Association médicale canadienne

Association médicale canadienne

24 mars 2005 09h59 HE

Les médecins et les pharmaciens s'unissent pour soutenir les mesures prises en ce qui concerne la vente transfrontalière de médicaments


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: ASSOCIATION MEDICALE CANADIENNE

LE 24 MARS 2005 - 09:59 ET

Les médecins et les pharmaciens s'unissent pour
soutenir les mesures prises en ce qui concerne la
vente transfrontalière de médicaments

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 24 mars 2005) - Les organismes médicaux
et pharmacologiques du Canada ont rencontré le ministre de la Santé, M.
Ujjal Dosanjh, pour examiner les solutions possibles aux questions
soulevées par l'exportation transfrontalière de médicaments sur
ordonnance et les effets potentiels sur la sûreté et la disponibilité de
drogues abordables pour les Canadiennes et les Canadiens.

Le ministre Dosanjh et des représentants de Santé Canada ont examiné la
question de l'exportation de médicaments sur ordonnance avec
l'Association médicale canadienne (AMC), l'Association canadienne de
protection médicale (ACPM), l'Association des pharmaciens du Canada
(APhC), la Fédération des ordres des médecins du Canada (FOMC) et
l'Association nationale des organismes de réglementation de la pharmacie
(ANORP).

Le ministre Dosanjh a indiqué : "Il est encourageant de voir que les
organismes nationaux de défense et de réglementation des professions de
médecine et de pharmacologie collaborent à cette question." Il a ajouté
: "Je travaille en étroite collaboration avec mes collègues du Cabinet à
prendre des mesures afin de protéger le régime de fixation des prix des
médicaments et l'approvisionnement en médicaments ainsi que d'assurer
que les mesures de sûreté et les pratiques déontologiques sont
maintenues."

Le Dr Albert Schumacher, président de l'AMC a affirmé : "S'assurer que
les patients canadiens continuent d'obtenir un accès sécuritaire à des
médicaments sur ordonnance abordables et de haute qualité, au moment où
ils en ont besoin, doit être une priorité de premier ordre." Il a aussi
expliqué : "Le gouvernement du Canada devrait collaborer avec les
provinces et les territoires pour élaborer un programme de suivi de
l'approvisionnement en médicaments au Canada."

M. Garth McCutcheon, président de l'APhC a ajouté : "L'échange
transfrontalier actuel de médicaments n'est pas compatible avec la
vision des pharmaciens d'une solide stratégie pharmaceutique
pancanadienne. Bien que Santé Canada ait un rôle à jouer à ce sujet,
l'exportation de médicaments sur ordonnance fabriqués pour les patients
canadiens s'avère être, fondamentalement, un enjeu commercial, et nous
désirons travailler en collaboration avec le gouvernement du Canada pour
trouver des solutions."

Le Dr Robert Burns, président de la FOMC et Mme Lois Cantin, présidente
de l'ANORP-les associations de coordination des organismes de
réglementation en médecine et en pharmacologie-ont apprécié le
consentement du ministre Dosanjh à examiner les solutions possibles à
cette question.

Le Dr Burns a poursuivi en disant : "Les organismes de réglementation se
sont mobilisés pour clarifier les causes déontologiques et juridiques
comprises dans cette question et en informer les membres." Il a continué
en affirmant : "Nous avons agi rapidement pour identifier les personnes
impliquées dans la prescription transfrontalière inappropriée et prendre
des mesures disciplinaires à l'encontre de ces personnes." Mme Cantin,
en souscrivant, a souligné : "L'ANORP croit toujours que le ministre
trouvera une solution qui règlera ce problème dans l'intérêt de la
sécurité publique."

Les organismes ont présenté au ministre Dosanjh les politiques et les
accords élaborés se rapportant à l'engagement des médecins ou des
pharmaciens sur la question de l'échange transfrontalier de médicaments.
Les groupes ont affirmé clairement et à plusieurs reprises que des
aspects de la pratique sont contraires à la déontologie et ne font pas
partie d'une pratique médicale ou pharmaceutique saine, laquelle est
fondée sur la relation sacrée entre le praticien et son patient.

Bien qu'il demeure des questions commerciales à traiter, les organismes
médicaux et pharmacologiques demeurent déterminés à collaborer avec le
ministre Dosanjh à l'élaboration d'options qui respectent et soutiennent
le rôle traditionnel des associations professionnelles et des organismes
de réglementation dans la définition et le renforcement des normes
déontologiques et professionnelles.

-30-

Renseignements

  • POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:
    Association médicale canadienne
    Heike Hemlin
    Relations avec les médias
    (613) 731-8610
    ou 1-800-663-7336 poste 1703
    ou
    Association des pharmaciens du Canada
    Louise Crandall
    Communications
    (613) 523-7877
    ou
    Fédération des ordres des médecins du Canada
    Fleur-Ange Lefebvre
    Directrice exécutive
    (613) 738-0372
    ou
    Association nationale des organismes de réglementation
    de la pharmacie
    Ken Potvin, Directeur exécutif
    (613) 569-9658 poste 224
    ou
    Association canadienne de protection médicale
    Barbara Wilson
    Spécialiste de relations publiques
    (613) 725-2000 poste 481