Banro Corporation
NYSE MKT : BAA
TSX : BAA

Banro Corporation

17 déc. 2015 10h00 HE

Les initiatives 2015 de développement social de la Fondation Banro se concentrent sur l'agriculture durable et la construction d'infrastructures

TORONTO, CANADA--(Marketwired - 17 déc. 2015) - Banro Corporation (« Banro » ou la « Société ») (NYSE MKT : BAA ; TSX : BAA) a le plaisir de présenter un rapport sur les réalisations 2015 de la Fondation Banro, un organisme de bienfaisance enregistré dans la République démocratique du Congo (la « RDC »), qui investit dans l'éducation, les soins de santé, l'agriculture durable et le développement de l'infrastructure sociale. Depuis 2005, la Fondation Banro a réalisé plus de 70 projets de développement social dans l'Est de la RDC.

Agriculture durable

Promouvoir le développement d'une agriculture durable et l'autosuffisance économique est une tâche cruciale dans l'Est de la RDC. Pour relever ce défi, en 2015, la Fondation Banro a fait de l'agriculture durable l'axe principal de sa stratégie. Cet effort s'est concentré principalement sur le projet d'agriculture Fundi, qui est situé à 15 kilomètres de la mine aurifère de Namoya, exploitée par la Société.

Ce projet a commencé en 2014 avec la plantation de 100 hectares de maïs et de manioc. La première récolte est actuellement vendue dans l'ensemble de la région, en réponse à une pénurie locale de denrées alimentaires, en particulier de maïs. La deuxième plantation, commencée à la fin du mois de septembre 2015, a consisté en un ensemencement de maïs, de manioc et de soja sur 250 hectares. La ferme emploie actuellement plusieurs personnes du village de Fundi et des villages voisins, et emploiera un nombre croissant de personnes locales, avec l'augmentation, au fil du temps, de la surface cultivée.

Les buts du projet Fundi sont multiples : créer des emplois et générer des revenus, fournir un nouvel approvisionnement alimentaire pour la région et ouvrir de nouveaux marchés pour les produits agricoles locaux, et, peut-être plus important encore, servir de ferme modèle pour les habitants de la région et transférer des aptitudes agricoles améliorées aux cultivateurs locaux. Ce dernier objectif est déjà en cours de réalisation. La mine aurifère de Namoya, exploitée par Banro, travaille actuellement sur la transition d'environ 600 anciens mineurs artisanaux en cultivateurs dans six villages différents. Ces nouvelles communautés agricoles sont aidées par la ferme de Fundi, qui leur fournit des semences hybrides, leur prête des tracteurs pour le labourage et leur offre une expertise agricole.

En marge du projet agricole de Fundi, le gouvernement provincial du Maniema a demandé à la Fondation Banro de remettre en état et de gérer l'exploitation de la seule ferme semencière de la région, située à Kisamaba, dans la province du Maniema. Il s'agit d'un effort majeur, impliquant des investissements substantiels et la reconstruction complète d'infrastructure agricoles et de logement, financée par des donateurs internationaux. La ferme semencière a le potentiel de jouer un rôle important dans le développement agricole de la région, en fournissant aux agriculteurs de l'ensemble de la province du Maniema et au-delà, les semences dont ils ont tant besoin, à des prix compétitifs. Une entente avec le gouvernement provincial est en cours de finalisation.

Développement de l'infrastructure sociale

Depuis l'achèvement de la construction de deux écoles secondaires en 2009, la priorité absolue de la Fondation Banro depuis de nombreuses années a été le développement de l'infrastructure sociale. Cela comprend la construction de 10 écoles et la rénovation de 2 autres écoles, accueillant plus de 7 000 élèves, la construction d'une résidence pour femmes à l'université de Kindu dans la province du Maniema, la construction de cinq établissements de soins de santé, la réalisation de quatre systèmes d'eau potable desservant 33 000 personnes et de nombreux autres projets.

La Fondation a poursuivi de tels projets en 2015 avec la construction d'un établissement de soins de santé dans les régions rurales, grâce à un contrat avec le BCECO, une agence multilatérale financée par l'État de la RDC. En vertu de ce même contrat, la Fondation Banro commencera bientôt la construction d'un deuxième établissement de soins du Maniema en 2016.

Un autre projet d'infrastructure sociale en cours est la construction de la troisième phase du marché Nabuntalaga à Luhwindja, au Sud-Kivu. Les deux premières étapes du projet ont rapidement été remplies à pleine capacité et le comité local de la Fondation Banro, composé de dirigeants de communautés locales, a recommandé la construction d'une troisième et dernière phase. Les marchés régionaux sont essentiels pour le développement économique local, car ils servent de catalyseur pour les échanges commerciaux de biens et augmentent les échanges monétaires.

