Stornoway Diamond Corporation
TSX : SWY

Stornoway Diamond Corporation

12 oct. 2010 08h30 HE

Les forages à Renard agrandissent trois cheminées de kimberlite: Impact positif anticipé sur les ressources du Projet

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 12 oct. 2010) - Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY) a le plaisir d'annoncer l'achèvement du programme de forage d'exploration automnal sur le Projet diamantifère Renard situé dans la région Nord-du-Québec à 350 km au nord-est de Chibougamau. Le Projet diamantifère Renard est une coentreprise à parts égales avec DIAQUEM, une filiale en propriété exclusive de SOQUEM INC., elle-même une filiale en propriété exclusive de la Société générale de financement du Québec (« SGF »), la principale société de développement financier et industriel du Gouvernement du Québec.

Le programme automnal rapporté aujourd'hui était la poursuite d'un programme de forages en grande profondeur, initié l'hiver dernier (communiqué de presse de Stornoway du 14 avril 2010: http://www.stornowaydiamonds.com/investor_relations/news_releases/2010/index.php?&content_id=499), et conçu pour évaluer la taille et la composition de plusieurs cheminées de kimberlite en dehors des ressources minérales établies sur le projet conformément à la Norme canadienne (« NC ») 43-101. Les faits saillants de ce programme et ses implications sont les suivants :

  • Nouvelles intersections de kimberlite au delà des modèles géologiques connus dans deux trous de forage à Renard 3, dans un trou à Renard 4 et dans deux trous à Renard 65;
  • Augmentation anticipée des quantités estimées de ressources minérales présumées à Renard 3 et Renard 4, et de la quantité du Gisement Minéral Potentiel estimée à Renard 3, Renard 4 et Renard 65;
  • Confirmation de la présence de kimberlite jusqu'à une profondeur de 513 mètres à Renard 65, et une conversion anticipée du Gisement Minéral Potentiel en ressources minérales présumées sur les niveaux les plus élevées de Renard 65;
  • Réalisation d'un nouveau forage à Renard 1 confirmant une augmentation de volume potentiel considérable et permettant l'échantillonnage d'unités de kimberlite de Renard 1 pour analyse de micro-diamant.

Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales ne présentent pas de viabilité économique démontrée. De plus, la qualité et la teneur potentielles de tout Gisement Minéral Potentiel (« GMP ») sont conceptuelles par nature, et il est incertain que des travaux d'exploration complémentaires permettront de convertir ces cibles en tant que ressource minérale.

Matt Manson, Président et chef de la direction, a déclaré : « Les résultats du programme de forage automnal ont confirmé l'hypothèse que les cheminées de kimberlite de Renard sont plus larges en profondeur que nous l'avions précédemment prévu. En plus de l'augmentation attendue des ressources minérales présumées du projet, ces forages servent à révéler la hausse importante de ressources que nous pouvons envisagé en dessous du niveau du plan de mine conceptuel existant à Renard et par conséquent le potentiel d'une durée de vie considérable de la mine. »

Forage géologique

Le programme de forage automnal comprenait six trous totalisant 3 020 mètres et incluant deux trous existants qui ont été approfondis. La modélisation géologique détaillée et l'échantillonnage en micro-diamant de chaque trou sont en cours. En revanche, des lithologies kimberlitiques connues d'après les modélisations géologiques antérieures ont été recoupées dans chaque trou de forage, y compris de la kimberlite cohérente (kimberlite « brune »), des brèches kimberlitiques tuffisitiques (kimberlite « bleue »), de la kimberlite hypabyssale et des brèches kimberlitiques, ainsi que des brèches de roche encaissante. Les résultats des forages sont résumés dans le tableau ci-dessous, qui inclue également les forages d'exploration réalisé dans le cadre du programme hivernal 2010. Les illustrations correspondantes montrant la localisation des trous de forage en relation avec les modèles géologiques existant pour chaque cheminée sont téléchargeables aux adresses suivantes :

Renard 3 http://stornowaydiamonds.com/_resources/R3_lookingSW_2010DDH_final.JPG

Renard 4 http://stornowaydiamonds.com/_resources/R4_lookingnorth_2010DDH_final.jpg

Renard 65  http://stornowaydiamonds.com/_resources/R65_lookingNW_2010DDH_final.jpg

Tableau 1: Résultats géologiques des forages: http://media3.marketwire.com/docs/swytab1.pdf.

