SOURCE: Société Parkinson Canada

Société Parkinson Canada

Parkinson SuperWalk

12 août 2015 06h00 HE

Les héros qui nous inspirent collectent des fonds et offrent soutien et espoir aux Canadiens dans le cadre de la Grande Randonnée Parkinson

TORONTO, ON--(Marketwired - 12 août 2015) - Les 12 et 13 septembre, près de 14 000 héros qui inspirent dans plus de 100 communautés partout au pays démontreront leurs superpuissances dans le cadre de la 25e Grande Randonnée Parkinson annuelle. Tous les ans, l'événement à la fois sensibilise le public et permet de collecter des fonds pour offrir éducation, ressources et soutien aux gens atteints de la maladie de Parkinson et à leur famille. Ces sommes vont aussi à la recherche comme celle de Kim Jameson, étudiante au doctorat à l'Université de la Colombie Britannique.

MmeJameson s'attaque à un des aspects les plus redoutables d'une maladie chronique qui affecte le cerveau. Elle interviewera des gens atteints de la maladie de Parkinson et leur famille, ainsi que divers professionnels de la santé multidisciplinaires sur la planification des soins de fin de vie. Elle développera un guide pour professionnels de la santé sur la façon d'engager les patients et leurs proches aidants quant à leurs valeurs, souhaits et convictions en matière d'interventions médicales, de gestion de la douleur et d'alimentation et d'hydratation artificielles, ainsi qu'autres aspects liés aux soins de fin de vie. Ses travaux sont financés par le Programme national de recherche de Société Parkinson Canada et par Instituts de recherche en santé du Canada.

" Je veux savoir ce qui empêche les médecins de soulever la planification des soins de fin de vie avec leurs patients ", explique Mme Jameson. " Ces conversations à l'avance, peuvent vraiment aider à soulager le stress et l'incertitude que peuvent avoir les patients et leur famille. Et il ne devrait pas incomber à la personne atteinte de la maladie de Parkinson et à sa famille de lancer pareilles discussions. "

DrPhilip Hébert est d'accord. Dr Hébert, âgé 63 ans, médecin de famille maintenant à la retraite qui a enseigné l'éthique professionnelle pendant plus de 25 ans, est atteint de la maladie de Parkinson.

Il a été diagnostiqué à l'âge de 44 ans, a récemment subi une opération de stimulation cérébrale profonde (SCP) avec succès et croit que, bien que ce soit au patient qu'en fin de compte revienne les décisions de fin de vie, il incombe aux médecins d'informer leurs patients sur leurs options, puis de les aider à déterminer ce qu'ils veulent et de les aider à appliquer leurs décisions.

" Ensemble, médecin et patient doivent prendre des décisions bien précises. Par exemple, il se peut que la personne atteinte de la maladie de Parkinson refuse toute intervention médicale l'aidant à respirer, mais si elle faisait une pneumonie, voudrait-elle vraiment que, temporairement, en pareil cas, on ne l'aide pas? C'est ce genre de décision qui doit être communiqué à l'avance ", dit-il.

Il peut aussi être difficile de déterminer quand pareilles conversations doivent avoir lieu. Dr Hébert croit qu'elles devraient être entreprises quand le médecin croit que le patient pourrait mourir dans l'année à venir. " Souvent, cela se produit après une chute grave ou les premiers signes de démence, lesquels pourraient aussi servir comme déclencheur de conversations sur ce que veut le patient. Ses proches aidants ou les membres de sa famille pourraient aussi être impliqués. Ainsi, ils connaîtraient eux aussi les vœux du patient. "

MmeJameson indique aussi que le moment où ont lieu ces discussions sur les soins de fin de vie peut s'avérer particulièrement difficile à déterminer dans le cas des gens atteints de la maladie de Parkinson puisque la progression de la maladie varie tellement d'une personne à l'autre. " Et bien sûr tout le monde veut trouver un équilibre entre espoir et dénouements futurs possibles tout en gardant les vœux du patient à l'avant-plan. "

Après 20 ans de vie avec la maladie de Parkinson, DrHébert est pleinement engagé dans son travail et dans sa vie. Il siège au conseil d'administration de Société Parkinson Canada depuis cinq ans et prévoit participer à la Grande Randonnée Parkinson de nouveau le 13 septembre. Venez vous joindre à Dr Hébert et aux milliers d'autres héros qui inspirent partout au Canada qui se portent bénévoles et participent à la Grande Randonnée Parkinson. Ensemble, nous souhaitons collecter trois millions de dollars pour continuer à appuyer les Canadiens atteints de la maladie de Parkinson et leur famille, ainsi qu'à chercher une guérison.

Pour faire un don ou pour trouver une randonnée et vous y inscrire, visitez-nous en ligne à www.parkinsonsuperwalk.ca. Suivez la Grande Randonnée Parkinson sur Facebook ou sur Twitter : @SuperWalk. Pour en savoir plus sur la maladie de Parkinson et pour connaître les ressources qu'offre votre communauté, visitez www.parkinson.ca ou composez 1 800 565-3000.

À propos de la Grande Randonnée Parkinson
Depuis 1990, la Grande Randonnée Parkinson a permis de collecter plus de 31 millions de dollars et d'investir dans des communautés partout au Canada et d'offrir éducation fondée sur des données probantes, la défense des droits et les services de soutien. Les sommes collectées lors de la Grande Randonnée Parkinson servent aussi d'appui au Programme national de recherche de Société Parkinson Canada. Depuis 1981, plus de 24 millions de dollars ont été investis dans plus de 450 projets visant à cerner les causes et à améliorer les traitements et pour qu'un jour, il y ait guérison.

Sur la maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson est une maladie neurologique dégénérative pour laquelle aucune guérison n'existe. Plus de 100 000 Canadiens et plus 6 millions de gens partout au monde en sont atteints. On prévoit qu'en 2031, ce chiffre aura doublé au Canada. Depuis 1965, Société Parkinson Canada et son réseau de partenaires, de sections régionales et de groupes de soutien offrent soutien, éducation, défense des droits et financement à la recherche.

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2015/8/6/11G049961/Images/Jameson_Kim-198412774081.jpg

Renseignements

  • Pour en savoir plus, communiquez avec :
    Kelly Mills
    Société Parkinson Canada
    1 800 565-3000 poste 3469
    416-227-9700, poste 3469
    kelly.mills@parkinson.ca

Multimédia