultés à attirer du financement, cet écart est maintenant comblé par des investisseurs chinois et internationaux, alimentant un marché transactionnel beaucoup plus actif que l'an dernier.

« La Chine est un géant qu'on ne peut ignorer », indique Jeremy South, leader des fusions et acquisitions dans le secteur minier mondial chez Deloitte. « Grâce à sa capacité d'action sur la demande et le marché, ce pays commence à influencer les prix mondiaux des matières premières. De plus, pour un grand nombre de sociétés minières, cette tendance persistante dicte une nécessité grandissante de comprendre leurs indicateurs de valeur sous-jacents afin de pouvoir se positionner et obtenir une juste valeur dans l'éventualité où les Chinois ou d'autres acquéreurs montreraient de l'intérêt pour leur entreprise », souligne-t-il.

Les priorités et les défis d'affaires ont considérablement changé au cours des 12 derniers mois

Même si un certain nombre de principes fondamentaux de l'industrie sont restés les mêmes, le classement relatif et les tendances clés présentés par Deloitte pour 2010 ont changé. Par exemple, l'an dernier les sociétés étaient plus préoccupées à stabiliser leur approvisionnement, à gérer la volatilité des prix des matières premières et à reprendre leur croissance en réponse à l'augmentation de la demande. Cette année, leurs principales priorités consistent à attirer des capitaux, à trouver de nouveaux marchés d'approvisionnement et à solliciter l'engagement des parties intéressées sur la scène locale pour obtenir une licence d'exploitation. Le rapport souligne également que les interventions gouvernementales dans le monde ont augmenté au cours de l'année dernière, notamment par l'établissement de nouveaux régimes d'imposition et de redevances, de lois anticorruptions plus sévères et de mesures de protection de l'environnement plus sévères.

Les 10 principaux défis des sociétés minières pour l'année à venir

Afin d'aider les sociétés à adopter une approche tournée vers l'avenir pour leur planification d'entreprise à la lumière de ces nouvelles réalités du marché, les professionnels du secteur minier du réseau mondial de Deloitte ont déterminé les 10 principaux enjeux qui influenceront, selon eux, le secteur minier mondial au cours de l'année qui vient. Voici ces enjeux classés par ordre de priorité :

  1. Le caractère capricieux du financement : les investissements internationaux alimentent le secteur 
  2. Lorsque l'offre ne peut répondre à la demande : la volatilité est la nouvelle norme 
  3. Obtenir l'accord du milieu : l'importance d'obtenir l'engagement des parties intéressées 
  4. Une nouvelle imposition, de nouvelles réglementations et de nouveaux gouvernements : l'importance des programmes politiques 
  5. Comment investir plus stratégiquement : la nécessité d'élaborer un plan à long terme
  6. La génération perdue : la guerre pour les talents fait rage 
  7. Au bout de l'arc-en-ciel : continuer à chercher le trésor insaisissable 
  8. Un environnement difficile : la communication d'information et l'adaptation associées aux changements climatiques deviennent de plus en plus compliquées 
  9. Travailler sans assises : une infrastructure inadéquate gêne la croissance 
  10. Repenser les principes fondamentaux de l'industrie : explorer de nouvelles occasions de revenus

Pour obtenir un exemplaire du rapport

Pour obtenir plus de détails sur les dix principaux enjeux du secteur minier au cours de la prochaine année, consultez le rapport complet en accédant à la page Web : www.deloitte.com/ca/mining-trends www.deloitte.com/ca/tendances-minieres.

À propos de Deloitte

Deloitte, l'un des cabinets de services professionnels les plus importants au Canada, offre des services dans les domaines de la certification, de la fiscalité, de la consultation et des conseils financiers grâce à un effectif de plus de 7 700 personnes réparties dans 58 bureaux. Au Québec, Deloitte exerce ses activités sous l'appellation Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. Deloitte et Touche s.r.l., société à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet membre canadien de Deloitte Touche Tohmatsu Limited.

La marque Deloitte représente une ou plusieurs entités de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, une société privée à responsabilité limitée par garantie du Royaume-Uni, ainsi que son réseau de cabinets membres. Chaque cabinet membre constitue une entité juridique distincte et indépendante. Veuillez consulter le site www.deloitte.com/view/fr_CA/ca/apropos/index.htm pour obtenir une description détaillée de la structure juridique de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres.

Renseignements