London Health Sciences Centre

London Health Sciences Centre

08 déc. 2011 07h34 HE

Les inscriptions au programme de formation des "chirurgiens canadiens du futur" atteignent de nouveaux sommets en 2011.

L'essor de la chirurgie non effractive se poursuivra au Canada, promettant des retombées positives sur les temps de guérison des patients et les coûts du système de santé.

LONDON, ONTARIO--(Marketwire - 8 déc. 2011) -

A l'attention des directeurs de l'information : Une photo accompagnant ce communiqué est disponible sur le fil photo de La Presse Canadienne via Marketwire.

Un programme de formation en chirurgie conçu pour préparer les « chirurgiens du futur » à la pratique de la chirurgie non effractive a enregistré un nombre record d'inscriptions en 2011 - une augmentation représentant trois fois les résultats de 2008 - et poursuivra sur sa montée en 2012, a annoncé aujourd'hui le London Health Sciences Centre.

Conçu pour dispenser aux chirurgiens une formation pratique sur les aspects cognitifs et techniques révolutionnaires de l'endoscopie gastro-intestinale, de la vidéo endoscopique, des technologies émergentes et des techniques non effractives, les cours de la Society of American Gastrointestinal and Endoscopic Surgeons (SAGES) donnés au London Health Sciences Centre par l'intermédiaire du Canadian Surgical Technologies and Advanced Robotics (CSTAR) auront été suivis par 48 résidents en chirurgie avant la fin de 2011, dans le cadre de trois cours distincts. En 2008, on ne comptait que 18 participants. Pour la première fois, on a dû recourir à une liste d'attente pour l'inscription de résidents en chirurgie en provenance de partout au Canada, et l'on prévoit une augmentation encore en 2012 alors que la formation pourrait intéresser jusqu'à 75 chirurgiens. La SAGES est un organisme mondialement reconnu qui se veut un chef de file de la chirurgie, plus particulièrement en chirurgie gastro-intestinale et endoscopique, dans le but d'optimiser les soins prodigués aux patients grâce à la formation, à la recherche et à l'innovation. La SAGES compte plus de 6 000 chirurgiens et professionnels de la santé alliés.

« Nous sommes heureux que le programme CSTAR du LHSC soit utile à la formation de la prochaine génération de chirurgiens canadiens, déclare Bonnie Adamson, présidente et chef de la direction du London Health Sciences Centre. Le partenariat qui unit CSTAR et la SAGES procure une formation de pointe ayant des applications directes sur les soins des patients. »

« La croissance et la réussite de ce programme de formation des chirurgiens du futur dans le cadre de la pratique évolutive de la chirurgie non effractive constituent d'importantes avancées dans le domaine des soins de santé au Canada, avancées qui pourraient avoir des retombées très positives à la fois pour les patients et pour notre système de soins de santé surchargé, » a souligné le Dr Christopher Schlachta, directeur médical du CSTAR et professeur de chirurgie et d'oncologie à la School of Medicine and Dentistry de l'Université de Western Ontario.

Le Dr Schlachta a ajouté que la chirurgie non effractive jouera un rôle de plus en plus central au sein du système de santé canadien, en permettant des séjours plus courts en milieu hospitalier, un plus faible taux d'infection et de réadmissions, un retour plus rapide à la vie normale pour les patients et une réduction des coûts pour les établissements. Se fondant sur des données cliniques probantes et les recommandations d'experts, une approche non effractive est considérée comme étant la meilleure option pour le traitement de nombreuses affections gastro-intestinales bénignes ou malignes et particulièrement dans les cas de cancer du côlon.

« Les chirurgiens d'aujourd'hui doivent maîtriser les nouvelles compétences techniques liées à la chirurgie non effractive » ajoute le Dr Allan Okrainec, membre du personnel enseignant du programme des résidents CSTAR-SAGES, directeur de programme, chargé de cours et directeur de la chirurgie non effractive au Temerty/Chang Telesimulation Centre, University Health Network, Université de Toronto. Comme on a de plus en plus recours à la laparoscopie dans le cadre d'interventions courantes, le chirurgien généraliste se doit d'être en mesure d'exécuter des interventions laparoscopiques de base et avancées. Ce programme aide les résidents canadiens à acquérir ces compétences chirurgicales importantes. »

L'un des participants au programme de la SAGES offert par le CSTAR en 2011 a qualifié ce dernier d'initiative déterminante pour les chirurgiens canadiens et de source d'avantages positifs pour les patients et l'ensemble du système de santé.

