Syndicat canadien du personnel

Syndicat canadien du personnel

02 août 2011 03h30 HE

Les membres du personnel du plus gros syndicat canadien votent en faveur de mesures de grève à 87 %

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 2 août 2011) - Les personnes membres du Syndicat canadien du personnel (SCP) – qui travaillent pour le plus gros syndicat canadien, le SCFP – ont elles-mêmes voté de façon écrasante en faveur de mesures de grève.

Plus de 400 membres du Syndicat canadien du personnel/Canadian Staff Union ont voté à 87 % en faveur de moyens de pression en soutien à la position de leur Comité de négociation dans le cadre des négociations contractuelles avec les dirigeants nationaux du SCFP.

Le président du SCP, Peter Paulekat, affirme ceci, « Ces résultats du vote enverront un message clair à notre employeur qu'il est temps qu'il nous prenne au sérieux et qu'il reconnaisse que tout ce qu'ont fait les tactiques de négociation qu'il a utilisées jusqu'à maintenant est de nous rendre plus unis et déterminés. »

Les personnes employées du SCFP sont sans contrat depuis le 31 décembre 2009.

Selon Peter Paulekat, « cette ronde de négociation a malheureusement été caractérisée par plusieurs demandes de concessions de la part de cet employeur. Comme nous l'affirmons couramment auprès d'employeurs de partout au Canada au nom des membres du SCFP que nous représentons, les gens ne se joignent pas à des syndicats pour reculer. Nous, les membres du personnel du SCP, ne sommes pas prêts à abandonner les dispositions contenues dans notre convention collective pour lesquelles nous avons lutté avec beaucoup d'acharnement pendant de nombreuses années. »

Les 425 personnes employées forment le groupe le plus important de membres du personnel du SCFP, composé de conseillères et conseillers syndicaux et spécialisés dans chaque province à l'exception du Québec, ainsi que du personnel administratif et technique au bureau principal du syndicat, à Ottawa.

Les parties négocient en vertu des lois du travail de l'Ontario et en sont présentement à l'étape de la conciliation. La conciliation est un processus en vertu duquel une agente ou un agent de conciliation est nommé par le ministère du Travail dans le but d'aider les parties à conclure une entente.

« Après ce mandat de grève fort, nous avons demandé à l'employeur de retourner à la table de négociation afin que nous puissions résoudre les points en litige qui empêchent la conclusion d'une entente », de dire Peter Paulekat.

Renseignements

  • Peter Paulekat
    Président du SCP
    416-419-1281

    Sylvia Sioufi
    Vice-présidente du SCP
    (pour les entrevues en français)
    613-294-1997