En outre, plusieurs petits projets de la Fondation Banro ont été maintenus au cours de l'année, notamment une série de programmes de bourses d'études pour des jeunes locaux, qui offrent un appui financier à 26 étudiants de quatre universités congolaises, cinq élèves du niveau secondaire dans une école technique avancée dans la ville de Bukavu, et un étudiant de troisième cycle dans une université sud-africaine.

Initiatives des employés de Banro

Des employés de Banro, travaillant de leur propre initiative, ont également fait un certain nombre de contributions importantes au développement social local, au cours de l'année 2015. À la mine aurifère de Twangiza, exploitée par la Société, dans la province du Sud-Kivu, les employés se sont regroupés pour créer « Main de compassion », qui se consacre à aider les pauvres et les défavorisés de leur région. Parmi de nombreux projets, « Main de compassion » a fourni une aide importante à près de 100 familles démunies de la communauté, en offrant des vêtements pour les élèves des écoles primaires locales et en organisant un tournoi de football communautaire afin d'amasser des fonds et d'acheter du bétail pour un orphelinat local. Les employés de la mine aurifère de Namoya, également exploitée par Banro, ont lancé leur propre « Main de compassion » le 12 décembre, avec des plans immédiats d'assistance aux familles dans le besoin pendant la période des fêtes.

Un des dirigeants de la Société, à Toronto, et sa femme, ont travaillé avec une ONG canadienne, afin d'expédier 25 000 livres de cours en langue française pour les écoles construites par la Fondation Banro dans l'Est de la RDC. Ces livres ont été distribués par la Fondation et une demande pour un deuxième envoi a été faite. Ce ne sont là que deux exemples des nombreuses initiatives prises par notre personnel pour venir personnellement en aide aux familles et aux personnes locales.

Prix 2015 pour la performance sociale

Outre ce qui précède, Banro, de par ses activités d'exploration et d'exploitation minière, apporte une contribution substantielle à l'amélioration de la situation économique en RDC. En octobre 2015, ces contributions ont été officiellement reconnues lorsque Banro a reçu le prix du « Meilleur investissement social » dans le cadre de la Remise de prix de l'industrie minière en RDC, événement tenu le 15 octobre 2015 à Kinshasa, en RDC. Arnold T. Kondrat, fondateur de la société, était quant à lui en lice dans la catégorie pour l'ensemble de la carrière.

Les contributions de l'entreprise au développement économique des provinces du Sud-Kivu et du Maniema, dans l'Est de la RDC, où ses deux mines aurifères et ses projets d'exploration sont situés, sont considérables. Elles comprennent la création de milliers d'emplois dans le domaine du renforcement des capacités dans l'ensemble de la région, la construction d'infrastructures importantes, y compris la remise en état de plus de 500 kilomètres de routes publiques et de 90 ponts et gués, la promotion de grande envergure des entreprises et des chaînes d'approvisionnement locales, la promotion de nouveaux moyens de subsistance durables pour les gens vivant près de ses sites.

Il s'agit du deuxième prix décerné à Banro en RDC en 2015. En mai, les filiales de l'entreprise dans la province du Sud-Kivu ont été nommées « Meilleur employeur » au Sud-Kivu pour la création d'emplois et pour la qualité des salaires et des avantages sociaux offerts aux employés. Lors de la remise du prix, les porte-paroles syndicaux ont également loué la contribution de Banro dans la lutte contre le chômage des jeunes et son rôle dans la création d'emplois, de par son recours à des entrepreneurs et à des fournisseurs de services locaux.

Banro Corporation est une entreprise canadienne d'exploitation aurifère axée sur la production de la mine de Twangiza, qui a commencé sa production commerciale le 1er septembre 2012, et sur l'achèvement de sa deuxième mine aurifère à Namoya, située à environ 200 kilomètres au sud-ouest de la mine aurifère de Twangiza. Les objectifs à long terme de l'entreprise incluent le développement de deux autres projets aurifères importants, détenus en propriété exclusive : Lugushwa et Kamituga. Les quatre projets, dont chacun possède un permis d'exploitation minière, sont situés le long de la ceinture aurifère Twangiza-Namoya de 210 kilomètres dans les provinces du Sud-Kivu et du Maniema de la RDC. Toutes les activités commerciales sont effectuées de manière responsable pour la société et l'environnement.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter notre site Web à www.banro.com.

Renseignements

  • Martin Jones
    +1 (416) 366-2221, poste 3213
    1-800-714-7938, poste 3213
    info@banro.com