Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

05 oct. 2012 11h57 HE

Les mauvaises politiques permettent aux entreprises de capitaliser plutôt que créer des emplois : Le président du CTC réagit aux données sur l'emploi de septembre 2012

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 5 oct. 2012) - Le Congrès du travail du Canada déclare que le gouvernement fédéral permet aux entreprises d'amasser des milliards de dollars en allègements fiscaux, ce qui compromet la capacité du Canada à créer de bons emplois.

« Nous pouvons créer beaucoup plus d'emplois au Canada, mais seulement si le gouvernement fédéral est prêt à modifier ses politiques qui n'ont manifestement pas donné de résultats », déclare le président du CTC, Ken Georgetti.

M. Georgetti réagissait à la publication par Statistique Canada de son Enquête sur la population active de septembre 2012. Le Canada comptait 1 393 800 sans-emploi en septembre et le taux de chômage national s'établissait à 7,4 %.

« Notre économie est morose et il y a peu de chance d'une réelle croissance de l'emploi, indique M. Georgetti. Il y a cinq travailleurs sans emploi au pays pour chaque poste vacant. Pour que la situation s'améliore, le gouvernement doit s'éloigner de ses politiques qui ont échoué. »

M. Georgetti indique que le gouvernement d'Ottawa a consenti aux entreprises des milliards de dollars en allègements fiscaux dans l'espoir qu'elles les investiraient dans la création d'emplois, mais cela ne s'est pas produit. Une étude du CTC au début de 2012 révèle que 10 des plus grandes entreprises du Canada avaient amassé 30,7 milliards de dollars en liquidités à court et à long terme au cours de la dernière décennie. Le gouverneur de la Banque du Canada a également reproché aux entreprises d'amasser des capitaux plutôt que de les investir dans l'économie.

Selon M. Georgetti : « Si les entreprises refusent d'investir l'argent obtenu grâce aux allègements fiscaux, le gouvernement devrait le récupérer et s'en servir pour créer une infrastructure stratégique. Il pourra réaliser des investissements utiles dans le transport en commun, les programmes sociaux comme les services de garde et les programmes de formation et d'apprentissage pour les travailleurs et travailleuses. L'argent des contribuables serait bien mieux investi. »

M. Georgetti signale que le CTC fera valoir son point de vue dans les mois précédant le prochain budget fédéral en 2013.

Analyse rapide d'Angella MacEwen, économiste principale du CTC

Le nombre d'emplois a augmenté de 52 000 en septembre, mais 33 800 de ceux-ci étaient des emplois autonomes, une forme de travail notoirement précaire. Les pertes d'emplois dans le secteur public ont été compensées par une croissance dans les industries de la construction, du commerce et de l'information, de la culture et des loisirs. Malgré tout, une proportion plus faible de la population était active en septembre (61,9 %) qu'au même moment l'année dernière (62 %). Le taux de chômage a grimpé à 7,4 % en septembre, et le nombre de sans-emploi au Canada a augmenté de 20 500, atteignant 1 394 000.

Les perspectives d'emplois chez les jeunes ne cessent de diminuer. En septembre 2012, il y avait 173 000 emplois à temps plein de moins pour les jeunes de 15 à 24 ans qu'au mois de septembre 2007. Le taux d'emploi chez les jeunes âgés de 20 à 24 ans a diminué pour atteindre 66,6 % en septembre 2012, ce qui est cinq points de pourcentage de moins qu'en septembre 2008. Le taux de chômage réel des jeunes, qui tient compte des gens découragés de chercher un emploi et ceux qui travaillent involontairement à temps partiel, s'élevait à 19,6 % en septembre 2012, soit une hausse de 1,4 point de pourcentage par rapport à septembre 2011.

Le Canada doit investir des fonds publics dans une infrastructure stratégique pour stimuler la création d'emplois et accroître la productivité de la main-d'œuvre

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site Web: congresdutravail.ca. Suivez-nous sur Twitter : @CanadianLabour.

Renseignements

  • Angella MacEwen
    Economiste principale, CTC
    613-526-7412

    Dennis Gruending
    Communications, CTC
    613-526-7431
    Cell. et SMS : 613-878-6040
    dgruending@clc-ctc.ca