Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada
Gouvernement de Saskatchewan

29 févr. 2008 17h13 HE

Les gouvernements du Canada et de la Saskatchewan ainsi que Conservation de la nature Canada travaillent ensemble afin de protéger les trésors nationaux de la Saskatchewan

REGINA, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 29 fév. 2008) - La ministre de l'Environnement de la Saskatchewan, Nancy Heppner, et Lyle Saigeon, de Conservation de la nature Canada, se sont joints au ministre de l'Environnement du Canada, John Baird, pour annoncer la protection d'habitats sur la propriété de Big Valley dans la vallée de la rivière Qu'Appelle, en Saskatchewan. Cette initiative qu'ils annoncent aujourd'hui découle du Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada et qui prévoit un investissement de 225 millions de dollars pour la conservation des zones naturelles.

"Le gouvernement du Canada prend des mesures concrètes en vue de protéger les richesses naturelles du Canada", a affirmé le ministre Baird. "L'annonce d'aujourd'hui concernant la mise en réserve de terres dans la vallée de la rivière Qu'Appelle, un secteur important sur le plan environnemental, constitue un autre exemple qui traduit l'engagement du Premier ministre Harper et de notre gouvernement de soutenir les efforts de Conservation de la nature Canada et d'autres organismes voués à la conservation de certaines régions inestimables de notre grand pays. Il s'agit-là d'un exemple explicite des mesures que prend notre gouvernement en vue de protéger notre patrimoine naturel."

La propriété de Big Valley, dont la superficie occupe 136 hectares (336 acres) et qui a une valeur de plus de 490 000 dollars, accueille les communautés d'espèces animales et végétales parmi les plus diversifiées de la Saskatchewan. La propriété est bordée par un important marécage inscrit au centre de données provincial sur la conservation en tant que site privilégié pour les oiseaux migrateurs.

"La Saskatchewan regorge de magnifiques aires naturelles et la protection des terres de la vallée de la rivière Qu'Appelle a une valeur inestimable en ce qui a trait à la protection des espèces en péril et de leur habitat", a ajouté le Gerry Ritz, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et ministre régional pour la Saskatchewan. "Grâce à son Programme de conservation des zones naturelles, le gouvernement fédéral joue un rôle phare dans la conservation et la protection de notre environnement, et ce, pour le bien de tous les Canadiens."

Au printemps et à l'automne, la vallée de la rivière Qu'Appelle abrite un grand nombre de canards, de bernaches, de cygnes, de pélicans et de goélands. Plusieurs espèces inscrites aux listes fédérale et provinciale d'espèces en péril, notamment la grenouille léopard, le monarque, la Chevêche des terriers et le Pipit de Sprague ont été observées dans les environs.

"Le gouvernement de la Saskatchewan est fier de s'associer au gouvernement du Canada et à Conservation de la nature Canada dans la conservation de ce terrain important sur le plan environnemental dans la vallée de la rivière Qu'Appelle," a déclaré la ministre Heppner. "Nous faisons ainsi preuve de notre engagement de protéger et de conserver nos ressources naturelles partout dans la province."

Le Programme de conservation des zones naturelles est une importante initiative de travail sur le terrain qui vise à prendre des mesures concrètes pour préserver l'environnement du Canada et conserver son précieux patrimoine naturel au profit des générations actuelles et à venir. Le Programme devrait permettre de protéger de façon durable plus de 200 000 hectares (un demi-million d'acres) de terres écosensibles dans le sud du Canada.

"Grâce à la généreuse contribution du gouvernement du Canada, en conjonction avec l'inestimable soutien constant de la ministre de l'Environnement de la Saskatchewan et de nos nombreux donateurs commerciaux et privés, des réalisations telles le projet de Big Valley viennent renforcer nos réussites en matière de conservation dans le Canada entier," a indiqué Lyle Saigeon, vice président régional pour Conservation de la nature Canada en Saskatchewan.

FICHE D'INFORMATION

Le gouvernement du Canada protège et conserve l'environnement au moyen du Programme de conservation des zones naturelles

En mars 2007, dans le cadre de notre engagement à conserver et à protéger l'environnement naturel du Canada, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé que le gouvernement du Canada investira 225 millions de dollars dans le nouveau Programme de conservation des zones naturelles. Ce dernier soutient les organismes sans but lucratif ainsi que les organisations non gouvernementales à protéger les terres écosensibles afin de préserver nos divers écosystèmes, les espèces sauvages et leurs habitats.

Afin d'atteindre les objectifs du Programme, le gouvernement du Canada a conclu un accord avec Conservation de la nature Canada. Dans le cadre de cet accord, Conservation de la nature Canada va établir des partenariats avec des organisations non gouvernementales de conservation, comme Canards illimités Canada et d'autres fiducies foncières qualifiées. Ces organisations doivent investir un dollar pour chaque dollar reçu du gouvernement fédéral.

A partir d'un processus à fondement scientifique, Conservation de la nature Canada et ses partenaires déploient des efforts pour acquérir les terres écosensibles par le truchement de dons de terres, d'achats et d'accords d'intendance avec des propriétaires fonciers.

Aux termes du Programme de conservation des zones naturelles, la priorité est accordée aux terres qui revêtent une importance tant à l'échelle nationale que provinciale en assurant une protection de l'habitat des espèces en péril et des oiseaux migrateurs ou en améliorant les points de rencontre des aires protégées existantes et de leurs corridors, notamment les réserves nationales de faunes, les parcs nationaux ou les refuges d'oiseaux migrateurs.

Le Programme de conservation des zones naturelles complète d'autres initiatives et investissements considérables du gouvernement du Canada en matière de conservation, à savoir :

- 110 millions de dollars pour une période de deux ans pour l'application de la Loi sur les espèces en péril;

- 10 millions de dollars pour la Stratégie sur les aires protégées des Territoires du Nord-Ouest ;

- 30 millions de dollars pour la protection de la Great Bear Rainforest;

- 3 millions pour la restauration du Parc Stanley de Vancouver et du parc Point Pleasant d'Halifax;

- Le Programme d'intendance de l'habitat qui a attribué 19 millions de dollars, au cours des deux dernières années, à plus de 350 projets locaux de protection des espèces en péril et leur habitat;

- Le réseau des aires protégées du gouvernement du Canada, constitué de 51 réserves nationales de faune et 92 refuges d'oiseaux migrateurs;

- Le programme des dons écologiques, qui offre des incitatifs fiscaux aux propriétaires fonciers faisant don de leur titre foncier ou de servitude du patrimoine sur une terre écosensible. Dans son budget de mai 2006, le gouvernement du Canada a augmenté les incitatifs fiscaux pour les dons de terres en réduisant le taux d'inclusion du gain en capital pour les dons écologiques certifiés, les faisant ainsi passer de 25 p. 100 à zéro.

Enfin, le Programme de conservation des zones naturelles est une initiative importante "sur le terrain" qui permet la prise d'actions concrètes pour protéger l'environnement. On prévoit qu'à long terme, c'est plus d'un demi-million d'acres de terre écosensible qui seront protégées dans le sud du pays.

Also available in English

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    Eric Richer
    Attaché de presse
    613-286-6064
    ou
    Environnement Canada
    Relations avec les médias
    819-934-8008
    1-888-908-8008