SOURCE: Banque Scotia

Scotiabank

10 déc. 2013 11h18 HE

Les marchés financiers mondiaux demeurent irréguliers, bien que les perspectives pour 2014 sont encourageantes pour les exportateurs canadiens : selon la Banque Scotia

TORONTO, ON--(Marketwired - 10 décembre 2013) - La Conférence de la Banque Scotia sur les perspectives de l'économie et du marché (EMOC) pour 2014 tenue aujourd'hui était encourageante pour les investisseurs.

" L'activité économique mondiale demeure très irrégulière, avec les consommateurs américains qui se remettent aux dépenses et les économies européennes qui sortent graduellement d'une longue récession alors que la Chine et d'autres nouvelles puissances mondiales continuent de perdre de la vitesse ", a déclaré Warren Jestin, premier vice-président et économiste en chef à la Banque Scotia. " D'un point de vue canadien, la reprise cyclique des dépenses de consommation aux États-Unis et la perspective d'un accord commercial global avec l'Europe sont des signes positifs pour les exportateurs.

" Une analyse à long terme ressort que l'émergence rapide de la demande intérieure en Asie et en Amérique latine s'avère être le véritable changeur des règles de jeu en termes d'opportunités ", a ajouté Dr. Jestin. " Ces pays changent de face par leur passage à un rythme étonnant de l'image de producteurs de classe mondiale à l'image de consommateurs; ils continueront de représenter une part croissante de l'activité économique mondiale au cours du restant de cette décennie. "

En plus du Dr. Jestin, l'EMOC a vu la participation de certaines des principales autorités du Canada, dont Camilla Sutton, stratège en chef en matière de devises à la Banque Scotia, et Vincent Delisle, directeur général du groupe responsable de la stratégie de portefeuille, qui ont également partagé leurs points de vue et prévisions. Myles Zyblock, stratège en chef en matière de placement, 1832 Asset Management L.P., a agi comme modérateur.

" Il est probable que le principal acteur en matière de change au cours des six prochains mois sera essentiellement le dollar américain (USD) qui prendra davantage de puissance ", a déclaré Mme Sutton. " Il est aussi attendu que le dollar canadien (CAD) se déprécie alors que la Banque du Canada adopte un ton consensuel et repousse les spéculations concernant des taux d'intérêt plus élevés, tout comme la Réserve fédérale qui commence à ralentir son programme d'achat d'obligations. "

Quant à M. Delisle, il a ajouté : " L'accélération de la croissance du PIB mondial et le ton ralentisseur de la Fed deviendront la puissance motrice du rendement de portefeuille en 2014. Nous prévoyons : l'amélioration du flux des nouvelles économiques visant à soutenir le flux des capitaux et du sentiment des investisseurs; la poursuite de la normalisation à la hausse des rendements obligataires; une divergence monétaire qui régira les actifs du pays; et des corrélations sectorielles produisant un plus faible retour à la moyenne. "

Une vidéo de l'événement de l'EMOC sera archivée pendant trois mois à l'adresse suivante : http://www.podiumlive.com/Scotiabank-2014-Economic-Market-Outlook-Conference.

La Banque Scotia est l'un des principaux fournisseurs de services financiers dans plus de 55 pays et la plus internationale des banques canadiennes. Fortes d'un effectif dont le nombre dépasse 83 000 employés, la Banque Scotia et ses filiales proposent une suite étendue de produits et de services à plus de 21 millions de clients, dont les services bancaires personnels et commerciaux, la gestion de patrimoine, et les services de banque de financement et d'investissement. La Banque Scotia distribue les communiqués de presse de la Banque par le biais de Marketwired. La Banque Scotia, dont l'actif s'établit à 744 milliards de dollars (au 31 octobre 2013), est cotée en bourse à Toronto (TSX: BNS) et à New York (NYSE: BNS). Pour davantage de renseignements, veuillez visiter le site www.scotiabank.com.

Renseignements