Ressources minières Radisson inc.
TSX CROISSANCE : RDS

Ressources minières Radisson inc.

29 nov. 2007 08h00 HE

Les forages de Ressources minières Radisson sur la propriété RM Nickel sont complétés

ROUYN-NORANDA, QUEBEC--(Marketwire - 29 nov. 2007) - Ressources minières Radisson (TSX CROISSANCE:RDS) est heureuse d'annoncer que la campagne de forages sur la propriété RM Nickel est maintenant complétée. Tel que mentionné dans le communiqué de presse du 31 octobre 2007, la propriété RM Nickel est constituée de 48 claims miniers couvrant une superficie de 1304,5 ha dans le canton de Beauchastel, au Québec, à environ 20 km à l'ouest de Rouyn-Noranda. La propriété se trouve dans la Ceinture de roches vertes archéennes de l'Abitibi, à l'intérieur du Groupe de Blake River. Elle couvre la partie nord-ouest du Gabbro de Horseshoe, un intrusif intermédiaire à mafique qui comprend le gisement RM Nickel, gîte contenant des minéralisations en cuivre (Cu), nickel (Ni), platine (Pt), palladium (Pd) et or (Au).

Le gisement RM Nickel est situé à la base du Gabbro de Horseshoe, près du contact avec les andésites sous-jacentes. La minéralisation consiste en des lentilles de sulfures massifs à semi-massifs pouvant atteindre jusqu'à 6 m d'épaisseur, généralement localisées à moins de 30 m de profondeur. Des zones de sulfures disséminés sont présentes au-dessus des lentilles minéralisées. En 1980, Falconbridge Copper avait estimé les ressources à 131 352 tonnes métriques titrant 0,79 % Cu et 0,46 % Ni. Ce calcul était basé sur les résultats de plus de 100 forages effectués par la société RM Nickel à la fin des années cinquante.

En août 2000, une étude de faisabilité effectuée par l'ingénieur C.A. Veilleux pour le compte de Ressources Dasserat indique une ressource exploitable à ciel ouvert de 6 366 tonnes métriques à 3,571 g/t Pd, 1,310 g/t Pt, 2,180 % Ni et 2,353 % Cu. Cette ressource est considérée comme une ressource historique. Aucune personne qualifiée n'a exécuté les travaux requis pour classer ces ressources estimées comme des ressources minérales conformes aux standards actuels. De même, Radisson ne considère pas ces données antérieures comme des ressources minérales conformes aux standards actuels, l'estimation de ces ressources historiques n'étant pas jugée fiable.

La campagne de forages sur la propriété RM Nickel a vérifié, entre autres, les zones minéralisées à forte et à faible teneur. Un autre objectif est d'obtenir, à partir des carottes de forage, assez de minerai pour permettre des essais métallurgiques et ce, pour chaque type de minéralisation. Ces essais seront réalisés au laboratoire SGS Lakefield Research Limited, à Lakefield, en Ontario. Ces travaux font partie de la vérification diligente en cours sur la propriété.

La campagne de forages sur le projet RM Nickel a débuté le 27 octobre pour se terminer le 11 novembre 2007. Durant cette période, seize forages de dimension HQ ont été complétés, soit 519,5 m (1704 pieds) de forage au total. Neuf sondages totalisant 261,5 m (858 pieds) ont été réalisés dans la zone minéralisée à forte teneur et ont recoupé des sulfures massifs. Sept autres sondages totalisant 258 m (846 pieds) ont été effectués en dehors de la zone à forte teneur afin d'amasser du minerai à faible teneur pour des essais métallurgiques supplémentaires.

Forés verticalement, les sondages ont débuté dans le gabbro pour se terminer dans l'andésite. La minéralisation de sulfures massifs se trouve au contact entre ces deux unités ou tout près de celui-ci. Des sulfures disséminés et semi-massifs ont aussi été observés dans le gabbro, avant la zone de sulfures massifs.

Les principaux sulfures sont la pyrrhotite, la pyrite et, en quantité variable, la chalcopyrite. Deux types de minéralisation de sulfures massifs ont été observés : une minéralisation riche en pyrrhotite avec une teinte brunâtre particulière et une minéralisation riche en chalcopyrite d'une largeur variant entre 0,15 et 0,7 m (0,5 à 2 pieds). Le premier type de minéralisation repose généralement sur le second et constitue plus de 85-95 % de la zone de sulfures massifs. De la magnétite est aussi observée à l'intérieur de la zone minéralisée.

L'épaisseur de la lentille horizontale de sulfures massifs varie entre 3,4 et 5,9 m (11,3 à 19,2 pieds). Le contact supérieur est situé à une profondeur verticale moyenne de 19 m (62 pieds).

Au total, 136,3 m (447,2 pieds) de carottes de sulfures massifs de dimension HQ ont été récupérés des sondages réalisés sur la zone à forte teneur, soit plus de 250 kg de minerai. Tous les échantillons de carottes ont été sciés et répartis comme suit : une moitié de carotte est mis de côté en prévision des essais métallurgiques, un quart est conservé comme référence future et, finalement, un quart a été envoyé au laboratoire Techni-Lab et sera analysé pour le nickel, le cuivre, le platine, le palladium et l'or. Les résultats d'analyse sont en attente.

Les données présentées ci-dessus ont été compilées par Raynald Vincent, ingénieur et personne qualifiée au sens de la Norme canadienne 43-101.

A PROPOS DE RESSOURCES MINIERES RADISSON : Radisson est une société d'exploration minière basée au Québec ayant un bureau à Toronto, en Ontario, qui est impliquée dans la découverte de gisements d'or, de molybdène, de nickel et de métaux de base. La Société a des intérêts dans treize propriétés dans le Nord-Ouest québécois et dans quatre propriétés dans le Nord-Ouest ontarien. Le principal actif de Radisson, la propriété O'Brien, comprend l'ancienne mine O'Brien, reconnue pour ses teneurs élevées en or et considérée comme le principal producteur d'or dans le camp minier de Cadillac, du début des années trente jusqu'au milieu des années cinquante, soit lorsqu'elle était en activité. Radisson se concentre actuellement sur une nouvelle zone, la zone 36 Est, située à 2500 pieds à l'est de l'ancienne mine O'Brien et dont les teneurs élevées en or sont comparables à celles de l'ancienne mine. La Société a entrepris récemment des travaux d'exploration avancée sur cette propriété.

La Bourse de croissance TSX n'accepte aucune responsabilité concernant l'authenticité ou l'exactitude des informations contenues dans ce communiqué de presse.

Renseignements