Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

18 mars 2009 12h23 HE

Les membres du SCFP disent à Dalton McGuinty de respecter son engagement face aux personnes ayant une déficience intellectuelle

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 18 mars 2009) - Les travailleuses et travailleurs de première ligne des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle dans l'est de l'Ontario ont lancé une campagne demandant au premier ministre Dalton McGuinty et au ministre des Finances Dwight Duncan de respecter l'engagement de leur gouvernement quant au financement pour les personnes ayant une déficience intellectuelle.

"Dans son budget de 2007, le gouvernement libéral a pris un engagement, pendant quatre ans, pour financer de manière accrue les services aux personnes ayant une déficience intellectuelle", de dire Marcel Walsh, travailleur de première ligne des ces services et président de la section locale 3826 du SCFP. "Alors que Dalton McGuinty a prévenu que tous les engagements ne pourraient être respectés, nous voulons qu'il sache que ce n'est pas le temps de frapper les membres de notre collectivité qui sont les plus vulnérables avec un autre retour en arrière."

"Les temps difficiles ne sont rien de nouveau pour les milliers de personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles, de dire Walsh. Ils ont accueilli l'engagement de quatre ans de financement après des décennies de manque de financement au cours desquelles des milliers de personnes sont restées sur des listes d'attente pour obtenir de l'aide, tandis que d'autres ont subi le stress et les retours en arrière qui viennent d'un taux de roulement de personnel élevé."

"On ne fait que commencer à traiter les problèmes des longues listes d'attente, du recrutement et de la conservation de personnel avec le nouveau financement", de dire Eric St. Jean, président de la section locale 3691 du SCFP. "Des soutiens constants et de qualité signifient que les personnes et leurs familles peuvent dépasser les limites de leurs capacités, afin de vivre des vies actives et visibles - et même travailler - au sein de nos collectivités."

Walsh et St. Jean ont dit qu'ils demandent au personnel au sein de leur organisme ainsi qu'aux parents des clients et la collectivité entière, de se joindre à eux pour envoyer un message au premier ministre et au ministre des finances.

Pour ajouter votre appui, visitez le site www.scfp.ca/action/engagement pour envoyer un message électronique automatique.

Renseignements

  • Service des communications du SCFP
    Pat Daley
    (416) 616-6142