BMO Groupe financier

TSX : BMO
NYSE : BMO


BMO Groupe financier

10 mai 2013 09h00 HE

Les jeunes devraient bien s'en tirer : Un rapport de la Direction des études économiques de BMO montre que le pouvoir d'achat augmente, même chez les jeunes Canadiens

- Le rapport donne à penser que la continuation de la croissance de la rémunération des deux dernières décennies devrait faire en sorte que les jeunes Canadiens aient plus de pouvoir d'achat que leurs parents pendant leur vie.

- L'amélioration des conditions du marché du travail depuis le milieu des années 90 - menée par les secteurs des ressources et de l'habitation - serait responsable de la croissance de la rémunération.

- Selon le rapport de BMO sur la confiance des entreprises, le quart des propriétaires au Canada prévoient que la taille de leur effectif augmentera en 2013.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 10 mai 2013) - La continuation de la croissance des revenus au cours des deux dernières décennies devrait faire en sorte que les jeunes Canadiens aient plus de pouvoir d'achat que leurs parents au cours de leur vie, selon un rapport rendu public par la Direction des études économiques de BMO.

Le rapport montre qu'une hausse de la croissance de la rémunération, mue en partie par les booms dans les secteurs des ressources et de l'habitation, a généré des gains raisonnables du pouvoir d'achat depuis le milieu des années 90, en moyenne d'un peu plus de 1 % par an.

« Depuis 1996, le revenu médian réel a augmenté pour tous les groupes d'âge, avec une hausse de 18 % jusqu'en 2010 », a déclaré Sal Guatieri, vice-président, BMO Marchés des capitaux. « De plus, le gain annuel de 1,2 % a été plus du double de celui des États-Unis pendant cette période. »

Le rapport indique que la hausse du revenu médial qui a débuté au milieu des années 90 correspond à une hausse semblable de la rémunération du travail, alors que la rémunération totale réelle du travail a progressé de 24 % depuis 1996 - environ sept fois plus rapidement que la période de 15 ans précédente.

« Cette tendance à la hausse du revenu devrait se poursuivre, bien que plus lentement à court terme, alors que l'économie reviendra au plein emploi l'an prochain », a ajouté M. Guatieri.

M. Guatieri a fait observer qu'une nouvelle croissance, même modeste, des revenus permettrait aux jeunes, qui ont perdu beaucoup de pouvoir d'achat par rapport à leurs aînés des années 70 en raison de graves récessions et d'une fréquentation accrue des écoles secondaires, de connaître une plus forte augmentation du pouvoir d'achat alors qu'ils accèdent à des emplois mieux rémunérés au cours de leur carrière.

L'amélioration des conditions du marché du travail constitue un facteur clé

Globalement, le rapport attribue la hausse de la rémunération à l'amélioration des conditions du marché du travail depuis le milieu des années 90, les principaux facteurs étant les taux d'emploi et d'activité plus élevés et la baisse du chômage.

Le rapport de BMO sur la confiance des entreprises montre que les conditions du marché du travail pourraient continuer à soutenir les revenus dans un proche avenir, car un propriétaire d'entreprise sur quatre (24 %) s'attend à ce que son effectif augmente en 2013, tandis que les grandes entreprises sont plus susceptibles que les petites d'envisager l'embauche de nouveaux employés (38 % vs 24 %).

Les entreprises du secteur des services sont les plus susceptibles d'envisager l'embauche de nouveaux employés (hausse de 28 %), tandis que celles de la construction (hausse de 13 %) et de l'agriculture (hausse de 8 %) s'attendent à rester stables.

« L'accroissement du pouvoir d'achat augmente la demande pour beaucoup de petites entreprises, particulièrement dans les secteurs de la vente de détail et des services », a ajouté M. Murphy. « Pour en profiter, les entreprises canadiennes devraient envisager de faire des investissements stratégiques pour mettre à niveau leur technologie et leurs processus, trouver de nouveaux débouchés et investir dans leurs employés. »

On trouvera le rapport intégral (en anglais seulement) à l'adresse suivante : http://www.bmonesbittburns.com/economics/focus/recent/130426doc.pdf.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-américain de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 542 milliards de dollars au 31 janvier 2013 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de la gestion de patrimoine et des services aux grandes entreprises, aux gouvernements et aux clients institutionnels.

Renseignements