Industrie Canada

Industrie Canada

08 déc. 2010 15h20 HE

Les ministres Clement et MacKay dirigent une délégation d'entreprises canadiennes prêtes à négocier des contrats dans le cadre d'une visite des installations de Lockheed Martin, au Texas

FORT WORTH, TEXAS--(Marketwire - 8 déc. 2010) - Le ministre de l'Industrie, l'honorable Tony Clement, et le ministre de la Défense nationale, l'honorable Peter MacKay, ont participé aujourd'hui, à Fort Worth, au Texas, à une conférence sur le soutien en service pour les appareils F-35 que des entreprises canadiennes pourraient offrir dans le cadre du Programme d'avions de combat interarmées. Les ministres dirigeaient une délégation de représentants de plus de 60 entreprises canadiennes. Cette conférence, tenue par la société Lockheed Martin et le gouvernement du Canada, constitue une étape cruciale du programme mondial des F-35 et se veut une tribune pour les entreprises canadiennes de l'aérospatiale et de la défense qui désirent assurer leur participation à la phase de soutien en service de ce programme au cours des 40 prochaines années. Les ministres ont profité de l'occasion pour visiter les installations de production des F-35 de Lockheed Martin — une chaîne de production de plus d'un kilomètre et demi — et observer la mise en œuvre des technologies canadiennes.

« Notre gouvernement est résolu à contribuer à la création d'emplois de grande qualité et bien rémunérés pour les femmes et les hommes qui œuvrent dans le secteur canadien de l'aérospatiale, a déclaré le ministre Clement. C'est pourquoi nous appuyons ce groupe d'entreprises canadiennes qui s'efforcent d'accroître le rôle joué par le Canada dans le cadre du programme mondial des F-35. »

« Grâce à sa flotte d'avions de combat F-35, la Force aérienne sera en mesure de faire face aux menaces propres au XXIe siècle, qui sont en constante évolution, a affirmé le ministre MacKay. Au pays comme à l'étranger, sur de vastes étendues et dans des conditions environnementales difficiles, les F-35 donneront à nos militaires toutes les chances de réussir leurs missions et de revenir à la maison sains et saufs. »

Au cours des prochains mois, Lockheed Martin examinera les besoins en matière de soutien en service des F-35. L'industrie canadienne de l'aérospatiale pourra alors saisir d'intéressantes occasions, puisque des contrats seront octroyés dans les domaines du diagnostic, du pronostic, de l'entretien et de la formation.

Cette conférence permet aux entreprises canadiennes de s'entretenir directement avec Lockheed Martin, l'entrepreneur principal des avions F-35. Elles ont ainsi l'occasion de démontrer leurs capacités et de consolider la réputation de l'industrie canadienne, soit d'offrir le meilleur rapport qualité-prix, ainsi que des produits et services d'une qualité exceptionnelle.

Les entreprises canadiennes ont déjà décroché des contrats de plus de 350 millions de dollars pour des travaux de production des F-35, et ce n'est qu'un début. Le fait que le Canada se soit engagé dès le début de la phase de soutien en service permettra aux entreprises canadiennes de faire bonne figure alors que Lockheed Martin précisera les besoins en la matière.

Le Canada est un chef de file mondial du secteur de l'aérospatiale. Cette industrie produit des recettes annuelles de plus de 22 milliards de dollars et emploie environ 80 000 professionnels qualifiés dans plus de 400 entreprises situées aux quatre coins du pays. Nombreuses sont les entreprises canadiennes qui jouent déjà un rôle de premier plan dans le Programme d'avions de combat interarmées et qui profitent des retombées des marchés conclus avec Lockheed Martin. Lors de leur visite des installations, les ministres ont constaté que plusieurs technologies canadiennes d'avant-garde font déjà partie intégrante de la chaîne de production mobile. Ils ont également observé l'intégration d'importantes composantes industrielles fabriquées au Canada dans l'appareil.

La portée mondiale du Programme d'avions de combat interarmées s'étend bien au-delà des 65 appareils F-35 Lightning II que le Canada s'est engagé à acquérir, puisque les pays partenaires pourraient se procurer jusqu'à 3 100 appareils. Les commandes des pays non partenaires pourraient porter la production totale à 5 000 avions.

Pour en savoir plus sur le Programme d'avions de combat interarmées, veuillez consulter le site Web de la Défense nationale (www.forces.gc.ca/site/pri/2/pro-pro/ngfc-fra.asp).

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Tony Clément
    Ministre de l'Industrie
    Lynn Meahan - Attachée de presse
    613-995-9001
    ou
    Industrie Canada
    Relations avec les médias
    613-943-2502