Fondation des Prix Ernest C. Manning

06 oct. 2014 12h14 HE

Les lauréats des Prix d'innovation Ernest C. Manning 2014 viennent de l'Î.-P.-É., du Québec et de l'Ontario

Les lauréats des Prix d'innovation pour jeunes Canadiens sont originaires de l'Alberta, du Québec et de l'Ontario

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 6 oct. 2014) - Les noms des lauréats des Prix d'innovation Ernest C. Manning 2014 ont été annoncés aujourd'hui par Jennifer Diakiw, présidente de la Fondation des Prix Ernest C. Manning (www.manningawards.ca).

Les innovateurs 2014, de l'Île-du-Prince-Édouard, de l'Ontario et du Québec, partagent 145 000 $ en prix. Les lauréats des Prix d'innovation pour jeunes Canadiens 2014, de l'Alberta, de l'Ontario et du Québec, partagent 16 000 $ en prix.

Les découvertes présentées par les lauréats des Prix d'innovation Ernest C. Manning 2014 comprennent notamment :

  • un bras robotisé offrant une indépendance et une autonomie sans précédent aux personnes handicapées, leur permettant par exemple de boire un café ou d'aller se chercher un verre d'eau;
  • une lentille à cristaux liquides réglable qui améliore les photos prises à partir de cellulaires et qui pourrait révolutionner les chirurgies de la cataracte et du cerveau;
  • un outil d'intervention en cas de déversement, avantageux pour l'environnement et pour l'être humain, utilisé par des services d'incendie et des équipes d'intervention en présence de matières dangereuses ainsi que par la Garde côtière et la Marine royale canadiennes;
  • une méthode révolutionnaire de fabrication de cathéters qui a réduit l'incidence de la principale complication subie par les patients sous intraveineuse : les décès dus aux caillots.

Les quatre lauréats des Prix d'innovation pour jeunes Canadiens, qui sont tous étudiants, ont fait des innovations inspirantes qui ont été présentées plus tôt cette année lors de l'Expo-sciences pancanadienne de 2014.

Les lauréats des Prix d'innovation Ernest C. Manning 2014 sont :

Paul Santerre, Toronto, Prix principal de 100 000 $ pour la mise au point de macromolécules pouvant modifier les surfaces, commercialisées sous le nom EndexoMC. Grâce à la méthode révolutionnaire de M. Santerre, des macromolécules pouvant modifier les surfaces sont utilisées pour la fabrication de cathéters. Il a été prouvé qu'elles réduisent considérablement l'incidence de caillots, la principale cause de complications et de décès chez les patients. Cette innovation est actuellement commercialisée au Canada et aux États-Unis, après avoir été homologuée par Santé Canada et la FDA. Elle fait l'objet de tests pour déterminer son utilisation possible dans les circuits de dialyse pour le traitement de l'insuffisance rénale terminale (www.interfacebiologics.com/).

Tigran Galstian, Québec, Prix de distinction Dave E. Mitchell de 25 000 $ pour avoir innové et commercialisé la lentille à cristaux liquides réglable, une composante plane et ultramince composée de deux couches de cristaux liquides maintenues en place par des substrats de verre. En appliquant un champ électrique, on obtient une lentille optique capable de modeler, de diriger et de faire converger la lumière sans mouvement mécanique, ce qui en fait une option plus économique et performante pour les appareils-photo des téléphones cellulaires. Actuellement, la lentille est intégrée aux téléphones chinois, et on vise une utilisation prochaine dans les téléphones intelligents nord-américains. La lentille fait également l'objet de tests visant son intégration dans les lentilles de contact et les implants intraoculaires, lors de chirurgies de la cataracte, et en endoscopie, l'étude du cerveau, où la lentille serait employée comme sonde pour suivre le mouvement des cellules souches et faciliter les chirurgies du cerveau (www.lensvector.com).

Charles Deguire, Montréal (Québec), Prix d'innovation Ernest C. Manning de 10 000 $ pour avoir innové et commercialisé le bras robotisé JACOMD, un outil inspiré par le combat de son oncle contre la dystrophie musculaire. Chaque articulation du robot possède toutes les capacités sensorielles nécessaires pour interagir avec son environnement, reproduisant les mêmes mouvements qu'un utilisateur jouissant d'une mobilité complète des membres supérieurs. Léger, compact, portatif, sûr et résistant aux intempéries, le robot est également durable. Depuis sa création, le bras JACOMD a été utilisé par 100 université et laboratoires de recherche dans 27 pays, y compris par la NASA, Toyota et les autorités sanitaires des Pays-Bas. (www.kinovarobotics.com/fr/).

