Alliance Canada en tête

Alliance Canada en tête

27 févr. 2014 11h15 HE

Les investisseurs japonais et taïwanais vont découvrir le secret le mieux gardé du monde : le Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 27 fév. 2014) - Les investisseurs japonais et taïwanais vont avoir la chance de découvrir le secret le mieux gardé du monde. En effet, du 24 février au 4 mars, un groupe de dirigeants du gouvernement et du milieu des affaires canadiens va se rendre à Tokyo, Osaka, Nagoya et Taipei.

Michael Darch est le président de l'Alliance « Canada en tête », le groupe de 12 membres qui travaille en partenariat avec Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada afin de parler du Canada et de ses atouts.

« Le Canada ne vient peut-être pas immédiatement à l'esprit de la plupart des investisseurs internationaux, mais il le devrait », explique M. Darch, qui poursuit en expliquant pourquoi.

  • Forbes et Bloomberg affirment que le Canada est le meilleur pays du G20 pour les affaires.
  • The Economist prédit que, de 2014 à 2018, le Canada sera le meilleur pays du G7 pour les affaires.
  • Selon la Banque mondiale, le Canada est le pays du G7 où il est le plus facile de démarrer une entreprise.
  • Pour la sixième année consécutive, le Forum économique mondial a déclaré que le système bancaire canadien était le plus solide au monde.
  • Les taux canadiens d'imposition des sociétés sont les plus bas en Amérique du Nord.

« Pour couronner le tout, se réjouit M. Darch, les accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux du Canada offrent aux investisseurs internationaux un accès incomparable aux marchés du monde entier. »

À titre d'exemple, M. Darch cite l'Accord économique et commercial global conclu entre le Canada et l'Union européenne. Quand cette entente entrera en vigueur, les investisseurs étrangers auront un accès préférentiel aux marchés européens et nord-américains - quelque 980 millions de consommateurs et un PIB combiné de 35 billions de dollars.

Grâce aux négociations visant à mettre en place un accord de libre-échange entre le Canada et le Partenariat transpacifique et aux pourparlers avec l'Inde, la Corée et le Japon, les investisseurs étrangers qui font des affaires au Canada vont avoir accès à un nombre encore plus grand de marchés mondiaux.

« Ajoutez à cela les dépenses de 800 milliards de dollars qu'on prévoit faire au pays dans le pétrole et le gaz, les mines et les projets d'infrastructures municipales et vous commencerez à saisir à quel point les possibilités d'investissement au Canada sont intéressantes », affirme M. Darch.

Au cours des neuf jours de la mission, des séminaires consacrés aux investissements et des rencontres individuelles entre investisseurs et entreprises canadiennes permettront de faire valoir les perspectives qu'offrent les domaines suivants :

  • Technologies de l'information et de la communication
  • Fabrication de pointe
  • Sciences de la vie
  • Technologies propres
  • Agroalimentaire

Un des points forts du programme résidera dans les allocutions que le sous-gouverneur de la Banque du Canada, John Murray, fera à Tokyo et à Osaka les 25 et 26 février respectivement.

À Nagoya, l'accent sera mis sur la fabrication de pointe et l'agroalimentaire tandis qu'à Taipei, un sommet sur l'investissement se penchera sur les débouchés que représentent la cybersanté et l'innovation.

Selon Michael Darch, les investisseurs japonais et taïwanais qui assisteront aux présentations et discussions pourront s'attendre à quelque chose de plus - une approche plus rationnelle et réfléchie de la prise de décision.

« Les 12 villes qui forment l'Alliance « Canada en tête » représentent 54 % de la population canadienne, 56 % des emplois au Canada et 59 % du PIB du pays. De 2007 à 2012, ces grandes villes comptaient pour 72 % de la croissance du PIB et 90 % de la croissance de l'emploi au Canada.

Au lieu de rivaliser entre elles, ces villes - et les régions qu'elles représentent - travaillent de concert et aident les investisseurs à comprendre leurs forces respectives et les raisons incontestables pour lesquelles ils devraient faire des affaires au Canada. »

Selon M. Darch, cette collaboration évite que les investisseurs potentiels se retrouvent devant un nombre ahurissant de propositions concurrentes à essayer d'évaluer - alors que les villes, les provinces et les régions tentent chacune de se surpasser.

« Nous avons une approche totalement différente, explique M. Darch. Notre rôle est d'aider les investisseurs à jumeler leurs objectifs aux possibilités et capacités offertes par nos villes et régions membres. Quand on collabore, les investisseurs y gagnent. »

Constituée légalement en 2012, l'Alliance « Canada en tête » est formée des 12 grandes villes canadiennes que sont Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton, Halifax, Québec, Winnipeg, la région de Waterloo, London et Saskatoon. L'Alliance aide les entreprises internationales à déterminer les meilleures stratégies d'expansion commerciale.

Renseignements

  • Alliance Canada en tête
    Liz Zhang
    Coordinatrice de projets, Communications
    M: +1 (613) 863-6729
    lzhang@considercanada.com

    Alliance Canada en tête
    80, rue Aberdeen, bureau 100
    Ottawa (ON) Canada K1S 5R5