TUAC Canada

TUAC Canada

15 janv. 2015 14h51 HE

Les manoeuvres de Target pour s'imposer au Canada l'ont voué à l'échec, de dire le chef du syndicat du secteur de la vente au détail du Canada

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 15 jan. 2015) - L'insuccès de la société Target Canada au Canada, « est la conséquence directe de ses tactiques d'intimidation et de son comportement irrespectueux envers la main-d'œuvre et les consommateurs canadiens », estime Paul Meinema, le président national des TUAC Canada (syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce). Target a annoncé, jeudi, sa décision de fermer ses 133 magasins et de déposer une demande de protection en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, 22 mois seulement après l'ouverture de ses magasins au Canada. L'arrivée de l'entreprise a entraîné la disparition de la chaîne de magasins Zellers, après quoi celle-ci a refusé de respecter les emplois de plus de 20 000 employé(e)s de Zellers.

« La société Target était un mauvais voisin et les Canadiens et Canadiennes n'acceptent pas cela », de dire M. Meinema, le chef du syndicat des travailleurs et travailleuses du commerce de détail du Canada. « Elle a mis à l'écart des milliers d'employé(e)s de Zellers qui avaient de nombreuses années d'expérience et leur a enlevé de bons emplois qui subvenaient aux besoins de leur famille. Un bon voisin les aurait accueillis au lieu de les mettre à la porte. »

En décidant de faire table rase et d'embaucher du nouveau personnel, Target n'a pas seulement infligé de graves difficultés aux employés de Zellers et à leurs collectivités. Ceci a aussi contribué à son problème d'insuffisance de marchandises sur les étagères de magasins par une mauvaise gestion des stocks et des techniques de marchandisage. Son respect des consommateurs et consommatrices était également douteux, après que le système informatique de Target eut exposé les données de crédit de quelque 700 000 Canadiens et Canadiennes à des pirates informatiques.

« Le gouvernement Harper a donné le feu vert à Target de venir s'installer ici », poursuit M. Meinema, « après avoir rejeté une pétition nationale lui demandant de veiller à ce qu'une prise de contrôle exige que Target respecte les droits des employés canadiens du secteur de détail. »

« Une vingtaine de milliers d'emplois ont été perdus à ce moment-là. Ajoutez maintenant la triste nouvelle qu'un autre 17 000 employé(e)s perdront le leur », explique le chef des TUAC Canada. "Nous sommes très inquiets du sort des employés de Target et de leurs familles, et sommes grandement désolés que l'approbation automatique par Stephen Harper des ambitions des entreprises ait à nouveau mis dans une situation difficile des dizaines de milliers de travailleurs et leurs collectivités. »

À titre de syndicat le plus influent du secteur privé au Canada, les TUAC Canada constituent l'organisation la plus novatrice au pays parmi celles qui veillent au progrès de la justice dans les lieux de travail et les collectivités. Ils comptent plus d'un quart de million de travailleurs et de travailleuses dans les secteurs de l'économie canadienne dont l'essor est le plus rapide. Pour en savoir plus long sur les TUAC Canada et leurs initiatives innovantes, rendez-vous à www.tuac.ca.

Renseignements