Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale
Commandement Canada

Commandement Canada

18 avr. 2008 14h31 HE

Les Forces canadiennes aident à l'étude du fond océanique arctique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 18 avril 2008) - A la mi-avril, la Force aérienne déploiera dans le Nord canadien un CP140 Aurora, un aéronef de patrouille à long rayon d'action, pour aider à l'étude du fond océanique arctique. Ressources naturelles Canada (RNCan) et Pêches et Océans Canada ont effectué des études de l'Arctique au cours des trois dernières années afin d'obtenir les données scientifiques nécessaires pour appuyer la présentation du Canada à la Commission des Nations Unies sur les limites du plateau continental, inscrite auprès de la Convention de l'ONU sur le droit de la mer (UNCLOS). Le gouvernement du Canada prend très au sérieux sa présentation auprès de la Commission de l'ONU, comme il le démontre par ses efforts coordonnées pour fournir les ressources nécessaires afin de mener à bien cet important projet.

"Il va sans dire qu'il s'agit de recherches importantes pour le gouvernement du Canada. Les Forces canadiennes sont fières d'y participer, mentionne l'honorable Peter Gordon MacKay, ministre de la Défense nationale et ministre de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique. La première responsabilité des Forces canadiennes est la défense du Canada. Il s'agit d'un autre exemple de la valeur ajoutée qu'apportent quotidiennement les Forces canadiennes au Canada afin de défendre notre souveraineté et nos valeurs."

"Notre engagement à l'égard cette initiative ainsi que d'autres investissements dans le Nord visent à transformer le potentiel de cette région remarquable en prospérité. Il en va de même pour l'ensemble de notre pays, explique l'honorable Gary Lunn, ministre des Ressources naturelles, au cours d'un récent voyage dans la collectivité la plus au Nord du Canada, soit fiord Grise (Nunavut). Il s'agit d'un lieu où des scientifiques canadiens recueillent des données géologiques sur la plate-forme continentale arctique."

"Les Forces canadiennes possèdent une vaste gamme de capacités qu'elles mettent fréquemment à la disposition d'autres ministères et organismes, souligne le Lgén Marc Dumais, Commandant du Commandement Canada. En fait, le Commandement Canada a été mis sur pied il y a deux ans pour s'assurer que nos partenaires du gouvernement ont un point de contact unique pour coordonner ce type de soutien de la part des Forces canadiennes."

Les recherches actuelles de Ressources naturelles Canada sont actuellement dirigées à partir d'un camp de base situé à 150 kilomètres au nord d'Eureka, sur l'île d'Ellesmere. L'Aurora, basé à la 14 Ere Greenwood, en Nouvelle-Ecosse, appuiera l'étude de la dorsale Alpha, sur la côte ouest de l'île. Cette étude vise à confirmer les droits de souveraineté canadienne pour explorer et exploiter les ressources des fonds marins au-delà de 200 miles nautiques, conformément à l'UNCLOS. Grâce à ses capteurs sous-marins et au soutien du personnel de Recherche et développement pour la Défense Canada, l'Aurora augmentera grandement la portée des efforts de cueillette de données.

DOCUMENTATION

Etude du fond océanique arctique par un CP140 Aurora

A la mi-avril, la Force aérienne déploiera dans l'Arctique canadien un CP140 Aurora, un aéronef de patrouille à long rayon d'action, pour aider à l'étude du fond océanique arctique, et ce, à la demande de Ressources naturelles Canada. L'Aurora et son équipage, soit 18 personnes dont un technologue supérieur de Recherche et développement pour la Défense Canada (RDDC), seront en déploiement du 19 au 29 avril 2008.

Ressources naturelles Canada (RNCan) et Pêches et Océans Canada (MPO) ont effectué des études de l'Arctique au cours des trois dernières années afin d'obtenir les données scientifiques nécessaires pour appuyer la présentation du Canada à la Commission des Nations Unies sur les limites du plateau continental, inscrite auprès de la Convention de l'ONU sur le droit de la mer (UNCLOS). La présentation du Canada devrait avoir lieu d'ici la fin de 2013.

Les caractéristiques géologiques des dorsales et des sédiments sous-marins ont une importance particulière, car elles aideront à confirmer la zone géographique souveraine du Canada au-delà de 200 miles nautiques. Après avoir rencontré des chercheurs de RNCan et du MPO, le personnel de RDDC a élaboré des moyens originaux d'utiliser des technologies militaires afin d'accroître la portée des études en cours.

L'équipage de l'Aurora prévoit effectuer trois vols de huit heures pour appuyer l'étude de la dorsale Alpha, au nord de l'île d'Ellesmere. L'équipage déploiera des récepteurs sismiques, aussi appelés géobouées, à l'extrémité nord de la zone étudiée, ce qui accroîtra grandement la portée de l'étude qui n'utiliserait autrement que de l'équipement civil. Les géobouées seront larguées à un intervalle de quatre kilomètres, ce qui accroît la zone de recherche de cent cinquante kilomètres.

Une fois larguées à partir de l'Aurora, les géobouées s'incrusteront dans la glace et, au lieu de détecter des sous-marins, ils détecteront des explosions contrôlées déclenchées plus au sud par des chercheurs de RNCan. Les données acoustiques sous-marines qui seront transmises à l'aéronef et immédiatement accessibles ou enregistrées et ultérieurement traitées.

Le son des explosions se propagera par différents chemins sur le fond océanique. En mesurant les différents intervalles de propagation du son, les scientifiques élaboreront une image sonore du fond océanique, donc une carte plus détaillée du fond de l'océan. Il s'agit de la première utilisation de technologie militaire dans la cartographie du fond océanique arctique. RDDC est en cours d'élaboration d'autres techniques pour l'étude de l'Arctique.

Etant donné sa vaste expérience dans la conduite d'expériences scientifiques à l'aide d'éléments militaires, notamment le CP140 Aurora, le personnel de RDDC Atlantique a été un partenaire clé lors de la planification de cette mission. RDDC est un organisme du ministère de la Défense nationale qui s'occupe des besoins scientifiques et techniques des Forces canadiennes.

Avec une portée de 9 266 kilomètres, le CP140 Aurora est actuellement le seul aéronef de patrouille à long rayon d'action des Forces canadiennes. Grâce à des progrès techniques et au programme de modernisation en cours, l'Aurora devient de plus en plus essentiel en tant que ressource stratégique de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (RSR) des Forces canadiennes.

Renseignements

  • Affaires publiques de la composante aérienne de
    de la Force multinationale, Winnipeg (Manitoba)
    Capitaine Steve Neta
    204-833-2500 poste 6795
    ou
    Affaires publiques, RDDC, Ottawa (Ontario)
    Bobbi-Jo Bradley
    613-992-7237
    ou
    Renseignements
    1-866-377-0811
    www.canadacom.forces.gc.ca