Renard 3

Les trois trous de forage les plus récents à Renard 3 démontrent tous que des quantités supplémentaires de kimberlite sont présentes entre les niveaux 295 et 434 m sous la surface. Deux trous de forage (R3-53 et R3-59) ont été complétés plus tôt que prévu malgré la présence de kimberlite, ceci en raison de difficultés techniques rencontrées durant le forage. Le niveau de base des ressources minérales présumée actuellement établies à Renard 3 se localise à 395 m et les nouveaux forages sont compatibles avec une expansion du modèle géologique dans cette zone, autant en largeur qu'en profondeur.

Renard 4

Les quatre trous de forage les plus récents à Renard 4, en conjonction avec le récent programme de forage géotechnique de la zone d'une potentielle fosse à ciel ouvert, pourraient impliquer que Renard 4 a une plongée vers l'Est et le Sud. Des quantités supplémentaires de kimberlite ont été recoupées en profondeur dans ces deux zones, notamment dans le trou R4-53 qui a révélé de la kimberlite jusqu'à une profondeur verticale de 759 mètres. Le trou de forage R4-54 a quant à lui recoupé moins de kimberlite que prévu à la limite Nord-Ouest de la kimberlite jusqu'à une profondeur verticale de 532 mètres. Il est prévu que l'impact net de ces forages sera une hausse de la quantité de ressources minérales présumée, une augmentation de la quantité estimée de GMP ainsi qu'un léger ajustement de la quantité estimée de ressources minérales indiquées.

Renard 65

Dans les récentes estimations de ressources minérales conforme à la norme canadienne NC 43-101, le corps de Renard 65 n'était représenté que dans la catégorie GMP, caractérisé comme un GMP à faible étendue basée sur sa projection à 280 mètres sous la surface, et une étendue élevée basée sur sa projection à 700 mètres sous la surface. Le nouveau forage suggère que les estimations précédentes des dimensions de la kimberlite de Renard 65 ont été conservatrices, et une augmentation des estimations de tonnage peut désormais être raisonnablement attendue, en particulier sur les côtés Est et Sud. De plus, le trou de forage R65-34 confirme maintenant la présence de kimberlite jusqu'à une profondeur minimale de 513 m sous la surface. Pour Renard 65, les analyses en micro-diamants de carottes de forage seront particulièrement importantes, étant donné que la base de données diamantifères actuelle pour cette cheminée est très limitée, la récupération régulière de grosses pierres ainsi que l'identification de multiples faciès kimberlitiques de teneur diamantifère variable. (communiqué de presse de Stornoway du 13 juillet 2010: http://www.stornowaydiamonds.com/investor_relations/news_releases/2010/index.php?&content_id=516).

Renard 1

La kimberlite de Renard 1 ne fait pas partie des ressources minérales actuelles du projet mais, suite à une révision de l'historique des données d'échantillonnage, elle a été identifiée comme ayant un potentiel pour un contenu élevé en diamant. Renard 1 se situe à moins de 500 mètres au Nord de Renard 65, et a été initialement découvert en 2001. La modélisation géologique préliminaire de l'historique des données de forage suggère que le corps est de dimension similaire à la kimberlite de Renard 4 lorsque modélisé jusqu'à une profondeur modélisée d'environ 280 mètres sous la surface. Il est composé de trois lithologies kimberlitiques primaires semblables à celles reconnues dans les autres corps de Renard : kimberlite tuffisitique, kimberlite compétente (transitionnelle) et kimberlite hypabyssale. Comme les autres corps, Renard 1 expose un halo de brèches de roche encaissante (« BRC ») et de roche encaissante craquelée (« REC ») non-kimberlitiques associées à la mise en place des cheminées. Durant le programme estival, un trou de forage unique d'une longueur de 537 m et incliné à -58 degrés a croisé le corps du Sud au Nord, recoupant de la kimberlite, des BRC et des REC entre 195 et 508 m de profondeur. Le relevé géologique détaillé comprenant les estimations de dilution n'a pas encore été complété; lors de la publication du relevé, tous les changements matériels y seront ajoutés. Les trois lithologies kimberlitiques principales de Renard 1 seront testées par une analyse standard de micro-diamant afin de permettre une corrélation avec les autres corps actuellement considérés dans le plan minier.

