Mines de la Vallée de l'Or Ltée
TSX CROISSANCE : GZZ

Mines de la Vallée de l'Or Ltée

20 janv. 2006 17h43 HE

Les Mines de la Vallée de l'Or Ltée : Projet uranifère en joint-venture dans le nord-ouest de la Saskatchewan

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 20 jan. 2006) - Mines de la Vallée de l'Or (TSX CROISSANCE:GZZ) est heureuse de faire connaître les principales clauses de la lettre d'intention qu'elle a signée avec Ditem Explorations Inc. (TSX CROISSANCE:DIT) et qui permet à celle-ci d'acquérir une participation de 60% dans le projet minier Beartooth Island, une propriété uranifère de 23 760 hectares (58 712 acres) située dans le secteur nord-ouest du bassin de l'Athabasca, en Saskatchewan. La propriété se trouve à environ 72 kilomètres au sud-ouest d'Uranium City.

Bassin de l'Athabasca : La Saskatchewan produit la totalité de l'uranium canadien et environ 30% des stocks mondiaux ce qui en fait la plus grande région productrice d'uranium au monde. La province est en mesure de produire de l'uranium pendant les 40 prochaines années en se basant sur les taux de production actuels. Plusieurs gîtes de classe mondiale sont situés dans le bassin de l'Athabasca, en occurrence ceux de Rabbit Lake, Cluff Lake et Key Lake. Le déséquilibre entre la production minière et la consommation des centrales nucléaires (www.world-nuclear.org) est un des facteurs qui contribuent à l'augmentation soutenue du prix de l'uranium qui est passé de 10,10 $US/livre en mars 2003 à plus de 37 $US/livre cette année.

Les gisements d'uranium du bassin de l'Athabasca se sont formés dans des discordances d'érosion qui marquent le contact entre les sédiments et les roches cristallines sous-jacentes. Sur la propriété Beartooth Island, les roches sédimentaires du bassin de l'Athabasca plongent légèrement et sont principalement formées de grès quartzite associé à de nombreuses couches de silt, de limon compact et de grès feldspathique.

Historique des travaux d'exploration : Au cours des années 1970, la découverte sur l'île de Beartooth de 222 blocs erratiques radioactifs à l'aide de scintillomètres qui affichaient des mesures de 1 000 coups-secondes, et parfois de 15 000 coups-secondes (74N04-NE-0001), a suscité l'intérêt pour cette propriété. Deux sources de radioactivité furent localisées dans le secteur : une zone de fracture à faible teneur située dans une dépression de terrain à 300 mètres en amont d'une avancée glaciaire et une autre zone de haute teneur, d'une longueur de 1 à 3 kilomètres, située au nord-est de l'île (Index des gîtes miniers de la Saskatchewan - propriété minière no 2072). Les premiers claims furent jalonnés à l'automne 1976. Des campagnes d'exploration furent mises sur pied de 1978 à 1980 et on effectua des travaux d'échantillonnage du sol, des levés scintillométriques, des levés aéroportés magnétiques et électromagnétiques, la cartographie géologique des dépôts meubles, des études sur la distribution des erratiques radioactifs, des forages au diamant (cinq sondages qui ont totalisé 1 007 mètres de forage), des levés géophysiques au sol ainsi que des levés radiométriques et des travaux de prospection sismique marine.

Clauses du projet en joint-venture : Ditem peut acquérir une participation de 50% en engageant des dépenses d'exploration d'une valeur de 1 million de dollars sur une période de trois ans. A la quatrième année de l'entente, Ditem pourra alors choisir d'augmenter sa participation de 10% (pour un total de 60%) en engageant des dépenses additionnelles de 2 millions de dollars. Ditem pourra ensuite augmenter sa participation d'un autre 6% en présentant une analyse financière dans les dix années suivant la signature de l'entente. Mines de la Vallée de l'Or demeure le maître d'oeuvre du projet pendant la durée de l'entente et conservera une participation de 34% après l'acquisition des droits.

Conjointement à l'entente et en contrepartie partielle pour ses engagements, Ditem émettra à Mines de la vallée de l'Or deux millions de bons de souscription d'actions. Chaque bon de souscription permettra à Mines de la Vallée de l'Or d'acquérir une action ordinaire de Ditem au prix de 0,10 $ l'action, et ce pendant une période de deux ans suivant la date d'émission. Mines de la Vallée de l'Or prévoit convertir la moitié des bons de souscription dans les 45 jours suivants leur émission. Aucune commission ne sera versée et les titres émis sont soumis à un délai de conservation d'une durée de quatre mois. La transaction est assujettie à l'approbation des conseils d'administration de chacune des compagnies ainsi que des organismes de régulation.

Ditem compte procéder d'ici peu à un levé aéroporté magnétique et électromagnétique de haute résolution.

A propos de Mines de la Vallée de l'Or : La compagnie est suffisamment capitalisée pour maintenir ses programmes d'exploration actuels. Des communiqués seront bientôt émis sur le déroulement de ses activités d'exploration dans la Ceinture de roches vertes de l'Abitibi (Au, Cu-Zn) et à la Baie James (Au, Cu-Zn), dès que les résultats de forage et des levés géophysiques auront permis d'établir de nouvelles cibles de forage.

Renseignements