AMAPCEO

AMAPCEO

27 mars 2014 12h30 HE

Les membres de l'AMAPCEO votent massivement oui dans le cadre du vote de grève

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 27 mars 2014) - Exaspérés par des exigences de concessions excessives, les membres de l'AMAPCEO, le deuxième agent négociateur le plus important au sein de la Fonction publique de l'Ontario, accordent pour la première fois à leur syndicat le mandat d'organiser des moyens de pression et des perturbations en milieu de travail. Lors d'un vote de grève historique sans précédent, plus de 94 % ont voté en faveur.

« Les négociateurs du gouvernement exigent des réductions majeures dans les avantages sociaux liés à la santé et au bien-être, les avantages sociaux pour les retraités, les congés de maladie, les prestations d'invalidité et la progression salariale, a déclaré le président de l'AMAPCEO, Gary Gannage. Ensemble, les exigences de réductions, de concessions et de recouvrements pourraient coûter annuellement des milliers de dollars aux membres individuels de l'AMAPCEO et à leur famille. »

Gannage soutient que ce n'est pas ce qu'avait promis la première ministre Wynne au début du mois, lorsqu'elle a déclaré « Je crois que nous commettrions une erreur en déclarant la guerre aux syndicats… cette approche risquée et radicale est inutile, en tout temps, et particulièrement maintenant ». Tel que souligné par Gannage, « en dépit de l'engagement de la première ministre, l'équipe de négociation qu'elle a envoyée à la table de l'AMAPCEO n'a pas saisi le message, car cette position ressemble certainement à une déclaration de guerre contre nous. Cette attitude est soit une indication claire de ce qu'on réserve aux travailleuses et travailleurs du secteur parapublic de l'Ontario, soit le moment est venu pour la première ministre de donner des directives en vue de faire cesser l'attaque contre ses propres employées et employés. »

La présidente de l'équipe de négociation de l'AMAPCEO pour la Fonction publique de l'Ontario a affirmé que l'attitude inhumaine et intransigeante de l'employeur a suscité une manifestation d'appui imposante de la part de tous les membres du syndicat. « La participation a été incroyable dans toute la province pour notre premier vote de grève, et les membres, qui avaient l'habitude de percevoir la grève comme un anathème, nous ont accordé un mandatextraordinaire, a révélé Dianne Colville. « Notre membriété est collectivement déterminée à se défendre pour l'équité et rejeter des concessions qui nous nuiraient et qui nuiraient à toutes nos familles. »

Le président de l'AMAPCEO a dit que le syndicat est disposé à se montrer raisonnable. « L'AMAPCEO a toujours adopté une approche aux négociations respectueuses des contraintes financières du gouvernement, d'après Gannage. Cependant, en 2012, nos membres ont fait des sacrifices plus importants que toute autre unité de négociation au sein de la Fonction publique ou du secteur parapublic de l'Ontario. Maintenant, les agents négociateurs du gouvernement sont revenus à l'attaque et veulent bien plus encore. »

L'AMAPCEO est l'Association of Management, Administrative and Professional Crown Employees of Ontario et l'agent négociateur représentant environ 11 500 employées et employés professionnels et de supervision qui travaillent au sein de la Fonction publique de l'Ontario. Pour plus de renseignements, visitez : www.iminAMAPCEO.ca.

Renseignements

  • Barbara Gough, (French Speaking)
    Secrétaire de l'Association
    cellulaire, 416-219-9572
    Gough@amapceo.on.ca

    Denise Hammond, (English Speaking)
    Coordonnatrice aux communications
    cellulaire, 416-937-1126
    Hammond@amapceo.on.ca