Prochaines étapes

Un relevé géologique détaillé, des analyses de micro-diamant et une estimation de dilution sur la nouvelle carotte de forage seront complétés et intégrés dans les modèles géologiques révisés pour chaque cheminée. Les nouvelles intersections de forage sur Renard 3 et 4 sont situées à l'intérieur de la portée du plan conceptuel minier actuel (communiqué de presse de Stornoway du 22 mars 2010: http://www.stornowaydiamonds.com/_resources/news/SWY_10-10_Renard_Revised_Economic_Assessment_March_2010.pdf) et les modèles révisés seront incorporés dans l'étude de faisabilité en cours couvrant les travaux de conception minière. Une mise à jour des estimation des ressources minérales conforme à la norme canadienne NC 43-101 devrait être disponible après l'achèvement de tous les travaux analytiques nécessaires. Actuellement, les estimations des ressources minérales de Renard conformes à la norme nationale NC 43-101 indiquent 23,0 millions de carats de ressources minérales indiquées (26,5 millions de tonnes à 87 carats par centaine de tonnes, « cpct ») et 13,3 millions de carats de ressources minérales présumées (17,8 millions de tonnes à 75 cpct). Un potentiel additionnel de 26,8 à 45,7 millions de tonnes, contenant entre 12,2 et 26,5 millions de carats, est actuellement caractérisé comme appartenant à la catégorie des GMP.

À propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway Diamond Corporation est l'une des plus importantes sociétés d'exploration et de mise en valeur de diamant au Canada. Elle a participé à la découverte de plus de 200 kimberlites dans sept districts diamantifères au Canada. La Société dispose d'un portefeuille diversifié de propriétés diamantifères, jouit d'une solide plateforme financière et peut compter sur des d'équipes de gestionnaires et de techniciens d'expérience, et ce, pour chacune étapes de la production du diamant, de l'exploration jusqu'à la commercialisation. Les programmes d'exploration de Stornoway sont effectués sous la direction de Robin Hopkins, P.Geol. (NT/NU), Vice-président Exploration, une personne qualifiée selon la norme canadienne NC 43-101. M. Hopkins a passé en revue le contenu de ce communiqué de presse.

À propos de la SGF

La Société générale de financement du Québec (sgfqc.com), une société de développement industriel et de financement, a pour mission d'entreprendre des projets de développement économique, en particulier dans le secteur industriel, en collaboration avec des partenaires et dans le respect des exigences acceptées de profitabilité et des politiques de développement économiques du gouvernement du Québec. Comme partie intégrante de son nouveau mandat, la SGF est autorisée par le gouvernement du Québec à aller au-delà de son rôle traditionnel à titre d'investisseur en actions, en offrant des solutions complémentaires, notamment des prêts, débentures ou actions préférentielles.

SOQUEM, une filiale en propriété exclusive de la Société générale de financement du Québec, vise l'exploration et le développement des activités minières dans la province de Québec.

Au nom du Conseil d'administration

STORNOWAY DIAMOND CORPORATION

Matt Manson, Président et chef de la direction

Ce document contient de l'« information prospective » au sens de la législation canadienne en valeurs mobilières et des « énoncés prospectifs » (« forward-looking statements » au sens du Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis). Cette information et ces énoncés, ci-après désignés « énoncés prospectifs », sont établis en date du présent document et la Compagnie n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs, ni n'assume aucune obligation de le faire, à moins que la loi ne l'exige.

Les énoncés prospectifs ont trait à des événements futurs ou à un rendement futur, reflètent des attentes ou opinions actuelles à l'égard d'événements futurs et comprennent, sans s'y limiter, des énoncés relatifs : (i) au volume et au classement de ressources minérales indiquées et inférées, de même qu'à des éventuels gisements minéralisés; (ii) au volume de toute production future à l'intérieur de toute période; (iii) à la valeur rattachée aux diamants et à la croissance de cette valeur; (iv) au prolongement possible de toute mine et à la durée de vie prévue de celle-ci; (v) au potentiel d'exploration du Projet; et (vi) aux échéanciers prévus pour compléter le processus d'obtention des permis et des approbations réglementaires, finaliser l'étude de faisabilité et prendre une décision de mise en production. Les énoncés exprimant ou impliquant des discussions ayant trait à des prédictions, attentes, opinions, plans, prévisions, objectifs, hypothèses ou événements ou rendement futurs (souvent, mais pas toujours, marqués par l'usage de mots ou d'expressions tels que « s'attend à », « prévoit », « projette », « estime », « présume », « a l'intention de », « stratégie », « buts », « objectifs » ou tout variante de ceux-ci, ou encore indiquant que certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent », « pourraient » ou « devraient » être prises, survenir ou être atteints; ou la forme négative ou l'emploi au futur de ces mots ou d'expressions similaires) ne portent pas sur des faits historiques et peuvent constituer des énoncés prospectifs.