« Au Canada, la formation des résidents a fait d'énormes pas en avant grâce au programme de la SAGES offert par le CSTAR du LHSC, et ceux d'entre nous qui y participons à cette étape sommes vraiment privilégiés de profiter de cette occasion stimulante de faire avancer la formation en chirurgie non effractive, a affirmé pour sa part la Dre Kelly Vogt, chef résidente du service de la chirurgie, Université de Western Ontario. Cette formation vient combler les lacunes actuelles de la formation des résidents en chirurgie et nous permet de progresser davantage à titre de chirurgiens dédiés à l'optimisation des résultats sur la santé des patients dans le contexte d'un certain nombre d'interventions chirurgicales. »

« Nous avons connu un immense succès aux États-Unis avec ce programme de formation des résidents et nous sommes fiers de travailler à cette étape avec le LHSC et CSTAR à London, en Ontario, pour faire de ce programme un succès équivalent au Canada, a souligné le Dr Steven Schwaitzberg, président de la SAGES. Nous sommes très heureux de ce qui a déjà été accompli et nous sommes impatients d'offrir un soutien continu au CSTAR dans le cadre de notre rôle de chef de file du secteur extrêmement important et en évolution constante que sont la chirurgie et les soins de santé. La participation continue d'augmenter, et 2012 sera une autre année extraordinaire quant aux avancées dans la formation des résidents en chirurgie. »

À propos du London Health Sciences Centre (LHSC)

Le London Health Sciences Centre est à l'avant-garde de la médecine au Canada depuis 136 ans et offre la gamme la plus vaste de services cliniques spécialisés en Ontario. Se fondant sur les traditions de ses hôpitaux fondateurs qui préconisent de procurer des soins compatissants dans un contexte de formation universitaire, le London Health Sciences Centre comprend le Children's Hospital, le South Street Hospital, le University Hospital, le Victoria Hospital, deux centres de médecine familiale et deux instituts de recherche, le Children's Health Research Institute et le Lawson Health Research Institute, une initiative de recherche conjointe avec St. Joseph's Health Care, de London. À titre de leader en matière de découvertes médicales et de recherche en santé, le London Health Sciences Centre a à son actif plus de 50 premières internationales et nationales et attire l'attention de cliniciens et de chercheurs de premier ordre en provenance des quatre coins du monde. Comme il s'agit d'un centre d'aiguillage régional, le London Health Sciences Centre soigne les patients dont les affections sont les plus complexes sur le plan médical, y compris les adultes et les enfants gravement blessés du sud-ouest de l'Ontario et d'ailleurs. Près de 15 000 membres du personnel, médecins, étudiants et bénévoles y prodiguent des soins dans le cadre de plus d'un million de visites de patients par année. Pour obtenir un complément d'information, visitez le www.lhsc.on.ca.

À propos du Canadian Surgical Technologies and Advanced Robotics (CSTAR)

Programme du London Health Sciences Centre (LHSC) et pivot dans le domaine de l'innovation chirurgicale, le Canadian Surgical Technologies and Advanced Robotics (CSTAR) consiste en un établissement de formation multidisciplinaire en matière de chirurgie non effractive et de robotique de pointe. CSTAR est le centre national canadien dédié à la mise au point et à l'évaluation de la prochaine génération des technologies et des techniques de chirurgie non effractive et d'intervention, y compris la robotique. CSTAR forme les chirurgiens du futur et diffuse son expertise dans tous les coins du globe. Se fondant sur les premières mondiales et nationales réalisées par les chirurgiens de London, CSTAR a été lancé en décembre 2001. CSTAR est un programme de recherche issu de la collaboration du London Health Sciences Centre (LHSC), du Lawson Health Research Institute (Lawson), de l'Université de Western Ontario (Western) et du St. Joseph's Health Care, de London (St. Joseph's). Pour obtenir un complément d'information, visitez le www.lhsc.on.ca/About_Us/CSTAR/.

À propos de la Society of American Gastrointestinal and Endoscopic Surgery (SAGES)

La SAGES représente une communauté mondiale de chirurgiens qui peuvent offrir la chirurgie non effractive, l'endoscopie et les techniques émergentes aux patients de tous les pays. La SAGES représente plus de 6 000 chirurgiens et professionnels de la santé alliés. La société se veut un chef de file de la chirurgie, plus particulièrement en chirurgie gastro-intestinale et endoscopique, dans le but d'optimiser les soins prodigués aux patients grâce à la formation, à la recherche et à l'innovation. Pour obtenir un complément d'information, visitez le www.sages.org.

Visitez le site Web du LHSC destiné aux médias à l'adresse www.lhsc.on.ca/media.

Renseignements

  • Pour les questions des médias, veuillez communiquer avec :
    London Health Sciences Centre
    Michele Martin
    Corporate Communications and Public Relations
    519 685-8500, poste 77062
    Michele.Martin@lhsc.on.ca / www.lhsc.on.ca