Les Mines J.A.G. Ltée
TSX CROISSANCE : JML

Les Mines J.A.G. Ltée

16 juin 2016 09h00 HE

Les Mines J.A.G. Ltée : Exploration pour le gaz naturel, les condensats et le pétrole dans le Témiscouata (Bas St-Laurent)

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwired - 16 juin 2016) - La direction de Les Mines J.A.G. Ltée (JAG) (TSX CROISSANCE:JML) et de sa filiale Olitra accueillent avec beaucoup d'intérêt l'annonce récente faite par le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles M. Pierre Arcand, offrant son appui à un nouveau projet pétrolier dans la région du Témiscouata (Basses-Terres du St-Laurent). Plus particulièrement, il s'agit d'un projet de l'entreprise Squatex et il est situé près de Rimouski.

JAG et sa filiale sont fortement impliquées dans cette région, inexplorée avant leur arrivée en 2006. Depuis ce temps, JAG et Olitra ont réalisé des travaux importants d'exploration pour évaluer le potentiel en hydrocarbures de type conventionnel de cette vaste région de la MRC du Témiscouta. Tous les travaux d'exploration ont été dirigés par le géologue Marc Richer-Laflèche, Ph.D., de l'Institut National de la Recherche Scientifique (INRS). De par une position géographique privilégiée dans le secteur des trois frontières (Québec, Maine, Nouveau-Brunswick) les propriétés de JAG sont situées proches d'infrastructures de transport terrestre et portuaire, elles couvrent 222 606 hectares (556 515 acres). Les propriétés Témiscouata et Pohénégamook de JAG sont situées immédiatement au sud de la découverte de pétrole, de condensats et de gaz naturel, par la société Ressources et Énergie Squatex, dans le secteur de Rimouski. (Puits Massé # 2).

Le géologue Marc Richer-Laflèche écrit : ' Des études scientifiques démontrent que la source des hydrocarbures observés dans des différents gîtes d'hydrocarbures du Bas St-Laurent et de la Gaspésie, serait située dans des unités ordoviciennes riches en matières organiques présentes en profondeur. Conceptuellement, la présence de récifs coralliens observés sur les propriétés de JAG et de Ressources Squatex et de grès grossiers apparentés aux grès de Gaspé, seraient des réservoirs potentiels d'hydrocarbures. Afin de supporter cette hypothèse, JAG et Olitra ont procédé à des levés Soil-gas sur ses propriétés et à partir d'une banque de données de plus de 3264 échantillons, d'un levé gravimétrique de haute résolution, d'un levé radiométrique gamma, de levés audio-magnétotelluriques et d'une étude structurale, trois cibles d'exploration ont été priorisées, dont une borde la propriété de Squatex qui est l'hôte du gite du puits Massé # 2'.

Considérant que le marché boursier n'est pas très favorable actuellement pour le financement de travaux importants d'exploration, JAG et sa filiale favorisent plutôt une association avec des partenaires financiers permettant la reprise des travaux sur les propriétés du Témiscouata, lesquelles sont à un stade avancé d'exploration.

La Bourse TSX de croissance n'accepte aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué.

Renseignements