Tous les énoncés prospectifs se fondent sur l'opinion actuelle de Stornoway ou de ses consultants ainsi que sur des hypothèses variées qu'ils emploient et l'information dont ils disposent actuellement. Plusieurs de ces hypothèses sont formulées dans ce communiqué de presse et comprennent : (i) la présence et la continuité de diamants dans la roche hôte du Projet d'après les teneurs établies aux modèles; (ii) l'interprétation géologique des résultats de forage et leur impact prévu sur les ressources d'un projet, les plans miniers conceptuels et la durée de vie de la mine; (iii) la prise en compte prévue de nouvelles informations dans les modèles géologiques existants, le travail relié à l'étude de faisabilité et la mise à jour de l'estimation des ressources minérales conforme au Règlement 43-101. Bien que la direction considère que ces hypothèses soient raisonnables d'après l'information qui lui est disponible, elles peuvent s'avérer incorrectes. De nombreux énoncés prospectifs sont établis en présumant de l'exactitude d'autres énoncés prospectifs, tels que les énoncés ayant trait à la valeur nette actuelle et au taux de rendement interne, lesquels se fondent sur la plupart des autres énoncés prospectifs et hypothèses du présent document. L'information ayant trait aux coûts est aussi préparée en utilisant des valeurs actuelles bien que le moment où ces coûts seront engagés sera dans l'avenir, et il est présumé que les coûts demeureront stables au cours de la période pertinente.

En raison de leur nature, les énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes inhérents, tant d'ordre général que spécifique, et il y a des risques que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se réalisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas l'expérience future. Nous recommandons aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs puisque divers facteurs importants pourraient faire en sorte que les résultats réels varient sensiblement des opinions, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses et intentions exprimés dans de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent généralement être exprimés comme étant le risque que les hypothèses et estimations énoncées ci-dessus ne se concrétisent pas, y compris l'hypothèse comprise dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle les autres énoncés prospectifs seront avérés, mais comprennent expressément, sans s'y limiter, les risques reliés aux variations dans la teneur, les lithologies de kimberlite et le contenu de la roche hôte se trouvant dans la matière désignée comme ressources minérales par rapport aux prévisions, et aux variations dans les taux de récupération et de rupture; l'incertitude accrue en ce qui a trait à la possible existence de gisements minéralisés, à l'évolution des marchés diamantifères mondiaux, à des hausses moindres que prévu dans l'évaluation de diamants, aux risques découlant des fluctuations de la devise canadienne et des autres devises par rapport à la devise américaine, aux augmentations des dépenses d'exploitation et des dépenses en immobilisations proposées, aux augmentations des frais de financement ou aux changements défavorables des modalités du financement offert, le cas échéant, à des taxes et redevances plus onéreuses que prévu, aux résultats d'exploration en des endroits renfermant un potentiel d'accroissement des ressources, aux changements dans les plans de mise en valeur ou les plans miniers attribuables aux changements d'autres facteurs ou aux résultats d'exploration de Stornoway ou de ses partenaires en coentreprise, aux changements dans les paramètres d'un projet au fur et à mesure que les plans se raffinent, aux risques reliés à l'obtention des approbations réglementaires ou à la conclusion d'une Convention sur les bénéfices et impacts, les effets de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités, les risques d'exploitation ou d'infrastructure et les risques additionnels décrits dans la dernière notice annuelle déposée par Stornoway ou les plus récents rapports de gestion intermédiaires et annuels, et les prévisions de même que le succès à l'égard de la gestion des risques précités par Stornoway.

Stornoway signale que la précédente liste de facteurs qui peuvent avoir une incidence sur les résultats futurs n'est pas exhaustive. S'ils se fient à nos énoncés prospectifs pour prendre toute décision concernant Stornoway, les investisseurs et autres personnes doivent considérer avec prudence les facteurs précités de même que toute autre incertitude et événement possible. Stornoway ne s'engage à mettre à jour aucun énoncé prospectif, écrit ou verbal, qui peut être fait de temps à autre par Stornoway ou pour son compte, sauf si la loi l'y oblige.

Renseignements