Médecins pour un Canada sans fumée

Médecins pour un Canada sans fumée

17 janv. 2012 10h30 HE

Les groupes de santé demandent au fédéral de passer à l'action contre les nouveaux produits du tabac attrayants pour nos jeunes

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 17 jan. 2012) - À l'occasion de la Semaine nationale sans fumée, de nombreux organismes fédéraux et provinciaux de santé demandent à ce que l'on mette fin à la mise en marché des produits du tabac alléchants pour les jeunes.

"À l'ombre de la Colline parlementaire, nous avons facilement acheté des produits du tabac qui ressemblent à des bonbons," affirme le Dr Atul Kapur, président des Médecins pour un Canada sans fumée. "Il s'agit du même type de produits que le gouvernement a tenté d'interdire il y a de cela trois ans." Dr Kapur a présenté plusieurs des 19 produits différents disponibles en plus de 60 saveurs dans des tabagies et dépanneurs du centre-ville d'Ottawa.

Lorsque le Parlement a adopté la Loi restreignant la commercialisation du tabac auprès des jeunes au mois de septembre 2009, il était alors permis de croire que cette nouvelle loi allait mettre un terme à la vente de produits du tabac aromatisés destinés aux jeunes, tel que prévu. Plusieurs espéraient également que le gouvernement allait interdire le tabac sans fumée aromatisé ainsi que le tabac à shisha aromatisé pour les pipes à l'eau. Le 17 septembre 2008, le Premier ministre Harper a déclaré : "En tant que parent, j'ai été choqué de voir que le tabac est commercialisé de façon à séduire les enfants. Il n'est pas acceptable qu'on les aromatise et les emballe pour les faire ressembler à des bonbons, de la gomme ou des friandises aux fruits. Cette pratique n'est pas acceptable et nous ne la tolérerons plus."

Il y a trois ans, le gouvernement a adopté une loi afin de protéger les jeunes de la mise en marché des produits du tabac leur étant destinés, comme les petits paquets de cigarillos et des feuilles d'enveloppe faites de tabac. "Présentement, l'industrie du tabac exploite les faiblesses de cette loi. Ces entreprises ont modifié leurs produits afin de poursuivre la vente de petits cigares et des feuilles d'enveloppe dans de petits paquets abordables pour les jeunes. "Qui plus est, Santé Canada n'atteint même pas le seuil minimal international établi pour la taille des avertissements de santé pour ces produits," déplore le Dr Kapur.

"Le tabac sans fumée cause des maladies de la bouche très graves. Pourtant, ces produits, le tabac à priser et à chiquer, sont toujours sur le marché, disponibles en saveurs alléchantes pour nos jeunes et ce, sans mises en garde adéquates" souligne le Dr Robert MacGregor, président de l'Association dentaire canadienne. "Nous demandons une interdiction complète des produits du tabac aromatisés ainsi que des avertissements de santé efficaces sur tous les produits du tabac, y compris les produits de tabac sans fumée," a-t-il conclu.

Selon la Convention-cadre pour la lutte anti-tabac (CCLAT), ratifiée par le Canada en 2004, tous les produits du tabac doivent porter un avertissement de santé occupant au moins 30% de chaque face principale du paquet. Au Canada, on n'en exige aucun sur les cigares emballés individuellement ni sur le tabac à shisha. Aucun avertissement de santé pour les paquets de cigares, de tabac à pipe ou de produits de tabac sans fumée n'atteint par ailleurs la taille minimale établie par la CCLAT.

"Nous félicitons la ministre Aglukkaq d'exiger que les nouveaux avertissements sur les paquets de cigarettes recouvriront 75% de leurs faces principales d'ici quelques mois. À présent, nous l'invitons à faire de même pour tous les autres produits du tabac. Nous avons aussi besoin d'avertissements de santé aussi imposants et efficaces sur ceux-ci," de dire le Dr Kapur.

Selon lui, l'absence de mises en garde nous entraîne discrètement vers une autre épidémie de tabagisme. "Si l'on exigeait des avertissements importants sur tous les produits, et non pas seulement sur les cigarettes, nos enfants comprendraient jusqu'à quel point ces produits sont dangereux. Ils comprendraient que l'usage des cigares, des cigarillos, de la shisha, du tabac sans fumée ou des feuilles d'enveloppe pour faire leurs joints ne constituent que d'autres voies menant au tabagisme." Selon un sondage récent, seul un adolescent sur sept qui fume des cigarillos se définissait comme "fumeur".

Les groupes de santé demandent au Premier ministre de prendre les devants une fois de plus afin de colmater les brèches dans la loi. Il faut s'assurer, une fois pour toutes, qu'aucun produit du tabac aromatisé ne soit disponible sur le marché canadien. Il faut aussi interdire, une fois pour toutes, les petits paquets de produits du tabac abordables pour les jeunes. Nous demandons à la ministre de la Santé de mettre en place de nouveaux règlements exigeant des avertissements percutants et de grande taille sur tous les produits du tabac.

Les organisations nommées ci-dessous veulent que l'on mette fin à la vente de produits du tabac qui attirent les jeunes, et que soient mis en place des mises en garde efficaces sur l'ensemble des produits du tabac, pas seulement les cigarettes: Association dentaire canadienne, Association des droits de non-fumeurs, Clean Air Coalition of British Columbia, Coalition québécoise pour le contrôle du tabac, Flavour ... GONE!, Médecins pour un Canada sans fumée, Newfoundland and Labrador Alliance for the Control of Tobacco, Ontario Campaign for Action on Tobacco, Smoke-Free Nova Scotia.

Informations supplémentaires:

Les produits de tabac aromatisés http://www.smoke-free.ca/pdf_1/2009/Flavoured-French-June2009.pdf

Twitter: @MyDentalHealth (http://twitter.com/#!/mydentalhealth)

Facebook : Canadian Dental Health (http://www.facebook.com/pages/Canadian-Dental-Health/203452689666842)

Renseignements

  • Cynthia Callard, Directrice
    Médecins pour un Canada sans fumée
    613-233-4878 bureau
    613-600-5794 mobile
    www.smoke-free.ca

    Basia Vanderveen, Directrice, Communications
    Association dentaire canadienne
    613-523-5013 bureau
    613-898-8248 mobile
    www.cda-adc.ca