Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

22 sept. 2010 09h00 HE

Les jeunes adultes et l'alcool : Quand boire devient-il excessif?

La première conférence Bill Deeks examine les facteurs à l'origine d'une consommation excessive de boissons alcoolisées

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 22 sept. 2010) - Les étudiants canadiens de premier cycle sont trois fois plus susceptibles d'adopter des habitudes dangereuses hebdomadaires de consommation d'alcool que l'ensemble de la population. Pour mettre cette question en exergue, le Centre de la lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) organise, en partenariat avec la chaire de recherche en matière d'abus de substances de l'Université de la Saskatchewan, la première conférence Bill Deeks, Quand boire devient-il excessif? Discuter pour changer : Les jeunes adultes et l'alcool, au Collège St. Thomas More, de Saskatoon. Cette activité sera également accessible en ligne par le biais d'une webémission nationale en direct.

La chaire de cette série de conférences du CCLAT vise à sensibiliser le public aux questions concernant les dommages liés à la consommation d'alcool et toute autre drogue, tout en offrant une tribune propice à l'échange de divers points de vue, dans le but d'apporter des changements positifs en matière de santé et de bien-être de tous les Canadiens.

« Les habitudes dangereuses des jeunes adultes en matière de consommation continuent de nous préoccuper, surtout en cette période de l'année, explique Michel Perron, premier dirigeant du CCLAT. « C'est la raison pour laquelle nous entamons un dialogue à la fois ouvert et franc pour examiner des points de vue divers sur la question, aussi bien par le biais du marketing que des normes sociales et le recours à des outils susceptibles de réduire les dangers que l'alcool peut représenter pour ces jeunes adultes. En incitant les jeunes à discuter de la question suivante : Quand boire devient-il excessif, nous espérons engager une discussion sur le changement qui puisse encourager les jeunes à adopter des habitudes de modération, par opposition à leurs habitudes d'enivrement.

Le conférencier principal, André Picard, du journal The Globe and Mail dirigera les quatre experts dans leur examen de la perception de l'alcool des jeunes adultes, de l'influence du marketing et de la publicité sur les habitudes de consommation et des stratégies adoptées en société pour consommer avec modération. M. Picard, l'un des plus grands auteurs canadiens sur les politiques publiques, prendra lui-même la parole pour s'exprimer sur le rôle joué par les médias dans le fait que les jeunes considèrent une consommation excessive d'alcool comme étant une chose tout à fait normale.

Les quatre experts qui viendront se joindre à M. Picard sont : Martina Matthewson, étudiante en sociologie de l'Université de la Saskatchewan, qui parlera de la perception qu'ont les jeunes adultes au sujet de l'alcool, Fran Wdowczyk, conseillère spéciale du premier dirigeant à l'Université de Toronto à Scarborough, qui parlera du rôle du marketing et de la publicité dans les habitudes de consommation d'alcool, Louis Gliksman, Ph.D., scientifique principal du département de recherche sociale et épidémiologique du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CTSM), qui donnera un aperçu des options de politiques disponibles pour réduire les dommages liés à l'alcool et Barbara Robinson, chef du Programme de conseils en matière d'alcoolisme et de toxicomanie du Saskatchewan Institute of Applied Science and Technology (SIAST), qui parlera des stratégies et des approches auxquelles les jeunes peuvent recourir pour boire de façon responsable en société.

« En Saskatchewan, l'alcool est la drogue qui est consommée le plus fréquemment, » de préciser Colleen Dell, chaire de recherche en abus de substance de l'Université de la Saskatchewan. « Nous sommes heureux de travailler avec le CCLAT pour sensibiliser le public dans un forum public ouvert à l'existence des risques et des vulnérabilités associés à la consommation d'alcool. Plus nous parviendrons à engager les jeunes et les Canadiens (dans l'ensemble), mieux nous pourrons influer sur les politiques, nous concentrer sur la prévention en matière d'alcool et développer nos connaissances liées aux niveaux adéquats de consommation. »

La série de conférences Bill Deeks rend hommage à sa carrière et à son engagement à long terme visant à réduire les dommages reliés aux drogues et à l'alcool. Bill Deeks a été président du conseil d'administration du CCLAT de 1993 à 2001.

La conférence Bill Deeks, qui est d'ailleurs gratuite et ouverte au public aura lieu :

Date : le 22 septembre 2010
Heure : de 19 h à 21 h HAR
Lieu : Auditorium Fr. O'Donnell, St. Thomas More College
de l'Université de la Saskatchewan

Pour savoir ce qu'il faut faire pour assister à la webémission en direct, veuillez visiter :
http://www.ccsa.ca/Eng/NewsAndEvents/Events/ChairLectureSeries

Au sujet du CCLAT :

Doté du mandat prescrit par la loi de réduire les dommages liés à l'alcool et aux drogues, le Centre de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) joue un rôle de leader dans le domaine des priorités nationales, favorise l'application des connaissances dans les domaines concernés et établit des partenariats durables maximisant les efforts collectifs. Le CCLAT bénéficie du soutien financier de Santé Canada.

Au sujet de la chaire de recherche en matière d'abus de substances de l'Université de la Saskatchewan :

Le mandat du président est d'augmenter la capacité de recherche dans le domaine de l'abus de substances, de renforcer la formation des intervenants en toxicomanie et favoriser le recours efficace à la prévention de l'abus de substances et à son traitement. Ce poste est financé au moyen d'une subvention du ministère de la santé de la Saskatchewan.

Renseignements

  • CCLAT
    Yasmina Pepa, conseillère en communication
    613-235-4048, poste 276
    ypepa@ccsa.ca