Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

15 sept. 2016 10h16 HE

Les marchés de l'habitation des Prairies réagissent différemment à la baisse des prix du pétrole

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 15 sept. 2016) - La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a publié aujourd'hui son plus récent rapport Le marché sous la loupe (MSL) pour les provinces des Prairies. Il y est question de la structure des économies de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba et des conséquences des bas prix du pétrole sur le marché de l'habitation de chacune de ces provinces.

Les principales composantes du PIB varient selon les provinces, de sorte que, dans les Prairies, chacune d'elles ressent différemment l'effet des chocs économiques. L'économie de l'Alberta, en raison de sa structure, et celle de la Saskatchewan, dans une moindre mesure, sont vulnérables à un choc pétrolier. Au Manitoba, le marché de l'habitation se ressent moins des fluctuations de l'économie provinciale, parce que celle-ci est plus diversifiée et parce que l'industrie pétrolière et gazière y occupe moins de place.

Faits saillants du rapport

  • La faiblesse des cours du pétrole a entraîné une réduction des investissements et des emplois et un ralentissement de la croissance économique en Alberta et en Saskatchewan. La demande de logements a diminué, et le marché de l'habitation est devenu favorable aux acheteurs dans ces deux provinces. Au Manitoba, où l'économie est plus diversifiée, le marché de l'habitation est plus équilibré.
  • En Alberta, les ventes MLS® ont diminué de 21 % et se sont chiffrées à 56 477 en 2015. Une baisse semble se dessiner pour une deuxième année de suite en 2016, d'environ 11 %. La Saskatchewan réagit de façon analogue aux bas cours du pétrole, car le volume des reventes reculera vraisemblablement pour une deuxième année d'affilée. À l'inverse, le Manitoba se prépare à afficher une troisième hausse annuelle consécutive de ses ventes MLS®.
  • Dans la région des Prairies, c'est l'Alberta qui connaît la plus forte baisse des mises en chantier d'habitations; elle est suivie de la Saskatchewan. Au Manitoba, la diminution se fait beaucoup plus discrète.

Pour avoir accès aux publications futures du Centre d'analyse de marché de la SCHL, veuillez vous abonner à L'Observateur du logement en ligne.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et de l'information aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à http://schl.ca/ ou suivez-nous sur Twitter, YouTube, LinkedIn et Facebook.

CITATION

« En raison de sa structure, l'économie de l'Alberta est à la merci des chocs pétroliers, qui peuvent provoquer d'importantes fluctuations de l'économie et de l'activité sur le marché de l'habitation. »

Lai Sing Louie

Économiste régional pour la région des Prairies et des territoires

Société canadienne d'hypothèques et de logement

(Also available in English)

Renseignements