Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

04 nov. 2013 12h40 HE

Les Forces armées canadiennes participent à un exercice international de recherche et sauvetage

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 4 nov. 2013) - Des membres des Forces armées canadiennes (FAC) provenant de tout le pays sont revenus au Canada à la suite d'un exercice de recherche et sauvetage (SAREX) transfrontalier exigeant dans l'Arctique en réponse à la simulation d'une catastrophe aérienne (CATAIR) en Alaska. L'exercice s'est déroulé du 28 octobre au 2 novembre.

« Des exercices comme le SAREX CATAIR en Alaska 2013 améliorent nos capacités collectives à effectuer de la SAR dans l'Arctique et ses environs », explique le major-général Christopher Coates, Commandant adjoint - Continental du Commandement des opérations interarmées du Canada. « En tirant avantage des occasions de collaborer avec nos partenaires internationaux, nous continuons à assurer une interopérabilité lorsque les Forces armées canadiennes sont appelées à faire de la SAR avec nos alliés dans des régions problématiques et éloignées. »

Le SAREX CATAIR en Alaska 2013 a été conçu pour mettre à l'épreuve les capacités des organisations de SAR de l'Arctique et des autorités qui y sont liées par le biais d'entraînement réel dans un environnement arctique isolé. Quelque 100 membres des FAC du 442e Escadron de transport et de sauvetage de la 19e Escadre Comox, du 435e Escadron de transport et de sauvetage de la 17e Escadre Winnipeg ainsi que du 436e Escadron de transport et du Centre d'instruction supérieure en guerre terrestre de l'Armée canadienne, tous deux à la 8e Escadre Trenton, ont joint leurs forces à différents escadrons de la force aérienne américaine, à la Garde nationale aérienne d'Alaska et à des unités de l'armée américaine.

« La coordination d'un événement de cette ampleur nous a donné la chance d'apprendre des autres et d'améliorer notre relation de travail déjà solide avec nos collègues américains de SAR », souligne le major Dennis Scharf, commandant de détachement du 435e Escadron de transport et de sauvetage. « Le succès de cet exercice transfrontalier coordonné démontre aux Canadiens et aux Américains que, malgré les vastes distances et une géographie problématique, les interventions de SAR dans l'Arctique peuvent être menées avec succès. »

La SAR est une priorité d'avant-plan pour les FAC, qui assurent les services de SAR aéronautique et maritime dans certains des emplacements les plus isolés dans l'Arctique. Les FAC maintiennent leur engagement à collaborer avec les partenaires internationaux pour assurer une réponse efficace en matière de SAR dans les conditions les plus exigeantes et les environnements les plus hostiles. Pour y arriver, le Canada collabore aussi avec ses voisins par le truchement du Conseil de l'Arctique, le forum intergouvernemental par excellence pour les enjeux arctiques. Le Conseil compte des représentants des huit états de l'Arctique (Canada, Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Russie, Suède et États-Unis) ainsi que six associations autochtones qui ont un statut de participant permanent.

Les FAC appuient l'interaction du gouvernement du Canada avec les états du Conseil de l'Arctique par le bais du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement et conformément à la politique étrangère du Canada pour l'Arctique.

Nota pour les rédacteurs en chef / chef des nouvelles :

Pour plus de renseignement sur la recherche et sauvetage : Recherche et sauvetage

Pour obtenir des images : SAREX MAJAID 2013 images et operations FAC

Renseignements