Glen Cox, Charlottetown (I.-P.-É.), Prix d'innovation Ernest C. Manning de 10 000 $ pour avoir innové et commercialisé le RuptureSealMC, devenu l'outil d'intervention le plus utilisé en cas de déversement. Il s'adapte à la texture de toutes les surfaces en bouchant mécaniquement la fuite. En outre, plusieurs dispositifs peuvent être alignés pour colmater des fuites plus importantes. Le RuptureSealMC est utilisé par des services d'incendie, des équipes d'intervention en présence de matières dangereuses et des intervenants œuvrant dans le domaine du transport, y compris la Garde côtière et la Marine royale canadiennes. Depuis 2012, M. Cox a vendu près de 11 000 unités dans 33 pays (www.ruptureseal.com/).

Les lauréats des Prix d'innovation pour jeunes Canadiens sont :

Daniel McInnis, 16 ans, Ottawa (Ontario), Prix pour jeunes Canadiens de 4 000 $ pour son projet présenté lors de l'Expo-sciences pancanadienne de 2014, un scanner 3D haute résolution révolutionnaire et économique qui rend l'ajustement des prothèses plus confortable pour les patients tout en trouvant le receveur idéal pour chaque membre artificiel donné, un appareil ne ressemblant à aucun autre sur le marché médical actuel.

Aditya Mohan, 17 ans, Ottawa (Ontario), Prix pour jeunes Canadiens de 4 000 $ pour son projet présenté lors de l'Expo-sciences pancanadienne de 2014, une cytokine connue sous le nom de lymphopoïétine stromale thymique (TSLP) qui pourrait améliorer nettement la santé des patients traités pour le VIH-SIDA en augmentant la capacité du corps à répondre aux traitements, à se régénérer et à combattre la maladie.

Arjun Nair, 17 ans, Calgary (Alberta), Prix pour jeunes Canadiens de 4 000 $ pour son projet présenté lors de l'Expo-sciences pancanadienne de 2014, une innovation qui diagnostiquerait la SP plus tôt et de façon plus complète que les outils actuellement sur le marché.

Cette méthode rapide et indolore cible un biomarqueur qui prédit rapidement, et avec un taux d'exactitude de 96 %, l'apparition future de la SP chez les patients; un diagnostic et un traitement précoces amélioreraient ainsi l'avenir de ces patients.

Cameron Lennox, 17 ans, Montréal (Québec), Prix d'innovation pour jeunes Canadiens de 4 000 $ pour son projet présenté lors de l'Expo-sciences pancanadienne de 2014, une technique de séparation des molécules chirales courantes dans les produits pharmaceutiques. Ce processus aiderait grandement les chercheurs en développement pharmaceutique. En effet, les ressources en temps et en argent actuellement consacrées à la séparation des composés chiraux pourraient être investies dans la mise au point de traitements et d'autres produits pharmaceutiques bénéfiques.

Les lauréats des Prix d'innovation Ernest C. Manning sont sélectionnés par un comité pancanadien indépendant dont les membres sont des chefs de file reconnus œuvrant dans diverses disciplines. Ils sont soutenus dans le processus de sélection par des experts de domaines aussi variés que la médecine, la génétique, l'ingénierie, les processus industriels et l'entrepreneuriat social. Les lauréats des Prix d'innovation pour jeunes Canadiens ont été sélectionnés par une équipe de juges lors de l'Expo-sciences pancanadienne de 2014, en mai dernier.

Lors de l'annonce des huit lauréats 2014, Jennifer Diakiw, présidente de la Fondation, a affirmé : « la Fondation des Prix Ernest C. Manning contribue à la culture d'innovation canadienne en soulignant et en récompensant les efforts des innovateurs canadiens. Nos prix mettent en valeur le travail des innovateurs qui améliorent la vie de leurs concitoyens et d'autres gens partout dans le monde en commercialisant leurs découvertes. Ils ajoutent de la valeur à nos économies provinciales et nationale en créant des emplois et de la richesse et positionnent notre pays comme un concurrent mondial. Nos distingués anciens lauréats sont des chefs de file en technologie, en commerce, en ingénierie et en innovation sociale. Nous estimons qu'ils constituent la ressource la plus précieuse de notre pays. »

Les prix 2014 seront attribués aux lauréats lors du 33e Gala annuel de remise des Prix d'innovation Ernest C. Manning ce mercredi 22 octobre à Ottawa devant un public composé de 500 innovateurs et chefs de file canadiens provenant du secteur privé, du gouvernement et du milieu universitaire. L'astronaute Julie Payette sera l'hôte de la cérémonie. Il est toujours possible de réserver des billets et des tables pour le Gala à l'adresse www.manningawards.ca.

Des mises en candidature pour l'édition 2015 des Prix d'innovation Ernest C. Manning sont actuellement acceptées à l'adresse manningawards.ca. La date limite est le 1er décembre 2014. Twitter : @ManningAwardsCA; Facebook.com/ManningAwards

Pour plus d'informations des médias, b -roll et des photos, s'il vous plaît contacter Rosemarie Enslin.

Renseignements