BMO Marches des capitaux

BMO Marches des capitaux

19 sept. 2011 08h00 HE

Les marchés émergents et le secteur des services financiers présentent de solides occasions de croissance pour le Canada

- Selon un rapport du service des Etudes économiques de BMO à l'occasion du Sibos

- Les économies des marchés émergents ne représentent qu'environ 11 pour cent du total des exportations canadiennes, et elles présentent d'excellentes occasions de croissance

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 19 sept. 2011) - Alors que les perspectives économiques sont relativement limitées dans l'ensemble du monde industrialisé, le Canada doit redoubler d'efforts en vue de diversifier ses marchés à l'exportation, selon un rapport spécial préparé par le service des Études économiques de BMO Marchés des capitaux. Ce rapport a été préparé à l'occasion du Sibos, qui tiendra sa conférence annuelle sur les services financiers internationaux à Toronto, cette semaine. Selon le rapport, le secteur des services financiers présente une excellente occasion de croissance, en particulier dans les marchés émergents.

« Le commerce est vital pour l'économie canadienne, et en tant que pays, nous devrions concentrer nos efforts sur les avantages concurrentiels dont nous bénéficions, y compris dans le secteur des services financiers, étant donné l'assise solide de notre secteur bancaire », a expliqué Sara Joyce, directrice générale exécutive, Financement du commerce international et Institutions financières internationales, BMO Marchés des capitaux. « En tant qu'entreprise, les clients se tournent de plus en plus souvent vers nous pour obtenir de l'aide et des conseils afin de s'y retrouver dans la complexité des échanges sur les marchés internationaux. C'est notre travail de nous assurer qu'ils disposent de tous les outils nécessaires pour pouvoir profiter de ces occasions d'affaires. »

Le rapport explique les raisons pour lesquelles les marchés émergents sont une cible évidente si l'on veut favoriser la croissance future des exportations canadiennes. Plus précisément, le Canada n'a pas à faire face aux mêmes problèmes d'endettement public qui affectent sévèrement les États-Unis, l'Europe et le Japon, et il a enregistré un taux de croissance qui a atteint en moyenne plus de six pour cent au cours des dix dernières années, comparativement à moins de deux pour cent dans l'ensemble du monde développé. Le rapport poursuit en indiquant que cet écart de croissance continuera de s'accroître, du fait de réalités fiscales qui diffèrent grandement.

Pourtant, bien que le Canada bénéficie d'un net avantage dans le secteur des services financiers, le déficit commercial du pays n'a cessé de croître au fil du temps dans le domaine des services. Au cours des quatre derniers trimestres, la balance commerciale nette du Canada dans le secteur des services a essuyé un déficit record de 23,8 milliards de dollars, ce qui représente 1,4 pour cent du PIB. Si une grande part de ce déficit est imputable à un écart négatif qui ne cesse de se creuser dans le secteur du tourisme, cette situation a effacé le faible surplus de la balance commerciale enregistré dans le domaine des services commerciaux (qui inclut le secteur des services financiers).

« Avec la balance commerciale du secteur manufacturier canadien qui a sombré dans le rouge au cours des dernières années, l'ensemble de la balance commerciale du pays dans le secteur des biens et services affiche maintenant un important déficit », a expliqué Douglas Porter, économiste en chef délégué, BMO Marchés des capitaux. « De fait, au cours des quatre derniers trimestres, le compte courant a atteint un déficit de 53,5 milliards de dollars, soit plus de trois pour cent du PIB, ce qui représente une somme importante et place le pays dans une situation peu confortable. En fait, le manque à gagner du Canada en matière de commerce extérieur est désormais comparable au déficit américain, qui est d'un peu plus de trois pour cent. »

Toujours selon M. Porter, « Si cette situation ne menace pas les perspectives du pays dans un avenir immédiat, la persistance d'un important déficit du compte courant peut être le signal d'une économie qui manque de compétitivité, ou d'un taux de change surévalué. »

Selon le rapport, ce déficit vient appuyer le point de vue selon lequel le Canada devrait redoubler d'efforts en vue de trouver de nouveaux marchés à l'exportation, en particulier lorsqu'on pense que les économies des marchés émergents ne comptent actuellement que pour un peu plus de 11 pour cent du total des exportations canadiennes.

BMO Groupe financier exerce des activités importantes au sein des principaux marchés émergents, ayant ouvert un bureau en Inde en 2008, et développé de façon active ses activités en Chine. L'année dernière, BMO a procédé à l'ouverture officielle de sa toute nouvelle filiale constituée en société, la Bank of Montreal (China) Co. Ltd. (BMO ChinaCo), offrant toute la flexibilité nécessaire à la banque pour lui permettre d'étendre son offre de produits et services à l'intention de ses clients d'Amérique du Nord et de Chine. De plus, BMO est récemment devenue la toute première banque canadienne à offrir à ses clients des services aux entreprises en Amérique du Nord la possibilité de payer directement des entreprises chinoise dans la devise locale du pays, le yuan. Seule banque à posséder des succursales à Beijing, Guangzhou, Shanghai et Hong Kong, BMO Groupe financier est bien placée pour profiter des occasions d'affaires au sein du marché chinois et d'autres marchés émergents.

Le rapport peut être consulté à l'adresse suivante : http://bmocm.com/mzl

Le Sibos se tiendra au Palais des congrès du Toronto métropolitain, du 19 au 23 septembre 2011. Pour de plus amples renseignements : www.sibos.com.

À propos de BMO Marchés des capitaux

BMO Marchés des capitaux est un fournisseur nord-américain de services financiers de premier plan, qui, avec près de 2 200 employés œuvrant dans 15 bureaux en Amérique du Nord et 29 dans le monde, offre aux entreprises, aux institutions et aux administrations publiques une vaste gamme de produits et de services, notamment des services d'investissement et des services bancaires aux entreprises. BMO Marchés des capitaux fait partie de BMO Groupe financier (TSX:BMO)(NYSE:BMO), l'un des plus importants fournisseurs de services financiers diversifiés en Amérique du Nord qui, en date du 31 juillet 2011, affiche un actif de 499 milliards de dollars américains et un effectif de plus de 47 000 employés.

Renseignements